Trucs & Astuces

Ameliorez facilement les mises en avant de votre site avec Google Analytics

Pour améliorer simplement les performances de vos mises en avant, il est indispensable de mesurer le taux de clics de l’animation commerciale de votre site.

En effet, vous réalisez régulièrement des mises en avant de produits ou d’opérations commerciales, mais savez-vous vraiment si celles-ci intéressent réellement vos internautes ?

Pareillement, savez-vous réellement combien de chiffre d’affaires post clics a été généré sur telle ou telle bannière ?

 outils-analytics-adserver

 

 

L’outil de Google Analytics: les Track Event onlick

La meilleure manière pour mesurer l’efficacité de vos bannières est de leur ajouter un tracking pour suivre les taux de clics et le CA généré post clics.

Il est souvent rare que de petits sites puissent  se payer un accès à AT Internet (avec toutes ses fonctionnalités) ou encore à la technologie Smart Adserver.

Je fais d’ailleurs un aparté dans cet article pour vous indiquer que Smart est un outil très utile pour faire de la communication interne. D’ailleurs, la home générale de Cdiscount est quasiment composée uniquement de cette technologie (très réactive pour réaliser des modifications sans avoir ces fameux problèmes de cache et avec des statistiques en temps réél).

La solution pour les sites qui n’ont pas les moyens d’accéder à ces différentes technologies est d’utiliser Google Analytics.

En effet, l’outil de webanalytics de Google propose une technologie vous permettant de tracker les clics sur chacune de vos bannières : les track event.

 

Comment fonctionnent les track event ?

Le prérequis pour que ce tracking fonctionne correctement est que les blocs de vos mises en avant soient ajoutés en dur sur votre page.

Ainsi, lorsque vous ajoutez votre bloc au sein de votre page, il vous suffit d’ajouter le tracking suivant au sein de votre code, à la suite de votre URL de destination :

 

onclick= »_gaq.push([‘_trackEvent’, ‘Clic’, ‘Nom de la campagne’, ‘Nom de la mise en avant’]); »

 

Par « Campagnes », je vous conseille de catégoriser vos mises en avant en fonction de leur page de présence.

Par exemple, dans le cas où vous avez plusieurs bannières en dures sur votre home générale, je vous propose de nommer la campagne « Home géné ». Pour le nom de mises en avant, organisez-les pour que vous puissiez rapidement les identifier.

 

Votre code aura ainsi cette forme :

<a href= »URL de destination » onclick= »_gaq.push([‘_trackEvent’, ‘Clic’, ‘Nom de la campagne’, ‘Nom de la mise en avant’]); »

<img src= »URL où est hebergé votre image » title= »Texte que vous souhaitez afficher pour l’image » alt= » Texte que vous souhaitez afficher pour l’image  »

</a>

 

A partir du moment où ce tracking est ajouté, à chaque fois qu’un internaute cliquera sur la mise en avant trackée, Google comptabilisera le clic.

Track-event-Google-Analytics

 

Comment voir les statistiques de clics sur vos bannieres ?

Les statistiques de clics sur les bannières que vous aurez trackées s’afficheront directement dans votre interface Analytics en suivant le chemin suivant :

Contenu => Evènements (d’où « Click Event » !) => principaux événements => clic

A partir du moment où vous serez dans votre onglet « Clic », vous retrouverez les différentes campagnes de tracking que vous aurez mis en ligne.

Attention, pour avoir le taux de clics d’une bannière, il vous faudra récupérer le nombre de clics sur la bannière, puis aller retrouver le nombre de visites qu’il y aura eu sur cette même page. En effet, cette donnée n’est pas calculée automatiquement du fait que Google ne peut pas associer un gag_push à une page.

 

google-analytics-commerce-electronique

 

Connaitre le chiffre d’affaires post clics d’une banniere

L’autre avantage de ces track event est que Google Analytics vous fournira dans le même rapport le chiffre d’affaires généré par les internautes qui auront cliqués sur cette animation commerciale.

Attention, cela ne signifie pas que le produit acheté par l’internaute ayant cliqué provient bien du produit que vous avez mis en avant. Mais cet indicateur est toujours utile pour s’assurer que les internautes convertissent bien après avoir vu votre opération promotionnelle.

Pour accéder aux informations concernant le chiffre d’affaires post clics, il vous faudra vous assurer que vous avez bien ajouté le code e-commerce sur la page de confirmation de commande de votre tunnel de conversion.

Ainsi, dans votre interface webanalytics, dans le même onglet que pour les clics, il vous faudra simplement sélectionner le sous onglet « Commerce électronique » pour avoir accès à vos clics, votre chiffre d’affaires post clics, le nombre de transactions post clics…

 

 

Voilà, vous avez toutes les informations nécessaires pour améliorer les performances de vos animations commerciales et vérifier que les bannières que vous mettez en avant intéressent réellement vos internautes. Vous pourrez ainsi détecter les bannières qui fonctionnent le mieux ainsi que les accroches qui attirent vos futurs clients.

 

Ps: pour être informé de mes prochains billets, pensez à vous abonner (sur la colonne de droite). C’est gratuit (je suis généreux !) et votre adresse ne sera pas utilisée à des fins commerciales (promis !).

Rate this

Rated 4.30/5 based on 139 reviews

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de 9 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne désormais des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce. Je propose mes services en qualité de consultant mais également en tant que formateur/conférencier.

1 commentaire

  • Bonjour, je suis d’accord avec vous, il est indispensable de mesurer l’impact des bannières mises en avant sur un site, qu’elles soient publicitaires ou pas d’ailleurs.
    En revanche, Google Analytics est souvent mis en avant avec l’argument du coût, puisque son utilisation est gratuite, mais ce n’est pas forcément la solution web analytics la plus appropriée pour les petits sites, car contrairement à GA certains fournisseurs proposent un support intégré et gratuit (je pense notamment à AT Internet : http://www.atinternet.com/pagestransversales/support), et GA n’est pas l’outil le plus simple à mettre en place depuis que les autres fournisseurs ont sorti leurs technologies dites de « soft tagging » ou marquage rapide.

Laisser un commentaire