Monétisation

Decouvrez pourquoi Deezer rate le virage du mobile

Hier soir, j’ai voulu écouter le nouvel album d’un de mes groupes préférés (Ndrl: Angus & Julia Stone) car ils viennent de sortir un nouvel album.

Pour se faire, j’ai téléchargé l’application de Deezer. Et j’ai été tellement surpris par cette application que j’ai souhaité vous en parler aujourd’hui.

Selon moi, Deezer est actuellement en train de rater le virage du mobile (et joue peut être déjà sa survie) et je souhaite vous expliquer pourquoi.

 

L’application Deezer ne sert a rien si on est pas abonne…

C’est le triste constat que je dois faire sur l’application Deezer.

En effet, une fois que je me suis connecté à mon compte Deezer, qui n’est pas Premium je dois le préciser, j’ai tout de suite utilisé le moteur de recherches interne pour trouver le nouvel album de ce fameux groupe.

Lire également: comment rendre son moteur de recherches interne pertinent

Une fois arrivé sur la page consacrée à l’album, je clique sur la première chanson et là, PATATRA, on me renvoi automatiquement vers la page dédiée aux abonnements Premium !

page-abonnement-premium-Deezer

Ainsi, si on n’est pas abonné Premium à Deezer, il n’est pas possible d’écouter la musique que l’on souhaite écouter…

On peut donc se demander à quoi sert l’application Deezer.

 

Un site mobile inexistant

Déçu par l’application, je ne lâche pas l’affaire et me rends alors sur mon moteur de recherches préféré (qui est aussi celui de 90% des français), une fois encore sur mon smartphone afin d’aller sur le site mobile de Deezer.

En tout naïveté, je me suis dis que j’aurais peut être plus de chance de pouvoir écouter ce fameux album !

Et là encore, PATATRA !

Deezer n’a tout simplement pas de site mobile !!!

site-mobile-deezer

En arrivant sur la page d’accueil de Deezer, on me propose deux choix:

1. Lancer l’application

2. Télécharger l’application

En clair, je suis obligé de passé par l’application… sur laquelle je ne peux rien faire si je ne suis pas abonné !

 

Spotify-versus-deezer

 

 

Une aberration strategique face a une concurrence de plus en plus competitive

Vous vous doutez bien que j’ai finalement lâché l’affaire avec Deezer et me suis empressé de télécharger l’application concurrente, à savoir Spotify.

Une fois créé mon compte en un clic via le Facebook Connect, j’ai trouvé que l’application de Spotify était un peu moins travaillée en termes d’ergonomie… Cependant, sur cette application, j’ai pu ENFIN accéder à l’écoute de mon album, qui est d’ailleurs une vraie tuerie ! 😀

Et c’est cette dernière information (l’application Spotify PERMET d’écouter de la musique gratuitement) qui me fait dire que Deezer est actuellement en train de louper le virage du mobile !

 

page-album-spofity

 

1. Un business model à revoir ?

Lors de l’écoute de cet album, gratuitement depuis l’application Spotify, celle-ci la été interrompu à 3-4 reprises par une publicité d’une vingtaine de seconde, sans que cela ne me dérange: j’accède à un contenu premium, il est normal que Spofity gagne sa vie grâce à la publicité.

Ainsi, le principal business model de l’application Spotify est la publicité quand il s’agit d’abonnement pour Deezer.

Quand on connaît l’appétence des internautes/mobinautes pour le gratuit, on peut légitimement se poser la question de la viabilité du fonctionnement de l’application Deezer.

Quand on connait toutes les solutions qui existent pour monétiser une application mobile gratuite, c’est assez étonnant de voir qu’une entreprise telle que Deezer puisse se tromper de la sorte.

 

2. Des solutions existent pour pousser à l’abonnement

A travers ce business model, j’imagine que Deezer souhaite promouvoir son abonnement mensuel de 9.99€, qui est une source de revenue régulière.

Et effectivement, Deezer est confronté aux mêmes problématiques que les éditeurs de journaux comme par exemple Lequipe.fr, à savoir: comment pousser mes utilisateurs/lecteurs à s’abonner ?

Pour se faire, il est nécessaire d’apporter du contenu premium à ses abonnés. Le problème de Deezer, c’est qu’en permettant l’écoute uniquement aux abonnés, il ferme l’accès à le service gratuit d’écoute, ce qui est sa fonction première !

La encore, Spotify a tout compris selon moi car il a réussi à trouver le bon mixte entre l’accès à la musique gratuite tout en conservant des fonctionnalités premium à ses abonnés.

Par exemple, travaillant sur Paris, je prends quotidiennement le métro. Or, la connexion internet nécessaire pour écouter de la musique n’est pas suffisante dans le métro. Deezer et Spotify proposent donc une fonctionnalité qui permet d’écouter de la musique hors ligne, en passant par un téléchargement.

Page-abonnement-spotify

Et bien cette fonctionnalité nécessite un abonnement premium chez Spotify. Et c’est là qu’est la plus-valus pour l’abonné: il peut écouter sa musique partout, même s’il n’a pas accès à internet !

C’est clairement une fonctionnalité pour laquelle je pourrais être à même de m’abonner. Excuse moi Deezer, mais ça c’est du business !!

 

 

Conclusion: Deezer, change ou meurt !

Au final, la mésaventure que j’ai eu avec l’application Deezer m’a permis de découvrir cette de Spotify.

Tant que le business model de l’application de Deezer n’aura pas été revu, je ne reviendrai pas dessus (même si j’aurais préféré consommer Français).

J’imagine que le mobile est un enjeux majeur pour les sites de streaming musicaux pour les années à venir. Cela me fait donc dire à Deezer: change le business model de ton application où cela risque d’être compliqué pour toi !

 

Votre avis m’intéresse

Et vous, vous utilisé Deezer, Spotify ou l’une des applications des nombreux concurrents de ce marché ?

Decouvrez pourquoi Deezer rate le virage du mobile
Laissez votre avis sur cet article

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de 7 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne régulièrement des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce.

7 commentaires

  • Bonjour Sébastien et merci pour cet excellent article!

    J’ai découvert Spotify à ses tous débuts, présentée alors dans l’émission radio RMC « De quoi je me mail ». Et j’ai tout de suite cru au projet Spotify! Je suis très surpris de la stratégie adoptée par Deezer. Effectivement, il y a un problème de modèle économique. Et si Deezer ne fait rien pour remédier à cela, la guerre des applications musicales en ligne est dores et déjà perdue!

  • Bonjour Sébastien, tout á fait d#accord avec ton article. Pour ma part j’ai un abonnement premium Spotify et j’en suis super contente. Mais pour l’accès à de la musique francophone, je pensais que Deezer aurait un catalogue plus étendu. J’ai rapidement abandonné ma quête aprés avoir tenté d’utiliser l’appli.
    Merci pour ce bon article et aussi pour la découverte de Angus & Julia Stone que je vais probablement écouter en boucle ce week end 🙂
    Glynnis

  • SAS a encore tapé dans le mil… Super Article Sébastien !

    Par curiosité je suis allé sur Deezer (ça faisait un bout de temps que je n’y étai plus allé), et là, comme dirait qui tu sais, PATATRA ! Je me retrouve avec une « offre Discovery » qui ne me sert plus à grand chose puisque j’ai perdu toutes mes sélections. UPSETING WORLD !!

    So go on Spotify !

  • J’ai du mal à croire que Deezer n’est pas conscience de ce type de faiblesse versus leurs grands concurrents qu’ils doivent benchmarker en continu
    Est ça ne serait pas plutôt un problème d’agilité technique ?

    • J’espère pour eux qu’il s’agisse en effet de lourdeurs techniques. Mais je suis tout de même étonné qu’une application si ancienne (car elle n’est pas récente) n’ai pas évoluée plus vite.

Laisser un commentaire