Astuces SEO Trucs & Astuces

Hébergement web : investissez pour récolter ! C’est important !

choisir-hebergement-web

Ce billet m’est inspiré par un client que j’accompagne désormais depuis quelques semaines et qui est actuellement confronté à une vraie problématique pour son business : son hébergement !

En effet, voici plusieurs jours que son hébergeur de site connaît de gros problèmes de fiabilité avec ses serveurs. Résultats: plusieurs jours de business complètement freinés par un site qui met plus de 45 secondes à charger une page internet, sans parler de l’impact SEO que pourra avoir ces ralentissements.

Du coup, j’ai décidé de faire un focus sur la nécessité d’investir dans un bon hébergement pour un site e-commerce et de vous expliquer pourquoi et comment choisir le bon hébergement.

Pourquoi investir dans un bon hébergement de site web ?

Il y a de nombreux facteurs qui doivent vous inciter à investir dans un hébergement approprié pour votre site e-commerce. J’ai, pour ma part, envie d’insister sur deux facteurs clés: la disponibilité du site et le temps de chargement du site

La disponibilité du site, un facteur clé

La disponibilité d’un site e-commerce est la clé de son business. Dans le cas de mes clients, pendant 2 jours, ils ont connu un site qui mettait 45 secondes à charger une page lorsque celle-ci daignait enfin se charger.

A plusieurs reprises, l’hébergeur a mis un message d’erreur sur son site en indiquant que l’hébergeur était en maintenance. A d’autres moment, les pages ne se chargeaient simplement pas et affichaient une erreur 503, ne permettant pas aux internautes d’accéder au site.

Autre exemple qui peut arriver pour les sites e-commerce: le premier jour des soldes ou un passage dans un spot publicitaire peuvent entraîner un afflux important d’internautes sur votre site. Or, si votre hébergement ne vous permet pas d’absorber ce pic de trafic, vous risquez ainsi de refuser l’accès de votre site aux internautes ou tout simplement de faire tomber votre serveur: votre site sera donc inaccessible le temps que l’afflux de trafic soit régulé. C’est autant de ventes potentielles envolées.

Au-delà de l’image de marque négative que cette indisponibilité a entraîné pour le site, ces sauts de disponibilités ont eu un impact direct sur le chiffre d’affaires du site et aura sûrement un impact sur le SEO du site, Google considérant qu’il n’est pas possible de positionner un site qui n’est pas fiable en matière de disponibilité.

Mais d’où peuvent provenir ces coupures ?

Il y a plusieurs facteurs qui peuvent entraîner ces coupures:

  • Le serveur de l’hébergeur sur lequel votre site est hébergé est tombé/cassé/dysfonctionne
  • Un afflux de trafic entraîne une saturation de la bande passante ce qui ne permet plus au serveur d’absorber la quantité d’informations demandée.
  • Si vous êtes sur un serveur mutualisé avec d’autres sites, il peut également arrivé qu’un ou plusieurs sites hébergés sur le même serveur que votre site prennent toute la bande passante suite à un surplus d’activité ou à un hack. Votre bande passante est alors au ralenti voir quasi nulle ce qui ne permet plus au serveur d’envoyer les informations nécessaires au bon fonctionnement de votre site.
  • Si vous hébergez votre site sur votre propre serveur, comme le fait actuellement un de mes anciens collègues, une simple coupure d’électricité peut faire sauter votre site.

disponibilité-serveur-site-internet

Comment éviter les coupures ?

Techniquement, il est quasiment impossible d’éviter ces coupures dès lors qu’on a pas la solution d’hébergement hors cloud. Pour faire simple, à partir du moment où un site est installé sur un serveur physique, si celui-ci rencontre un problème, c’est votre site qui trinquera.

L’avantage du cloud, c’est que votre site n’est pas sur un serveur particulier. Ainsi, lorsqu’un serveur plante, c’est un autre qui prend le relais ce qui assure, logiquement, une continuité de service pour votre site.

Le temps de chargement du premier octet, vecteur de vitesse de chargement

Autre point important que la nécessité d’investir dans un hébergement de qualité, la notion de réponse et de chargement du premier octet. Pour faire simple, pour qu’un page internet charge, il faut compter le temps de préparation de la requête, le temps d’exécution de cette même requête et le temps de traitement par le navigateur.

Les deux premiers points sont principalement liés à la qualité du serveur. Ainsi, plus de temps de réponse du serveur est important pour préparer la requête, moins votre site chargera vite. Et, au cas où vous ne vous rendiez pas compte de l’impact que ce temps de réponse peut avoir le sur chargement de vos pages, imaginez ceci:

  • Le temps nécessaire pour afficher le premier octet d’un article sur Joptimisemonsite est de 365ms selon l’outil Dareboost.
  • Le temps nécessaire pour afficher le premier octet du site que j’accompagne lors des problèmes de serveurs était de 16 secondes.

Cela signifie qu’un internaute, à partir du moment où il avait cliqué sur le lien du site dans les résultats de Google, attendait 16 secondes avant que le moindre élément de la page se charge. Pour information, 67% des internautes exigent un temps de chargement complet d’une page internet en moins de 4 secondes (source: toujours Dareboost).

Alors bien sûr, l’exemple que je donne aujourd’hui est tronqué par les problèmes de serveurs. Sauf que si votre serveur met une seconde à envoyer le premier octet, vous êtes déjà 5 fois plus lent que la recommandation de Google qui est de 200ms (source: toujours la même).

Quel impact sur le référencement ?

Au-delà de l’impact que ce temps de réponse aura sur le temps de chargement complet de vos pages et donc sur l’expérience utilisateur (pensez aux mobinautes qui sont de moins en moins patients, surtout depuis la mise en place de l’AMP), cela pose un vrai problème en matière de référencement naturel.

Plus un site charge vite, plus les robots de Google peuvent crawler de pages d’un site, ce qui favorise l’indexation de vos contenus. De plus, Google ayant modifié son algorithme en le passant en mobile first, le temps de chargement d’une page est devenu un critère important dans le positionnement d’une page dans ses résultats.

Vous comprenez maintenant l’importance d’investir dans un hébergement de qualité et adapté à son site internet ?

Comment choisir l’hébergement adapté à votre site internet ?

Mais alors, c’est quoi un bon hébergement ? Comment savoir si votre site dispose d’un serveur correctement dimensionné pour que vous puissiez réaliser votre business dans de bonnes conditions ?

Les serveurs mutualisés, à éviter !

Le premier conseil que je peux vous donner est d’éviter les serveurs mutualisés, surtout si votre business est dépendant de l’accessibilité de votre site. Et ce, pour toutes les raisons que j’évoquais plus haut.

Un serveur mutualisé, selon moi, c’est pratique pour les petits sites d’actualités (blog), pour les associations ou autres typologies de sites qui n’ont pas d’afflux ponctuels de trafic important et/ou pour qui, le site internet, n’est pas un axe majeur de business.

Des hébergeurs spécialisés existent, renseignez-vous

Autre conseil qui peut vous aider: sachez qu’il existe des hébergeurs spécialisés dans différents CMS.

Ainsi, sachez qu’il existe des hébergeurs spécialisés dans les CMS Prestashop, Magento, Drupal ou encore WordPress. Ils coûtent généralement un peu plus chers que les hébergeurs généralistes (quoi que ^^) et vous promettent une configuration optimale de l’hébergement en fonction des spécificités de votre solution technique.

Le cloud, une solution intéressante

Dernier conseil, envisager les offres d’hébergement en cloud peut être intéressant pour garantir une disponibilité maximale de votre site. En effet, sur un cloud, votre site n’est pas hébergé sur un seul et unique serveur mais sur plusieurs. Ainsi, lorsqu’un serveur tombe, un autre prend le relais, comme vous pouvez le voir dans l’illustration d’OpenClassRooms:

fonctionnement-hebergement-cloud

Ces solutions d’hébergement peuvent coûter plus cher qu’un serveur dédié mais ont de vrais impacts sur la disponibilité ainsi que le temps de traitement et d’exécution des requêtes.

Autre avantage, la bande passante disponible est modulable en fonction de vos besoins. Ainsi, votre besoin en hébergement est modulable en fonction de vos besoins: si votre site a un afflux soudain de trafic, la bande passante s’adaptera pour répondre et garantir un temps de chargement de vos pages optimal. Votre facture s’adaptera à votre évolution de trafic.

Conseil: pour payer moins cher votre solution d’hébergement cloud, sachez que la plupart des acteurs permettent une facturation à la bande passante consommée. Ainsi, si vous avez un trafic faible à l’heure actuelle, vous ne paierez pas si cher que cela 🙂

Hébergement web : investissez pour récolter ! C’est important !
Laissez votre avis sur cet article

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de 7 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne régulièrement des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce.

2 commentaires

  • Héberger un site de eCommerce sur un mutualisé est effectivement une très mauvaise idée. Ce serait comme ouvrir une boutique dans une rue d’une ville abandonnée, non visités et sans peindre les murs de sa boutique ! Lorsque l’on veut lancer un service, il faut mettre au minimum le prix pour avoir un service de qualité. L’hébergement mutualisé est par contre très bien pour des sites vitrines simples. Sites dont on ne dépend pas souvent pour vivre!

    Pour le Cloud, c’est une bonne solution mais effectivement il faut savoir y faire. Personnellement je conseil souvent un serveur VPS avec Plesk et une mini-infogérance de la part de l’hébergeur comprenant la sauvegarde quotidienne des données. Avec cette solution, l’interface est simple d’utilisation, la qualité est au rendez-vous et le client est content ! En hébergeur j’utilise principalement evxonline.com et parfois online.net. J’essaye de varier entre petite entreprise d’hébergeur et grosse entreprise.

  • Merci Sébastien pour ce retour d’expérience. Investir dans un ou plusieurs serveurs dédiés ou instances cloud s’impose souvent comme une nécessite dès que le site e-commerce commence à rencontrer le succès. Il faut cependant faire attention, gérer un serveur ne s’improvise pas, et je ne peux que conseiller de s’entourer de spécialistes. Certains hébergeurs spécialisés proposent des prestations d’infogérance, pour les généralistes souvent un peu mieux placé en terme de prix (OVH, Online, 1&1, AWS), il est conseillé de faire appel à leur partenaire infogérant.

Laisser un commentaire