Divers

Comment créer une entreprise sans apport ?

creer-entreprise-sans-apport
L’entreprenariat vous attire, et vous songez à créer votre propre entreprise. Se mettre à son compte est un projet motivant qui quelques fois peut faire surgir quelques interrogations. Un des freins courants qui peut vous limiter dans votre démarche est le financement de votre projet.En effet, créer une entreprise amène à réaliser plusieurs dépenses. Lorsque vous n’avez pas d’épargne en réserve, bien souvent vous vous découragez à vous lancer dans l’aventure. Pour autant, cette situation personnelle ne doit pas être un frein à vos envies.

Découvrez pourquoi il est possible aujourd’hui de créer son entreprise sans apport, ainsi que les aides et moyens de le faire sans un moyen financier propre.

Sans apport, la création d’entreprise est possible.

Aujourd’hui, créer une entreprise sans le moindre apport financier personnel est possible. Sur le plan légal, trois types de structures ne demandent aucun apport en capital. C’est le cas de l’entreprise individuelle, de l’Entreprise Individuel à Responsabilité Limitée (EIRL) et de la micro-entreprise. Toutefois, si vous choisissez une structure en société, vous devrez impérativement constituer un capital social de départ. Il n’y pas de montants minimums à respecter et vous pouvez donc choisir vous-même la valeur de votre capital de départ.

Se lancer sans apport est possible, mais la démarche reste délicate. Selon l’activité que vous allez entreprendre en tant que professionnel, le lancement est souvent accompagné de dépenses. Généralement, elles sont nécessaires pour couvrir les frais liés aux démarches juridiques, à l’achat de matériel ou tout autre poste de dépenses pour rendre le lancement de votre entreprise possible.

Vous avez alors la solution du prêt bancaire. Pour vous faire une idée du crédit que votre entreprise pourrait obtenir, l’idéal est alors de faire une simulation de prêt en ligne et prendre contact avec des experts des solutions à destination des professionnels. Toutefois, les établissements financiers demandent un apport financier pour l’obtention d’un financement professionnel.

En moyenne, les banques demandent une somme équivalente à 30 % du montant total de votre projet. Si le circuit traditionnel bancaire ne peut accéder à votre demande, vous pouvez avoir recours à un microcrédit professionnel. Les conditions sont plus souples et aucun apport personnel n’est demandé pour ce type de financement.

Vous pouvez également vous associer avec plusieurs personnes pour lancer votre entreprise. Cette solution permet de réunir les fonds nécessaires au lancement de l’entreprise. Les différents apports sont alors mis en commun, ce qui permet de créer une entreprise même avec de faibles moyens personnels.

Les types de financement de votre entreprise sans apport.

Sans apport personnel, créer votre entreprise demande de chercher et de trouver des financements. Plusieurs types de financement sont possibles et vous aideront à vous lancer sans apport personnel.

Pour commencer, vous pouvez avoir recours au financement participatif. Appelé également crowdfunding, le financement intervient depuis une plateforme en ligne. Vous présentez votre projet, sa finalité et recueillez les sommes versées par les particuliers ou les professionnels intéressés par votre projet. L’argent peut venir sous forme de dons ou bien de prêt. Pour obtenir un maximum de financement par ce biais, il est important que vous récompensiez vos donateurs. À vous de définir le meilleur moyen pour le faire, en sachant que cela interviendra une fois votre entreprise lancée.

Un autre type de financement est possible pour créer votre entreprise. Il s’agit de la « Love money ». Ce financement fait appel à votre cercle familial ou d’amis. Il se matérialise sous la forme de dons ou de prêt d’argent de leur part. Même si vous ne doutez pas de leur générosité, accepter l’argent de votre famille et de vos amis doit être encadré. Pour cela, n’hésitez pas à établir une reconnaissance de dette. Ce document viendra prouver votre bonne foi en cas de désaccord sur le remboursement des sommes empruntés.

Enfin, si vous souhaitez développer une start-up, un financement nouveau est possible : les bons de souscription d’actions – accord d’investissement rapide ( BSA-AIR). Il s’agit d’une levée de fond simplifié. L’investisseur rentre au capital de votre société de manière différée tout en investissant l’argent aujourd’hui. Un moyen rapide et économique d’obtenir des fonds qui peuvent souvent rassurer les banques pour l’obtention d’un prêt.

Les aides possibles pour lancer votre entreprise sans apport

Le projet de création d’entreprise est très soutenu financièrement en France. Il existe de nombreuses aides qui vont vous permettent de vous lancer même si vous n’avez aucun apport personnel.

La principale aide est le dispositif de subvention pour la création d’entreprise. Mises en place par l’Etat ou les collectivités locales, les subventions sont des sommes d’argent destinées à aider l’entrepreneur dans son projet de création. Il en existe de nombreuses. Elles répondent toutes à des critères d’obtention différents selon le secteur où vous vous trouvez. Pour autant, le fait de ne disposer d’aucun apport personnel ne fait pas partie des critères.

Si vous vous lancez dans la création d’entreprise alors que vous êtes demandeur d’emploi, vous avez droit à l’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ACRE). Cette aide consiste à utiliser vos allocations chômage pour créer votre entreprise. Lorsque vous lancez votre activité, vous pourrez recevoir sous la forme d’un capital tout ou partie des allocations qui vous sont dûs. Un moyen efficace et rapide de disposer d’une capital de départ conséquent et suffisant pour créer votre entreprise.

Moins connu certaines aides sont disponibles pour encourager ou faciliter la création d’entreprise de certaines communautés. C’est le cas par exemple pour les personnes souffrant d’un handicap qui peuvent bénéficier d’une aide financière auprès de l’AGEFIPH. De la même façon, une aide financière est accordée aux entrepreneuses. Le but étant de favoriser leur installation pour développer la parité dans la création d’entreprise.

Quel que soit le domaine dans lequel vous décidez de vous lancer, le manque d’apport personnel ne doit pas être un frein. Rapprochez-vous des chambres consulaires qui vous indiqueront les dispositifs d’aides adaptés à votre situation.

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de 9 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne désormais des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce. Je propose mes services en qualité de consultant mais également en tant que formateur/conférencier.