Infographies

Facebook, roi du social commerce… Le social commerce est-il en danger ?

social-commerce-danger

J’ai pu découvrir sur twitter une infographie intéressante sur le social commerce.

Cette infographie sur le social commerce a été réalisée par la société Shopify.com qui a analysée près de 37 millions de visites sociales générées sur près de 90 000 visites partenaires en 2013.

Et ce qu’on peut conclure de cette infographie, c’est que Facebook est de très loin le roi du social commerce – ça vous étonne ? 

On peut même dire que le social commerce est dépendant de Facebook, ce qui me donne envie de vous poser la question suivante (qui est un peu provoc’): le social commerce est-il en danger ? Je vous invite à me répondre via les commentaires, je me ferai un plaisir d’échanger avec vous sur le sujet.

Avant de commencer, vous pourriez également être intéressé:

Facebook, le roi du social commmerce

Qui dit social commerce, dit trafic entrant, mais également chiffre d’affaires généré et taux de transformation.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Facebook a une longueur d’avance qu’il sera difficile de combler pour les autres réseaux sociaux.

 

trafic-social-commerce

66% du trafic généré par les réseaux sociaux sur les sites e-commerce étudiés provient de Facebbok

Le roi du trafic genere sur les sites e-commerce

Facebook est de très loin le réseau social qui a généré le plus de trafic sur les sites partenaires de Shopify.

En effet, sur les 37 millions de visites générées, 66% provenaient de Facebook, soit un peu plus de 23 millions.

Très loin devant Pinterest (13%), Twitter (10.5%), Youtube (8%) et Rebbit (4.5%).

Il est d’ailleurs intéressant de voir que Youtube n’arrive qu’en 4ème position malgré un trafic monstrueux.

 

Un trafic genere de plus en plus important

Autre élément intéressant concernant le social commerce, Facebook est le réseau social qui a la plus grande progression de trafic généré pour les sites e-commerce – si on exclut Rebbit qui n’est pas encore un réseau social majeur – avec une croissance de 129%.

Selon moi, cette croissance à 3 chiffres est due à plusieurs facteurs:

- Le nombre de comptes actifs sur facebook qui continue de progresser

- Mais surtout à la professionnalisation des acteurs du e-commerce sur les réseaux sociaux. En effet, les sites de e-commerce ont compris l’importance d’être sur les réseaux sociaux et ont recruté en conséquence.  Du coup, l’animation des pages fans des sites e-commerce est plus qualitative et génère donc plus de trafic sur les sites.

Amis community manager, l’avenir est à vous ! ^^

 

social-commerce-evolution-commandes

85% des commandes du social commerce proviennent de Facebook

 

Un taux de transformation superieur aux autres reseaux sociaux

Autre élément intéressant de cette infographie social commerce, il apparaît que Facebook est le réseau social qui génère le meilleur taux de transformation, avec un taux de transformation de 1.85%.

Les autres réseaux sociaux sont d’ailleurs très loin des performances de Facebook car seulement 3 d’entre eux arrivent à avoir un taux de transformation supérieur à 1%, sans pour autant dépasser les 1.20% (Viméo, Youtube et Instagram).

On voit d’ailleurs que Pinterest, qui est le second réseau social générateur de trafic pour les sites partenaires de Shopify n’a qu’un taux de transformation de 0.54%. Ce trafic n’est donc que très peu qualifié.

Dernier élément intéressant, aucun de ces réseaux sociaux n’arrive à atteindre le taux de transformation moyen d’un site e-commerce français (pour rappel il est de 2%). Le trafic provenant des réseaux sociaux n’est donc que peu qualifié.

 

Comparaison des taux de transformation

Comparaison des taux de transformation

 

Voilà selon moi les principales informations qu’il fallait retenir de cette infographie dédiée au social commerce.

 

Le social commerce a-t-il encore un avenir ?

Cette question peut paraître incongrue au vu des informations qui sont livrées par cette infographie.

Mais je trouve intéressant de vous poser la question tout en vous exposant mon point de vue – bien que j’avoue que cette question est un peu provoc -

N’hésitez donc pas à commenter pour livrer votre version.

 

Le social commerce, dependant de Facebook ?

Comme vous avez pu le voir via cette infographie, le social commerce est très largement dominé par Facebook.

Vu les chiffres générés par le réseau social, on peut quasiment considérer que le social commerce est dépendant de Facebook.

Or, Facebook, depuis son introduction en bourse a changé les règles ce qui risque d’impacter massivement le social commerce.

 

Evolution du rich organique de Facebook

Evolution du rich organique de Facebook

 

Un reach organique Facebook qui s’effondre

C’est le point principal qui me fait me poser la question de l’avenir du social commerce.

En effet, j’ai pu lire cette semaine un article sur le blog du modérateur qui explique que le reach organique de Facebook est actuellement en train de s’effondrer.

Le Reach organique est la visibilité naturelle accordée aux pages fans dans le mur d’actualités des internautes. En effet, avec son introduction en bourse, Facebook est maintenant obligé de générer des revenus importants. Ce qui a eu pour conséquence un modification de l’algorithme du reach organique. Du coup, la visibilité offerte par le rich organique a pour vocation, selon le groupe Ogilvy qui a réalisé l’étude, à atteindre 0. Ce qui signifie que les informations livrées par les pages fans ne remonteront donc plus dans les résultats naturels du mur d’actualité des internautes.

Ben oui, pourquoi Facebook accorderait-il de la visibilité gratuite aux pages fans alors qu’il peut faire payer cette visibilité ?

 

Une visibilite payante qui va freiner la croissance du social commerce

Ce changement de visibilité des annonces dans Facebook va donc freiner drastiquement le social commerce que l’on peut appeler « naturel », c’est à dire le trafic non acheté sur les réseaux sociaux – grâce à l’animation des pages fans ou des recommandations – et donc faire grimper l’achat de trafic sur les réseaux sociaux.

Or, si on parle d’achat de trafic, peut on encore parler de social commerce ? N’est-ce pas seulement un levier de Search Engine Marketing supplémentaire ?

Votre avis m’intéresse sur le sujet donc n’hésitez pas à me livrer votre avis via les commentaires.

 

En attendant, voici la fameuse infographie sur le social commerce:

social-commerce-danger-facebook

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

De retour d'une (folle) année d'expatriation au Canada, j'accompagne désormais l'organisme de formation ELEGIA dans sa stratégie digitale.
Evoluant en e-commerce depuis plus de 7 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) pour développer mon expertise de la vente en ligne.
J'accompagne régulièrement des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce.

2 commentaires

Laisser un commentaire