Site icon Blog e-commerce – Joptimisemonsite

Sites de vente en ligne: les arnaques continuent !

site-de-vente-en-ligne-arnaque

Vous avez un site de vente en ligne et vous effectuez régulièrement de fausses promotions pour augmenter votre taux de conversion ? Et bien vous feriez mieux de vous méfier car Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes vient de verbaliser 19 entreprises spécialistes en e-commerce parmi lesquelles Amazon, Zalando ou encore Ventes-privées.

Au total, c’est plus de 2.4 millions d’euros d’amendes qui ont été dont ont été condamnés les entreprises concernées. Si vous n’avez pas suivi cette histoire, je vous propose une rapide explication des faits reprochés. Si vous avez un site de vente en ligne, vous feriez bien de vérifier que vous êtes en règle !

La DGCCRF, c’est quoi ?

La DGCCRF, qui est une administration française relevant du ministère de l’Economie, a pour mission de contribuer à l’efficacité économique, au bénéfice des consommateurs. Cette institution a plusieurs objectifs:

Qu’est-il reproché à ces sites de vente en ligne ?

Amazon est consort ont été condamnés pour « pratiques commerciales trompeuses » par la mise en place de fausses promotions. Parmi les faits reprochés:

Comment la DGCCRF a procédé ?

Pour verbaliser un site de vente en ligne, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes a effectué à plusieurs reprises des relevés de prix sur des produits phares des sites verbalisés.

Elle a ainsi pu prouver que certains prix étaient amenés à bouger sans d’autres raisons que de la tricherie et de la fausse animation commerciale.

Pourquoi les fausses promotions vont, selon moi, continuer

Comme je l’évoquais en début d’article, les sites de vente en ligne incriminés ont été condamné à des transactions pénales d’un montant de 2.4 millions d’euros.

Or, toutes les études démontrent qu’afficher un prix barré et donc une promotion très importante est la meilleure manière d’augmenter son taux de transformation (et donc son chiffre d’affaires).

Ainsi, au vu des pénalités imposées, qui représentent seulement 0.08% du chiffre d’affaires généré par l’entreprise Vente Privée (estimation de 3 milliards pour 2016), il y a fort à parier que les entreprises verbalisées ne changeront pas leur politique commerciale de si tôt, et ce, tant que le montant des amendes ne deviendra pas dissuasif.

Comment se protéger des arnaques ?

Vous avez repéré le produit de vos rêves sur un site de vente en ligne mais vous ne savez pas s’il est vendu au bon prix, s’il ne s’agit pas d’une contrefaçon… etc.

Pas de panique, voici comment se protéger des arnaques présentes sur le web, lorsque vous avez trouvé le produit de vos rêves:

Que retenir de cet article ?

Si vous êtes propriétaire d’un site de vente en ligne, faîtes attention car la DGCCRF rôde et sévit. Les amendes sont peut être faibles pour les mastodontes que sont Amazon, Zalando ou encore Vente privée, mais elles pourraient vous pousser à mettre la clé sous la porte. Si vous trichez, sachez donc que cela peut vous retomber dessus.

Si vous êtes un particulier qui achète régulièrement sur internet, vous êtes maintenant prévenu. Pensez à bien à comparer, vérifiez la qualité du site et les avis des internautes et ça devrait aller ! 🙂

Rate this

Rated 4.45/5 based on 152 reviews
Quitter la version mobile