Divers

Mais ou va Criteo ? Nathalie Bellaiche, Directrice Generale Adjointe France, fait le point !

Nathalie-bellaiche-DG-adjointe-CRITEOHier soir, j’ai eu l’opportunité d’assister à une conférence animée par Nathalie Bellaiche, Directrice générale adjointe France de Critéo. 

Critéo ? Vous connaissez tous l’activité principale de cette entreprise française sans forcément en avoir conscience: le retargeting (ou display à la performance).

Et oui, c’est grâce à cette entreprise qu’à chaque fois que votre femme vous laisse l’ordinateur après avoir naviguée, vous vous retrouvez avec une fulltitude de publicités vous proposant des chaussures ou autres articles féminins.

 

Le display a la performance, comment cela fonctionne ?

Simplement, lorsque vous naviguez sur des sites, ceux-ci vous posent un cookie, simple traceur électronique, qui permettait, jusqu’à l’invention du retargeting, d’attribuer une vente d’un site de e-commerce à un site affilié (sous la forme d’une commission pour l’apporteur d’affaires).

Critéo, récupère les informations de ces cookies et s’occupe d’acheter des espaces publicitaires sur les sites des éditeurs (L’équipe, Au féminin…). L’entreprise injecte les informations du cookie dans cet espace publicitaire. Les informations contenues dans le cookie vont alors lui permettre de vous pousser directement dans ces espaces les produits que vous aviez regardés. Critéo revend alors votre clic sur leurs bannières au CPC au site marchand.

Quand on sait qu’un internaute retourne en moyenne 5 fois sur un site marchand avant de finaliser son achat, on comprend toute l’ingéniosité de ce système.

Et ça marche ! En 2011, Critéo est déjà présent dans 30 pays répartis sur 15 bureaux sur 4 continents différents. Pas mal pour une entreprise qui a été créée en 2005 et qui emploie maintenant plus de 700 salariés !

 

criteo-display-a-la-performance

 

De la publicite reciblee qui derange

Pour ceux qui ne le savent pas encore, la vie n’est pas toute rose et les bisounours n’existent pas (Et ouiiii !)

Et dans ce grand océan qu’est le web, le retargeting dérange. En effet, ces publicités ultra-ciblées ne plaisent que peu aux internautes qui se sentent de plus en plus trackés (mais ne faut-il pas que le web puisse vivre ? Créer et alimenter un site web n’est pas gratuit !).

Il apparaît cependant que la grogne des internautes est en train de faire son chemin et depuis quelques semaines, deux navigateurs bloquent maintenant les cookies: Mozilla-firefox et Opéra.

En bloquant les cookies, les informations sur la navigation des internautes ne sont plus communiquées à Critéo, qui ne peut donc plus vous pousser la publicité retargetée.

Et là où c’est gênant pour Critéo, c’est que ces deux navigateurs représentent tout de même près de 35% du parc installé des internautes, ce qui représente une perte de millions d’internautes, et donc autant de chiffre d’affaires potentiel.

 

La reponse de Criteo à Mozilla-Firefox

Critéo a anticipé cette problématique et a mis en place des dispositions pour informer les internautes sur les possibilités qui leurs sont offertes pour améliorer leur gestion des cookies.

Par cette initiative, Critéo aide l’internaute à comprendre et à contrôler les publicités qui s’affichent lors de sa navigation.

Ces informations sont disponibles par au petit encart bleuté, appelé OBA Marker, présent sur toutes les publicités du web.

En complément, Critéo soutient les initiatives de plusieurs associations tels que l’IAB et la NAI.

 

Criteo, la solution ideale pour optimiser votre up-selling/cross-selling

Peu de gens le savent mais Critéo, avant de devenir un géant du display à la performance, a d’abord utilisé son algorithme pour aider les sites marchands à proposer les bons produits aux bons clients.

En effet, Critéo proposait et propose encore d’injecter son algorithme sur votre site marchand qui va analyser le comportement de navigation de l’internaute. Ainsi, après avoir analysé des milliers de navigations et achats, l’algorithme proposera à vos internautes d’autres articles vus et achetés par les internautes qui auront consulté le même produit.

La solution vous permet donc de proposer les bons produits à vos internautes dans vos espaces dédiés au cross et up-selling. Efficacité garantie !

 

Les projets futurs: l’integration de Criteo pour vos smartphones mais pas d’e-mails

Critéo a déjà lancé sa solution mobile au Japon depuis maintenant 6 mois, du fait que le marché Nippon est beaucoup plus mature en termes d’utilisation de smartphones. Cette solution semble déjà très prometteuse. Sera-t-elle prochainement déployée en Europe, l’avenir nous le dira.

A noter que Critéo va se concentrer sur les sites mobiles car il existe actuellement un problème au niveau des cookies pour les applications mobiles.

Par contre, Critéo n’a pas prévu de se positionner sur l’e-mail retargeting. Nathalie Bellaiche nous a indiqué que des acteurs s’étaient déjà positionnés sur le secteur et que Critéo avait déjà beaucoup à faire pour continuer à déployer son algorithme. Il semblerait donc que cela ne soit pas au programme pour l’instant.

 

Une dernière information: Critéo fait aussi du texlink… Google appréciera !

Aller, pour finir, une petite vidéo pour vous donner envie d’aller bosser chez eux:

 

Votre avis m’intéresse:

Et vous, comment réagissez-vous vis-à-vis des publicités reciblées ?

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de 9 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne désormais des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce. Je propose mes services en qualité de consultant mais également en tant que formateur/conférencier.

2 commentaires

  • Merci pour l’article

    2 coquilles :

    1)
    Critéo, récupère les informations de ces cookies et s’occupe d’acheter des espaces publicitaires sur les sites des annonceurs (L’équipe, Au féminin…)
    ===> je pense que tu parle plutôt du “publisher” ou “la régie” comme “au féminin”. L’annonceur dans le display est celui qui fait la promotion de son produit/service (ex : bouygues et ses forfait mobile).

    2)
    Ces informations sont disponibles par au petit encart bleuté présent sur les publicités ciblées
    ==> je pense que tu dois parler de l’OBA marker qui n’est pas forcement dédié au pub cibler mais imposer comme option par l’IAB aux différents outils du display (adserver).

    • Merci David pour ces petites précisions. Je vais éditer mon article pour prendre en compte tes remarques.

      Pour le point 2, ma phrase est mal tournée, je revois ça. Merci pour l’OBA Marker, je ne connaissais pas le nom 😉

Laisser un commentaire