Astuces SEO

Référencement négatif : que faire ?

visu-referencement-negatif-que-faire

Il y a deux façons de « gagner » : être meilleur que l’autre, ou faire en sorte de diminuer l’autre. Si la plupart des gens sont honnêtes et croient aux vertus du travail et de la discipline, ce n’est malheureusement pas le cas de tous.

Le référencement négatif est un ensemble de mauvaises pratiques SEO effectuées par une tierce personne pour faire volontairement baisser votre côte sur les moteurs de recherche et nuire à votre visibilité.

Comment repérer une attaque de négative SEO ?

Au lieu d’essayer d’améliorer le classement d’un site, le but du référencement négatif est de rétrograder un site concurrent ou, dans certains cas, de le faire complètement disparaître de Google.

Cette pratique est employée par des personnes mal intentionnées, souvent des concurrents. Si vous vous demandez comment détecter et contrer la pratique déloyale du référencement negative SEO, vous pouvez en savoir plus sur le negative SEO sur le blog de Netoffensive .

Comment repérer une attaque SEO négatif réussie ?

Vous allez devoir chercher des preuves de manipulation de votre profil SEO et de vos metrics pour vérifier si quelqu’un a réussi à affecter négativement votre classement sur les moteurs de recherche.

3 indicateurs permettent de détecter une attaque de SEO négatif. Si vous subissez le deuxième ou le troisième cas, le premier est forcément déjà effectif.

1. Une baisse soudaine de trafic

Si une baisse soudaine de trafic est constatée sur vos metrics — en supposant que vous n’ayez rien changé à vos habitudes — cela pourrait être le signe d’un référencement négatif.

2. Notification manuelle de pénalités (par un employé de Google)

Il existe deux types de pénalités Google, manuelle et algorithmique.

Normalement, vous ne pouvez pas repérer de pénalité algorithmique sans une nette baisse du trafic. Mais si la pénalité est manuelle, vous recevrez un joli petit message de la part d’un employé de Google vous informant qu’ils ont pris des mesures contre votre site.

Encore une fois, si vous avez été prudent côté référencement, la pénalité peut avoir été déclenchée par une attaque de SEO négatif.

3. Classement des mots clés individuels

Si le nombre de visites sur votre site est en chute libre, il se peut que votre positionnement sur les SERPs le soit aussi.

Pour garder un œil sur les classements de vos motsclés les plus importants, utilisez des outils gratuits comme Ubersuggest, Freekeywordtool.net ou encore Keywordshitter.com.

6 conseils pour éviter le référencement négatif de son site web

visuel-referencement-negatif

Dans votre secteur comme dans tous les secteurs, la concurrence est féroce et certains n’hésitent pas à employer des armes déloyales pour vous faire chuter par tous les moyens. Voici comment surveiller votre référencement.

Faire un bilan SEO régulier de votre netlinking

Chaque entreprise doit vérifier régulièrement son profil de netlinking afin de ne pas se faire avoir par le référencement négatif.

Ainsi, vous pourrez détecter toute activité suspecte à temps. Si le graphique montre une baisse ou une hausse soudaine qui n’est pas de votre fait, cela peut être le résultat d’une activité malveillante. En cas de chute, le classement de votre site web baissera tout comme le référencement de vos principaux motsclés.

Pour éviter ce risque, surveillez votre profil de liens grâce à la Google Search Console, par exemple.

Vérifier la vitesse de votre site web

Si votre site est beaucoup plus lent que d’habitude sans raison apparente, il se peut que des activités suspectes en soient la cause.

Utilisez un logiciel pour calculer la rapidité de votre site. PageSpeed Insight, conçu par Google, est particulièrement fiable.

Trouver si du contenu a été supprimé par un tiers

Un autre moyen frauduleux de faire baisser le classement d’un site web consiste à en supprimer tout bonnement le contenu. Une fois effacés, ces petits malins collent le contenu sur leur propre site web.

Les attaquants prétendent alors que ce contenu original est le leur. et Google est donc amené à considérer le contenu copié comme original… et l’indexe avant que vous ne remettiez votre propre contenu en ligne.

De fil en aiguille, votre référencement et votre classement dans les SERPs en seront pénalisés.

Il existe des outils pour vous aider à vous protéger contre les tentatives de mise au rebut de votre contenu. Un outil couramment utilisé est Copyscape. Vous pouvez entrer l’URL de votre contenu dans le logiciel pour savoir s’il existe des doublons de votre contenu sur le web .

Si vous apprenez que votre contenu a été plagié, l’étape suivante consiste à s’assurer que le webmaster supprime le contenu. S’il refuse, prenez les mesures nécessaires en le signalant à Google. Il vous suffit de remplir le formulaire Google sur les des droits d’auteur pour signaler le duplicate content effectué à partir de votre site.

Toujours garder un œil sur le CTR

Un taux de clic, aussi appelé CTR, est un moyen de savoir combien de personnes ont visité votre site et combien d’entre elles ont effectivement cliqué sur un lien interne.

Cela vous permet d’évaluer la qualité du contenu proposé et sa capacité à générer du trafic.Certaines attaques de SEO négatif ont pour but de dérégler votre taux de clic.

La seule façon de détecter cette attaque est de surveiller régulièrement le CTR de vos mots-clés principaux.

Pour ce faire, vous devez vous connecter à Search Analytics de Google. Vous pouvez alors obtenir et analyser le CTR de vos mots-clés.

Une fois l’évaluation effectuée et si vous découvrez quelque chose de louche, contactez immédiatement Google pour dénoncer ces attaques de référencement négatif.

Effectuer une recherche de faux comptes sur les réseaux sociaux

Une autre astuce de référencement négatif consiste à créer de faux comptes de votre entreprise sur différents médias sociaux. Si vous trouvez une page de média social qui n’est pas la vôtre, efforcez-vous de la faire supprimer.

Tout ce que vous avez à faire est de la signaler. Il se peut également qu’un spammeur modifie les pages de votre site web pour rediriger les visiteurs vers le sien.

Même si la majorité des petites entreprises n’ont pas à s’inquiéter à ce sujet, les attaquants peuvent néanmoins utiliser cette astuce pour améliorer leur propre classement. Ils utiliseront la popularité de votre lien et votre propre haute autorité pour rediriger vos visiteurs vers leur site ! 

Il est facile de contrer de telles attaques. Lorsque vous ferez votre audit de site, cliquez sur la section « redirection ». Là, vous verrez toutes les redirections ajoutées à votre site web. Si certaines sont anormales, signalez-les à Google.

Optimiser les mesures de sécurité de votre site

Les cyberattaques sur internet sont fréquentes et elles peuvent également endommager votre site et votre entreprise.

Veillez donc à ce que votre logiciel de sécurité soit à jour. Votre logiciel de gestion de contenu (CMS) doit être entièrement équipé d’un cryptage fiable et puissant.

referencement-negatif-que-faire

Référencement négatif : ce qu’il faut retenir !

Chaque site internet peut recevoir des attaques de référencement négatif. Heureusement, Google est là pour vous aider à signaler les attaques et à les corriger.

Comme vous pouvez le constater, de nombreuses méthodes permettent de réduire les risques. Notez enfin que plus votre référencement SEO sera bon, plus vous aurez de chances d’éveiller la convoitise de vos concurrents et des hackers. Il est donc important de rester vigilant et de s’informer à chaque instant.

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de 9 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne désormais des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce. Je propose mes services en qualité de consultant mais également en tant que formateur/conférencier.

1 commentaire

  • Il va falloir prendre les choses en main très rapidement. La première chose à faire est de sécuriser votre site pour que personne ne puisse s’y introduire. Il peut être utile dans la foulée de changer d’hébergeur pour un qui sera plus sécurisé.

    Une fois que vous avez repris le contrôle de votre site, il va falloir vérifier vos contenus et fichiers, et supprimer les éventuels changements que le hacker a opérés.

    Enfin, vous serez sans doute amené à désavouer des backlink qui nuisent à votre référencement web.

Laisser un commentaire