Divers

Marketing d’influence efficace : 2 étapes vers le succès

marketing influence

Depuis quelques années maintenant, le marketing d’influence a pris un part importante des budgets marketing. Et à l’heure où certains influenceurs se font vivement critiqués et épinglés par leurs pratiques commerciales peu scrupuleuses, cela n’empêche pas les annonceurs d’investir toujours plus de budgets marketing dans ces techniques marketing.

Mais qu’est-ce que le marketing d’influence ? Quelles sont les 2 étapes à suivre pour mettre en place du marketing d’influence efficace au sein de votre entreprise ? Nous vous proposons ci-dessous de faire un point complet sur cette technique marketing qui peut s’avérer très efficace.

Rapprochez vous des influenceurs de votre secteur

Les influenceurs sont encore sous-estimés par de nombreuses entreprises. En effet, dans certaines industries, le marketing d’influence fait partie intégrante du mix marketing. Cependant, il existe encore une majorité des entreprises qui ont encore beaucoup d’incertitudes quant à la manière dont cette méthode publicitaire peut être utilisée efficacement.

Un influenceur, c’est quoi ?

Depuis l’avènement des influenceurs stars sur les réseaux sociaux, on parle d’influenceurs dès qu’une personne parle de sa vie privée sur internet et qu’elle fait de la publicité pour des produits moyennant des frais.

Mais concrètement, cette définition est erronée. En effet, un influenceur, c’est une personne qui draine une communauté de personnes. Dès qu’une personne prend la parole publiquement (principalement sur les réseaux sociaux mais un blogueur est aussi un influenceur – Je suis donc un influenceur à ma petite échelle) et qu’elle est suivie par une communauté qui adhèrent à son discours (ou non), on peut considérer qu’il s’agit d’un influenceur.

Par exemple, si un professionnel du jeu donne des conseils pour mieux jouer, des techniques pour gagner plus d’argents sur internet… et qu’il est suivi par des internautes qui sont intéressés par ces conseils. C’est un influenceur. Il peut alors faire de la publicité pour des sites de jeux d’argent comme par exemple le site casino777 roulette.

Mais pour faire plus simple, un simple journaliste spécialisé dans un secteur particulier tel que le bricolage peut être un influenceur. S’il prend la parole sur tiktok en expliquant les différentes actualités autour du bricolage et que des personnes le suivent, il devient influenceur. Regardez par exemple les proportions que peuvent prendre certains propos de Daniel Riolo, un journaliste exerçant sur RMC et qui est largement repris à travers le monde.

Le recours aux influenceurs augmente fortement

En raison de l’évolution de l’utilisation des médias et de la mise en place de médias sociaux très visuels tels qu’Instagram et TikTok, on observe depuis plusieurs années une augmentation disproportionnée des dépenses publicitaires par canal. Avec des taux de croissance d’environ 20 % dans les pays germanophones, le marketing d’influence continue de gagner en importance pour le développement de nouveaux potentiels de vente.

Mais comment contrôler efficacement le marketing d’influence et quels aspects faut-il prendre en compte ?

Comment faire appel à un influenceur ?

comment-faire-appel-influenceurs

Étape 1. Le bon type d’influenceur pour votre entreprise

Les influenceurs peuvent être divisés en quatre groupes en fonction du nombre de leurs followers ou abonnés.

  • Les méga influenceurs (> 1 million de followers) : Ces personnes sont connues de larges pans de la société, comme l’emblématique Nabilla Vergara.
  • Macro influenceur (100 000 – 1 million de followers) : Les influenceurs de cette ampleur le sont généralement. agence et travail très professionnel. Des exemples pour cette catégorie sont Cathy Hummels ou le rappeur Kay One.
  • Micro-influenceurs (10k – 100k followers) : Ce groupe est particulièrement intéressant pour les PME, car elles ont des profils particulièrement thématiques en se concentrant sur un domaine particulier, par exemple pour le fitness, la beauté ou l’alimentation. Le gaspillage de publicité est généralement très faible avec ce type d’influenceur, car les abonnés ont des intérêts homogènes et sont très actifs, ce qui se traduit par des taux d’engagement élevés.
  • Nano influenceurs (< 10k followers) : Les comptes de ces influenceurs sont en cours de constitution et ce sont souvent des jeunes qui font leurs premières expériences en tant qu’influenceurs de manière moins professionnalisée. Ils sont peu coûteux à louer, mais le type de canal doit être pris en compte. Sur des chaînes relativement établies telles qu’Instagram ou YouTube, les nouveaux arrivants ont souvent du mal à franchir le plafond invisible de l’algorithme, ce qui réduit la portée.

Étape 2. Choisir les bons canaux

Les canaux à utiliser dépendent beaucoup du groupe cible, car l’âge de l’utilisateur moyen varie considérablement.

Tiktok, un bon exemple

La cible la plus jeune (environ 14 ans en moyenne) se retrouve parmi les chaînes concernées sur TikTok, qui offre un accès facilement évolutif comme fenêtre supplémentaire en plus d’Instagram. Cependant, le marketing d’influence sur TikTok nécessite une plus grande créativité et un ciblage de l’adresse, car la marque à promouvoir doit être placée dans les premières secondes des clips vidéo généralement très courts.

TikTok est une bonne source d’inspiration au début du parcours client pour accroître la notoriété de la marque pour les produits des marques de mode et de fitness qui nécessitent peu d’explications. Avec Instagram Reels, le format vidéo court est poussé plus loin et continue de gagner en importance.

Twitch, un autre canal intéressant

Twitch peut être décrit comme un conseil d’initié. La plate-forme propose une diffusion en direct, principalement dans l’espace de jeu. L’attrait ici n’est pas la brièveté comme avec TikTok, mais les heures de suivi du streamer. L’utilisateur typique de Twitch est un homme, entre 15 et 25 ans et très féru de technologie.

Il reste passionnant de voir dans quels domaines la tendance Twitch va progresser. Les utilisateurs moyens d’Instagram et de YouTube sont plus susceptibles d’appartenir à la génération Y (environ 30 ans). La plupart des engagements influents peuvent être attribués à ces deux canaux.

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de 9 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne désormais des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce. Je propose mes services en qualité de consultant mais également en tant que formateur/conférencier.