Divers

Le Social Selling, la tendance à suivre en 2021

vendre-reseaux-sociaux-social-selling

Depuis plusieurs années déjà, on entend dire que le social selling sera LA tendance des mois à venir. Et, pourtant, les années passent et la tendance ne semble pas réellement décoller.

C’était vrai jusqu’à aujourd’hui car l’année 2020 semble avoir tout changé : ces derniers mois, le commerce en ligne a explosé. Dans le même temps, les gens sont de plus en plus connectés à leurs écrans, et plus précisément aux réseaux sociaux.

Combinez-les deux et vous arrivez à un nouveau terrain de jeu qui va être de plus en plus exploité : les réseaux sociaux comme espace de vente et d’achat ! C’est ce que l’on appelle le social commerce, social shopping ou social selling.

Et, selon Séverine Six, directrice des relations agences chez Facebook France (alias le plus gros réseau social du monde, tout simplement), c’est clair, il s’agit de la grande tendance du moment. Mais encore ?

social-selling-2021
Vendre sur les réseaux sociaux, c’est tendance !

La réalité du social selling actuellement

Au quotidien, les internautes passent en moyenne 2h23 sur les réseaux sociaux à travers le monde, selon des données dévoilées début 2020 par Eurostat. Ce temps passé sur Facebook, Instagram, Snapchat, Pinterest, TikTok ou encore Twitter permet aux marques de se rendre visibles sur ce terrain, en s’assurant de profiter d’un bon engagement de la part des clients.

Et ça marche. Le récent baromètre Social Selling France 2020 réalisé par La Poste Solutions Business a bien mis en lumière le fait que les réseaux sociaux permettent de générer un acte d’achat. Concrètement, un décisionnaire B2B sur cinq a déjà réalisé un achat suite à une sollicitation sur les réseaux sociaux.

Aussi, en matière de B2C, à l’heure où l’on estime qu’environ 8 Français sur 10 sont influencés dans leur consommation par les réseaux sociaux, il est clair que les internautes se laissent de plus en plus tentés par les outils développés par Facebook et compagnie pour effectuer des achats sans quitter leurs plateformes préférées.

Mais de quels outils parle-t-on ? À chaque service sa fonctionnalité shopping !

Instagram : bien lancé avec Instagram Shopping

Il faut le savoir, sur Instagram, les artistes, les stars de télé-réalité, les footballeurs ou encore les joueurs de poker ne font pas que présenter les coulisses de leur vie en stories ou poster des photos et vidéos ultra esthétiques sur leur feed principal.

Ils contribuent également grandement à vendre des produits en tout genre, directement ou indirectement. Sans aucun doute, Instagram s’impose comme étant la plateforme de social selling la plus plébiscitée du moment. Cela grâce à Instagram Shopping.

Cet outil, déployé il y a quelques mois seulement en France, propose une nouvelle expérience de shopping en ligne en affichant des tags sur les photos des produits présentés pour permettre à chacun d’accéder directement au site de vente en ligne.

En marge de cela, un autre genre de social selling s’est mis en place sur Instagram avec les influenceurs qui peuvent rediriger leur communauté vers des sites de marques grâce à un outil de « swipe up » en stories.

reseaux-sociaux-vendre

Pinterest : une autre valeur sûre

Sur Pinterest, plateforme dédiée à l’inspiration, le social selling est une suite logique. Selon des chiffres partagés directement par la plateforme, 93% des utilisateurs de Pinterest utilisent l’appli pour prévoir leurs achats.

Dans ce contexte, le service s’évertue à déployer depuis plusieurs années déjà divers outils qui permettent à ses utilisateurs de réaliser plus simplement et plus rapidement ces achats en question.

Parmi les outils proposés, on retrouve notamment la présence d’un bouton sous les épingles d’un produit, qui permet au socionaute d’accéder au catalogue de la marque. Il y trouve alors le prix de chaque produit et peut être facilement redirigé vers le site du commerçant pour procéder à l’achat.

Snapchat : en phase de test avec quelques expériences

Chez Snapchat, essentiellement connu auprès des marques pour ses filtres et ses lenses en réalité augmentée, la stratégie de développement en matière de Social Shopping est moins avancée et moins claire.

Concrètement, à l’heure actuelle, l’appli reine des contenus éphémères ne permet pas directement à ses utilisateurs de réaliser des achats depuis le réseau social. Mais, au cours des dernières années, Snapchat a eu l’occasion d’organiser des ventes flash et éphémères directement sur son service qui ont su captiver sa jeune audience et mener à de réels achats.

Ce fut par exemple le cas lors de la sortie d’une basket il y a quelques années. Au cours des prochains mois, le réseau social pourrait tout à fait déployer des fonctionnalités reposant sur la réalité virtuelle et permettant d’acheter directement des produits après les avoir testés dans un filtre par exemple.

Clairement, Snapchat constitue une appli à surveiller en matière de social commerce.

TikTok : très prometteur et à l’évolution très rapide

Enfin, impossible de parler de social commerce et de réseaux sociaux sans parler de l’appli phénomène du moment, TikTok, sur laquelle il est assez simple de récolter des likes.

Pour le moment, comme Snapchat, l’appli chinoise ne permet pas de réaliser des achats directement sur sa plateforme. Mais il se murmure de plus en plus fort que l’appli teste actuellement un bouton « shopping » dans ses vidéos publicitaires.

Par ailleurs, en Chine, où TikTok porte le nom de Douyin, le e-commerce est déjà très développé : les socionautes peuvent acheter des billets de concert ou réserver des hébergements sans quitter l’appli dédiée aux vidéos virales et musicales.

En cela, il est certain que TikTok cherchera à établir la même stratégie aux quatre coins du monde au cours des mois et des années à venir.

En conclusion, vous l’aurez compris, en 2021, réaliser des achats (et donc vendre, pour les marques) sur les réseaux sociaux promet de devenir une normalité, ou presque !

Rate this

Rated 4.39/5 based on 310 reviews

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de 9 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne désormais des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce. Je propose mes services en qualité de consultant mais également en tant que formateur/conférencier.