Quel statut juridique choisir pour faire du Dropshipping ?

Vous souhaitez vous lancer en dropshipping mais vous ne savez pas quel statut juridique choisir ? Vous êtes perdu entre le statut légal auto-entrepreneur, la SARL, la SAS ou encore la SA ? Vous hésitez car vous avez peur de choisir un statut juridique qui n’est pas adapté à votre situation ? Bienvenue sur Joptimisemonsite !

Si vous avez besoin d’un conseil pour choisir le statut juridique de votre entreprise pour vous lancer dans cette belle et grande aventure qu’est le dropshipping, vous devriez trouver toutes les réponses à vos questions dans l’article ci-dessous.

Si vous avez encore des incertitudes après la lecture de cet article, n’hésitez pas à poser votre question directement via les commentaires, je ferai ce qu’il faut pour vous répondre le plus rapidement possible.

statut-dropshipping-entreprise

Dropshipping: quel statut juridique choisir ?

Le dropshipping s’apparente à du commerce traditionnel au niveau juridique. En effet, lorsque vous allez vendre des produits sur votre site, vous encaisserez de l’argent, fruit de votre vente. Cette somme sera amputée du montant d’achat de votre produit, c’est à dire la somme que vous allez reverser directement au fournisseur dropshipping qui s’occupera de produire et d’envoyer la pièce.

Dans le cadre d’un commerce, la plupart des statuts juridiques légaux sont parfaitement adaptés. Ainsi, vous ne pourrez donc pas faire de mauvais choix. Cependant, vous devez choisir votre statut en fonction de l’activité que vous avez prévu de réaliser.

Cas 1: dropshipping pour un complément de revenus

Si vous avez prévu de vous lancer dans le dropshipping pour vous générer un complément de revenus sans pouvoir consacrer 100% de votre temps à cette nouvelle entreprise, vous êtes dans ce cas-là.

Cette activité ne sera donc pas principale mais secondaire. Vous devez donc simplifier au maximum vos démarches administratives tout en évitant d’avoir le moins de contraintes légales (obligation d’un compte professionnel, d’un comptable, de déclarer la TVA… etc).

Statut juridique le plus adapté: Auto-entrepreneur

Les avantages du statut d’auto-entrepreneur

  • Création de la société en 3 clics seulement
  • Pas besoin d’avoir un capital de départ
  • Une déclaration de chiffre d’affaires tous les trimestre
  • Pas de déclaration de TVA si vous ne dépassez pas 91000€ de chiffre d’affaires dans l’année (soit environ 7600€ de CA par mois)
  • Pas d’obligation d’avoir un compte pro, ni de comptable…

Les inconvénients

  • Pas possible d’intégrer des charges dans votre activité (ex: facture d’une box internet, investissements en communication, voiture de fonction… etc)
  • Pas de cotisation pour votre retraite ou votre chômage

statut-dropshipping

Cas 2: ambition d’être son propre patron

Si vous avez prévu de vous lancer à 100% dans cette nouvelle activité. Vous comptez vous mettre au chômage pour avoir tout le temps et les fonds nécessaires pour vous lancer et vous donner toutes les chances d’arriver à votre objectif: devenir votre propre patron qui arrive à se verser un salaire et vivre de SON travail.

Si tel est le cas, vous avez selon moi deux statuts qui peuvent être intéressants même s’il y en a un qui est plus à la mode que l’autre:

  1. l’EURL, entreprise unipersonnel à responsabilité simplifiée (c’est une SARL mais où vous êtes l’unique actionnaire)
  2. la SASU, société anonyme simplifié  (une société anonyme mais en plus simple)

La véritable différence entre ces deux statuts juridiques d’entreprise, c’est le fait que le dirigeant (donc vous) soit salarié ou non de celle-ci. En effet, le dirigeant d’une EURL n’est pas salarié (donc pas de cotisation pour la retraite) quand le président de la SASU est salarié de cette entité.

Cette différence entraîne forcément une différence de protection pour le dirigeant:

  1. Dans le cas de l’EURL, le dirigeant ne cotise pas pour sa retraite ni pour son chômage. Si l’entreprise s’arrête, il n’a droit à rien du tout.
  2. Dans le cas de la SASU, le dirigeant a un salaire, donc une fiche de paie. Il cotise pour sa retraite et son chômage mais le coût de ce salariat est beaucoup plus élevé car il comprend toutes les charges sociales que doivent payer les entreprise. En gros, pour vous verser 100€ de salaire, vous devrez débourser 200€.

A noter que, quel que soit le statut juridique que vous choisirez, vous devrez verser un capital de départ. On a l’habitude de dire qu’il est possible de créer une entreprise avec un capital symbolique de 1€ mais ne vous y trompez pas, il vous faudra forcément mettre 1000, 2000, 5000€ ou plus dans ce capital pour que votre entreprise puisse payer les différentes obligations légales suite à sa création.

En effet, pour ces 2 statuts, il vous faudra ouvrir un compte bancaire professionnel, choisir et payer un comptable qui s’occupera de votre comptabilité (si vous ne savez pas la faire) mais également de votre TVA.

Statut juridique le plus adapté: SASU ou EURL en fonction de votre appétence pour le risque

Avantages principaux:

  • Vous allez pouvoir faire passer toutes vos charges d’activité sur le compte de l’entreprise: serveurs, frais de gestion de votre site dropshipping, box internet, achat d’un ordinateur à usage professionnel, frais de restauration à usage professionnel… etc
  • Plus sécurisant pour votre avenir que le statut d’auto-entrepreneur

Inconvénient:

  • Beaucoup plus complexe et cher que le statut d’auto-entrepreneur

Statut Juridique faire du dropshipping

Cas 3: vous vous lancez en restant salarié pour essayer de devenir votre propre patron

Si vous avez prévu de vous lancer dans le dropshipping en restant salarié de votre entreprise mais que vous avez dans un coin de votre tête d’essayer de tout faire pour que vous puissiez, à terme, arriver à vous salarié de cette nouvelle activité, la solution la plus simple est de mixer les cas n°1 et 2.

En effet, vous pouvez tout à fait commencer votre activité de dropshipping par un statut d’auto-entrepreneur. Et lorsque votre activité vous permettra de lâcher votre emploi pour vous y consacrer à 100%, vous pourrez alors basculer sur le cas n°2 en choisissant une EURL ou une SASU. Vous fermerez alors votre auto-entreprise et le tour sera joué !

Statut juridique le plus adapté: auto-entreprise puis SASU ou EURL

Avantage: vous vous lancez simplement, facilement et sans contraintes. Et lorsque vous voudrez professionnaliser cette activité, vous aurez tout le temps nécessaire pour choisir le statut juridique parfaitement adapté à votre situation.

Mes autres articles sur le dropshipping

 

Quel statut juridique choisir pour faire du Dropshipping ?
Moyenne de 4.4 pour 45 votes