Divers

Comment avoir un café éco-responsable au sein de son entreprise ?

Choisir un café éco-responsable n’est pas aussi aisé qu’il n’y paraît. Loin des slogans colorés arborés par des emballages insolents, certaines marques se font discrètes, trop occupées à assurer l’excellence de leur production.

L’idéal, bien entendu, reste de ne pas avoir à choisir et de pouvoir s’offrir un produit à la fois :

  • Délicieux;
  • Attrayant;
  • Éco-responsable.

Pour y parvenir, certains professionnels de l’industrie du café n’hésitent pas à déployer des trésors d’ingéniosité et de savoir-faire, rendant accessible une solution de café dont chaque gorgée se veut plus respectueuse de l’environnement. Comment ? Grâce à des processus maîtrisés et une compréhension approfondie du cycle de vie du café, du champs ensoleillé à la tasse parfumée.

Savoir reconnaître la qualité d’une offre, ajuster son comportement au quotidien pour limiter son empreinte carbone à chaque tasse, c’est ça boire un café éco-responsable en entreprise.

Pourquoi le café en entreprise n’est-il en général pas éco-responsable ?

Si la pause café est un moment souvent vécu comme agréable par les collaborateurs d’une entreprise, c’est qu’elle représente l’occasion de tisser des liens.
En rechargeant les batteries de chacun, le café mis à disposition au sein de l’entreprise constitue un ingrédient clef de la cohésion sociale. Cependant, sa consommation peut rapidement devenir conséquente et coûter cher à la direction mais aussi et surtout… à la planète.

Dosage et ressources planétaires : le café et ses pertes

Les machines à grain sont les plus laxistes en la matière. En donnant lieu à des excès de dosage, ce type de dispositif a trop souvent pour conséquence l’utilisation d’une quantité démesurée de grains de café pour la préparation d’une cafetière. Cette situation donne lieu à de nombreux problèmes, dont les trois suivants sont les plus préjudiciables :

  • Un niveau de caféine par tasse qui peut être trop élevé, favorisant les risques cardio-vasculaires;
  • Une expérience en bouche altérée voire même désagréable;
  • Un gaspillage occasionné par les tasses que l’on ne finit pas.

Comment avoir un café éco-responsable au sein de son entreprise ?

La première étape consiste à choisir une solution aux quantités rationalisées. En effet, on gagne à la fois en stabilité de goût, de texture, de niveau de caféine mais aussi en gestion de ressources. À cet égard, plusieurs possibilités sont aujourd’hui offertes, les trois choix les plus courants restant :

  • Le distributeur automatique;
  • La machine à capsules;
  • Les cafés en filtre dosés.

Le distributeur automatique de café

Très utilisé dans les moyennes et grandes entreprises, le distributeur automatique commence à envahir également les organisations à taille plus modeste depuis quelques années. Cette situation est rendue possible non seulement par une multiplication de l’offre en la matière mais également par une diversification.
La machine à café automatique peut aujourd’hui être de taille plus petite que l’habituelle armoire de couloir et proposer différents types de café.
L’avantage d’un distributeur automatique est de permettre d’offrir un café standardisé, maîtrisé, et donc rationalisables en termes de quantités et de gestion de ressources de manière générale : un avantage environnemental qui le rend attrayant face à la cafetière classique.
Par ailleurs, l’absence de déchets non bio-dégradables à l’issue de chaque préparation permet de garantir un marc de café entièrement recyclable.

Bien choisir son distributeur automatique d’entreprise

Mais cette multiplication et cette diversification de l’offre laisse de la place pour des marques peu scrupuleuses. Il reste donc important d’être capable de reconnaître une variété de machines qui soit éco-responsable au maximum.

Le premier problème auquel se heurte le distributeur automatique à café est le type de consommables qu’il met à disposition de ses usagers.
En effet, si aucun déchet de production n’est créé au moment de la confection d’un café, son contenant, lui, laisse nécessairement une empreinte carbone nette. Fort heureusement, celle-ci reste négociable.

Le récent avènement des bioplastiques et leur démocratisation dans l’industrie agro-alimentaire est un atout écologique dont certaines marques ont compris qu’il faut se l’approprier à grande échelle.

Aussi, déguster un café éco-responsable issu d’un distributeur automatique passera nécessairement par une attention toute particulièrement à apporter aux consommables que sont les gobelets et les agitateurs.

Il est, de plus, très facile aujourd’hui de trouver une solution adaptée en la matière, étant données les nombreuses alternatives qui se présentent (carton, bambou, etc.).

Par ailleurs, il est intéressant de s’intéresser à la chaîne de valorisation du marc de café. Assurez-vous de connaître le circuit qu’il décrira en sortie de machine. Parmi ses réutilisations classiques, vous trouverez en l’occurrence :

  • Les fertilisants et engrais naturels;
  • Les répulsifs naturels de petits nuisibles (tels que les escargots mais aussi les rongeurs).

Cependant, pour les entreprises choisissant d’acheter un modèle de distributeur plutôt que de le louer, il est possible d’aller plus loin en vous investissant directement pour maîtriser les déchets produits par votre machine.

En effet, non seulement il vous sera possible de remplacer les gobelets fournis par des verres réutilisables que vous aurez vous-même achetés (offrant la possibilité de personnalisation à vos collaborateurs pour augmenter le sentiment d’appartenance à l’entreprise) mais encore pourrez-vous intervenir directement sur le cycle de valorisation des déchets du café.

Deux solutions s’offrent à vous notamment pour traiter le marc de café :

  • Le transmettre à une société de collecte et de valorisation des déchets;
  • Le conserver pour l’utiliser directement à des fins domestiques à l’intérieur même de vos locaux.

Dans le deuxième cas, un grand nombre d’opportunités d’utilisation sont possibles, parmi lesquelles :

  • Le dégraissage de certaines parois métalliques comme les convecteurs de chauffage électrique (s’applique de manière générale aux surfaces en acier, comme celle des bureaux);
  • Le débouchage à moindre coût environnemental et financier pour l’entreprise des canalisations de vos sanitaires;
  • Un ingrédient de prévention des taux d’humidité trop élevés, contribuant à supprimer les désagréables odeurs de moisissure, dans l’attente d’une intervention pour solutionner le problème.

La machine à café à capsule

Celles et ceux qui ont savouré le délice que peut offrir un café concocté par un barista auront du mal à se passer d’un café de qualité professionnelle. C’est ce qu’ont compris bon nombre de marques en mettant sur pied des machines à café capables de reproduire cette expérience de façon automatisée à chaque tasse.

C’est parce que la machine à capsule présente elle aussi le formidable avantage d’une dose parfaitement maîtrisée, limitant au passage formidablement le gaspillage occasionné par le café en grains.

Une telle machine à café professionnelle peut effectivement changer la qualité de vie en entreprise de vos collaborateurs.

Malheureusement la production de déchets par tasse est autrement plus importante que celle caractérisant un distributeur classique. Aussi, si vous cherchez un bon compromis entre une pause café de qualité, une automatisation confortable et un comportement éco-responsable, il vous faudra vous attarder sur les signes qui révèlent d’une marque de capsules qu’elle s’engage sur le chemin de l’éco-responsabilité.

Comment choisir une marque de capsules qui se recycle au mieux ?

Alliages, aluminium, matériaux organiques (maïs, canne à sucre)… la solution d’emballage composant la capsule de café revêt de nombreuses apparences mais à l’ère du big data, une solution rationnelle et optimale se veut nécessairement “data-driven”.

Des données rassemblées jusqu’à présent, il semble donc que la capsule offrant le plus faible impact carbone soit celle faite à partir de polypropylène.
En effet, une fois sa valorisation réalisée, en fin de vie, par production d’énergie sous forme d’incinération, aucun déchet ne reste à traiter.

Il est par ailleurs étonnant pour bon nombre d’entreprises de constater que cette solution s’avère plus éco-responsable que celle du café en grain traditionnel (dont l’impact environnemental lié à la culture du café en grain est nettement plus important).

Le café filtré mais bien dosé

Le café en filtre continue de souffrir d’une mauvaise image : marc de café et papier filtre le placent au rang des capsules en terme de d’idées reçues sur l’impact écologique supérieur à celui des machines à café en grain.

Pourtant, de gros progrès ont été réalisés depuis les filtres des premières heures. Non seulement certains café en filtre sont vendus en doses individuelles comme des sachets de thé afin d’assurer une consommation optimale mais encore le papier utilisé peut-il être aujourd’hui beaucoup mieux valorisé… mais cela dépend bien évidemment des marques.

Comment choisir une marque de filtre qui limite son impact sur l’environnement ?

Le choix d’un filtre en inox, de prime abord, pour les café non individuels, est un conseil général qu’il est éco-responsable à souhait d’observer. En effet, le résultat d’une pause café n’en est plus que le marc, puisque la durée de vie du filtre s’en retrouve fortement allongée.

Néanmoins, cette logique de réutilisation pousse plusieurs marques à proposer par exemple des filtres en coton non traités (ni blanchis), ce qui donne littéralement une seconde vie à cet ingrédient.

Aussi, afin de rendre votre consommation de café filtré en entreprise éco-responsable, vous gagnerez à prêter attention au matériau de votre filtre mais aussi aux engagements de la marque qui vous le fournit, quant au cycle de vie de son produit.

Les labels éco-responsables, des partenaires de confiance

Enfin, l’allié le plus précieux d’une entreprise éco-responsable et moderne dans sa consommation de café est le partenaire clef que représente le fournisseur. En choisissant une organisation n’hésitant pas à afficher ses valeurs au travers de labels bio, vous parachèverez votre initiative de préservation de l’environnement pendant votre pause café.

Ce sont notamment des labels reconnus de confiance, tels que “l’Eurofeuille”, que vous devrez préférer, afin de vous assurer que le délicieux breuvage que vous consommerez au quotidien sera bien en règle avec les normes européennes sur l’agriculture biologique et, par extension, cohérent avec votre comportement éco-responsable.

Be Royal, Be Pro, Be Bio : une confiance institutionnelle

Ce sont toutes ces raisons qui ont mené la marque Café Royal à accepter sans hésiter la mission qui est la sienne aujourd’hui.

En effet, en fournissant un café à la fois éco-responsable, bio et délicieusement équilibré, nous permettons à de nombreux acteurs d’industries diverses de fournir à leurs collaborateurs toute l’énergie et l’enthousiasme les aidant à se réaliser au quotidien.
Parmi ces clients fidèles pouvant compter sur nous sans faille se trouvent par exemple :

  • La société Carglass;
  • L’entreprise CosmoParis;
  • Les ingénieurs acoustiques de Devialet;
  • Les experts des assurances santé Alan;

Nous sommes par ailleurs très fiers de pouvoir participer à la qualité de vie journalière des éminents chercheurs du CNRS mais aussi des représentants de la nation que sont les collaborateurs du Ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie.

Notre capacité à répondre quotidiennement aux besoins que leurs efforts demandent grâce à de savoureuses tasses de café est un objectif que nous atteignons jour après jour sans compromis, en tant que maillon clef d’une chaîne de production de café responsable.

Rate this

Rated 4.34/5 based on 287 reviews

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de 9 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne désormais des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce. Je propose mes services en qualité de consultant mais également en tant que formateur/conférencier.