Divers

Kakémono, comment utiliser cet outil marketing ?

kakemono-marketing

Vous souhaitez offrir de la visibilité à votre entreprise pour vous signalez sur un lieu de vente ou que vous participez à des salons, foires ou expositions ?
Les kakémonos ou bannières sont les produits qu’il vous faut !

Ces outils sont incontournables et reflètent l’identité de votre entreprise. Véritables publicités sur le lieu de vente (PLV), ils sont les supports de communication indispensables pour habiller un stand, un hall d’accueil ou d’exposition, des galeries marchandes, des vitrines et augmenter l’impact de votre entreprise lors de manifestations commerciales.

Le produit

Le kakémono est désormais proposé sous le nom de « banner », ou bannières commerciales (selon le site www.digitalservices.fr). Il s’agit très souvent d’une bannière étroite et verticale. Elle offre une excellente visibilité à votre entreprise, à moindre coût (à partir de 30 euros HT). Elle permet d’attirer le visiteur et ainsi de déclencher un contact, voire un achat ou contrat.

Pratique, ce support élégant se transporte facilement et est peu encombrant. Il peut se rouler et se ranger dans un tube de transport. Son utilisation est indoor ou outdoor, résistant aux intempéries et aux UV. Il peut s’imprimer en recto seul ou en recto/verso.

La grande surface d’affichage est un atout pour votre communication évènementielle.

Lire également: comment optimiser l’efficacité des bannières publicitaires sur internet ?

Comment concevoir votre kakémono ?

Il est la carte d’identité de votre entreprise et de votre produit ou service. Sa conception est tout aussi importante que le message que vous souhaitez envoyer aux visiteurs.

Votre logo doit figurer en haut du support, à hauteur des yeux. Les informations doivent être placées de haut en bas et de gauche à droite. Une lecture en Z.
N’oubliez pas que votre support à une vocation visuelle, les images utilisées doivent être de haute qualité. Vous devez utiliser les couleurs en cohérence avec votre charte graphique afin d’être reconnu par le visiteur. Le choix de votre typographie est crucial pour une bonne lisibilité des informations. Aérer le texte est nécessaire. Allez à l’essentiel.

Le design est très important, au même titre que la taille que vous choisissez. Il existe différentes tailles, à partir de 60 centimètres de largeur par 1,50 mètre de hauteur, jusqu’à 1 mètre de largeur par 2 voire 3 mètres de hauteur. Si vous utilisez le kakémono comme communication unique sur votre stand, mieux vaut privilégier le grand format, au contraire, si ce support est complémentaire, optez pour un format plus petit.

Associé à d’autres produits publicitaires comme les goodies, les flyers, les cartes de visite, il sera votre sésame pour de nouveaux contrats !

Caractéristiques

Il existe trois catégories de kakémono : ceux à suspendre, à fixer sur une structure autoportante (banners) et avec enrouleur intégré (roll up). L’affiche peut se fixer à un pied vertical grâce à quatre œillets, clips ou adhésifs, et peut s’enrouler.

La bannière-kakémono se décline en plusieurs matières : maille Raytex, coton, papier (jusqu’à 280 grammes) et PVC.
Ses finitions sont variées : baguettage métal rond avec cordon de suspension, baguettage métal plat, axe en bois ou bambou ou tube plastique. La fixation peut se composer de deux tiges rigides disposées en L, l’horizontale au sol et la verticale fixée en haut de la bannière pour maintenir l’affiche, celle-ci s’appelle L-banner. Elle peut également former une croix au dos l’affiche, fixée sur une baguette au sol, ce sont les X-banner. Le pied peut être large et plus ou moins lourd selon l’utilisation et la résistance souhaitée.

Son poids varie de 2 à 5 kilos.
Ce sont des supports durables avec une longévité de plusieurs années.

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de 9 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne désormais des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce. Je propose mes services en qualité de consultant mais également en tant que formateur/conférencier.