Comment traduire un site internet en russe ?

Le marché russe peut être très attractif pour les sites e-commerce français. En effet, la population russophone est estimée, en 2017, à plus de 154 millions d’individus selon le site Ethnologue: Languages of the World.

Il faut dire qu’entre les ex pays de l’union soviétique et les pays alliés de cette puissance nucléaire, le nombre d’individus qui maîtrisent la langue des tsars, est très important.

D’ailleurs, sur internet, le russe semble être la seconde langue la plus utilisée avec près de 6% des contenus disponibles le sont dans cette langue.

Enfin, la Russie est un pays qui malgré de grandes disparités, dispose d’un nombre très important de grandes fortunes. Par exemple, la Russie compte plus de 100 milliardaires reconnus ce qui place dans le TOP 5 des pays comptant le plus grand nombre de milliardaires. Certains secteurs dans le luxe ont ainsi tout intérêt à traduire leur site dans cette langue, qui est l’une des plus difficiles à apprendre au monde.

traduire-site-internet-russe

Comment traduire un site internet en Russe ?

Pour traduire un site internet rapidement, qu’il soit de e-commerce ou non, il est nécessaire de faire attention à 4 points clés spécifiques:

  1. Définir le projet le plus clairement possible
  2. Choisir un prestataire de traduction parfaitement adapté
  3. Prévoir des fondations techniques fortes
  4. L’adaptation des contenus à la population russophone

Maintenant, détaillons rapidement chacun de ces points d’attention.

Définition du projet

Comme tout projet impliquant un site internet, il est nécessaire de bien définir les contours de celui-ci en définissant les enjeux, les contraintes, les objectifs… etc.

Une technique pour bien cadrer un projet est bien entendu de réaliser un véritable audit du site à traduire en listant l’ensemble des contenus et autres éléments à faire traduire.

Une fois l’audit réalisé, il est nécessaire de consigner l’ensemble des éléments liés au projet de traduction du site dans un cahier des charges qui aura pour fonction de faciliter la prise en main du projet par les différents prestataires mais également pour les équipes en chargent du projet.

Choisir les prestataires adaptés

Comme toute traduction de sites professionnels, vous pouvez bien évidemment oublier Google Translate. Cet outil gratuit mis à disposition par le moteur de recherches américain est très pratique au quotidien mais n’est clairement pas adapté pour la traduction d’un site.

Dans le cadre d’une traduction de site en russe, il est bien évidemment nécessaire de se rapprocher d’une agence de traduction spécialisée, qui fera réaliser les traductions par des natifs de la langue des tsars. En effet, ces agences offrent l’avantage de traduire les textes par un natif mais également de faire corriger ces traductions par un autre natif de la langue russe.

Ainsi, que vous ayez besoin d’une traduction russe français ou l’inverse, vous aurez ainsi l’assurance que vos textes seront parfaitement traduits.

Si vous avez un budget limité, vous pouvez également vous rapprocher de traducteurs freelances. Pour éviter toute erreur, pensez alors bien à faire vérifier les traductions par un autre freelance que vous engagerez également.

traduire-site-internet-russe-2

Prévoir un socle technique adapté

Autre point à prévoir, pour traduire un site internet en russe, il est nécessaire de prévoir un socle technique parfaitement adapté. En effet, si vous souhaitez proposer votre site en russe, il est nécessaire de faire attention à plusieurs éléments:

  • Le moteur de recherches le plus utilisé en Russie est Yandex, le moteur de recherches russe. Renseignez vous sur les meilleures techniques de référencement au sein de ce moteur de recherches pour vous assurer de toucher la population russophone que vous souhaitez aborder.
  • Votre site doit avoir un nom de domaine adapté à la Russie. Par exemple, vous devez absolument acheter l’extension .ru. Attention, comme toutes les extensions liées à un pays, il est nécessaire de répondre à plusieurs obligations pour pouvoir acheter une extension de domaine locale.
  • De même, il peut être intéressant de prévoir un hébergement de votre site sur le sol Russe.

Adaptation des contenus

Last but not least, pensez à bien adapter vos contenus pour qu’ils puissent parfaitement convenir à la population russophone. En effet, ce n’est pas parce que votre site est parfaitement adapté à la population française qu’il le sera également pour la population russe.

Renseignez vous ainsi sur les différences culturelles avec cette population mais également sur les différentes manières dont les russes abordent le e-commerce ou l’internet en général.

Vous pourriez être surpris !