Trucs & Astuces

Utilisez-vous assez les données de votre moteur de recherche interne ?

J’avais lu sur le site de la FEVAD, il y a plusieurs mois maintenant, que 29% des internautes qui arrivent sur un site e-commerce commencent leur visite par une recherche dans le moteur de recherche interne du site.

29%, c’est presque 3 internaute sur 10 ! Autant dire qu’un moteur interne peut vite devenir un outil utile pour driver un site e-commerce. Et l’avantage de ces données, c’est qu’elles sont gratuites et faciles à obtenir… à partir du moment où l’ont sait comment les récupérer et surtout comment les exploiter.

Je vous propose donc aujourd’hui un focus sur les manières d’utiliser les datas d’un moteur de recherche interne.

 

Les visites avec recherche interne ont généralement un meilleur taux de transformation

Il y a quelques mois maintenant, je vous avais livré plusieurs conseils pour optimiser les performances de votre moteur de recherche interne. Car, avoir un moteur de recherche sur son site e-commerce, c’est bien ! En avoir un performant, c’est encore mieux !

Si vous avez suivi mes conseils et/ou que votre moteur est suffisamment efficace pour que vous le mettiez en avant sur votre site, vous pouvez désormais comparer la qualité d’une visite avec recherche par rapport à un visite sans.

Au cours des différentes missions que j’ai réalisé ces derniers mois, il y a un constat qui s’impose à moi: dans la plupart des sites e-commerce pour lesquels j’ai travaillé, une visite avec utilisation du moteur de recherche interne était toujours plus intéressante pour le site e-commerce en question qu’une visite sans recherche.

Par exemple, sur l’un des sites sur lesquels j’ai travaillé, seulement 4% des visiteurs faisaient une recherche dans le moteur interne. Sauf que ces 4% de visiteurs représentaient à eux seuls 45% des commandes réalisées sur le site et 44% du chiffre d’affaires généré. Vous imaginez un peut la différence de taux de transformation entre un visiteur lambda et un visiteur ayant fait une recherche ?

Comment expliquer cette différence ?

Pour moi, la raison est assez simple: un internaute qui effectue une recherche dans le moteur interne d’un site e-commerce CONNAIT le produit qu’il cherche.

Il sait déjà quel produit il veut et cherche à y accéder en une seule recherche sans avoir à passer par les différentes homes d’univers, de catégories et de sous-catégories…

Il est donc dans une étape très avancée dans son processus d’achat à contrario d’une visite sans recherche qui peut s’apparenter à de la flânerie dans les rayons d’un magasin (le raccourci est rapide, OK, mais c’est pour que l’idée passe mieux ! ^^)

 

Comment obtenir ces données via Google Analytics ?

Pour connaître les performances des visites avec recherches, il est nécessaire de créer ce qu’on appelle un « Segment »

 

Comment-créer-segment-google-analytics

Comment créer un segment ?

La démarche à suivre pour créer un segment sur Google Analytics:

– Cliquez sur « ajouter un segment »

creer-segment-sur-google-analytics

– Cliquez sur « Nouveau segment »

– Nommez le comme par exemple « sessions avec recherche interne »

– Allez dans la section « conditions »

– Ajoutez la condition « Page » contient comme ci-dessous:

création-segment-GA

– Renseignez la particule d’URL qui est spécifique à une page du moteur de recherche interne. Par exemple sur Joptimisemonsite, l’attribut d’URL dédié à une recherche est http://www.joptimisemonsite.fr/?s= 

finaliser-creation-segment-analytics

– Enregistrez le segment et le tour est joué.

En sélectionnant ce segment, vous pourrez ainsi n’afficher que les sessions qui auront fait appel au moins une fois à une page de résultat du moteur de recherche interne. L’ensemble des KPIs seront donc personnalisés pour ce segment.

 

Quelques utilisations des datas du moteur interne

Analyser les visites ayant eu recours à l’utilisation du moteur de recherches interne peut vous permettre de récupérer plusieurs datas intéressantes à exploiter.

Modifier l’animation commerciale du site

Par exemple, il peut être intéressant d’utiliser les mots-clés les plus recherchés dans votre moteur interne pour adapter l’animation commerciale de votre site.

Si vous vous rendez compte, que les internautes qui arrivent sur la page d’accueil de votre site recherchent massivement un produit, il peut être intéressant de le mettre en avant directement sur la home afin de faciliter l’accès à ce produit pour les internautes.

Le fonctionnement est le même pour une page catégorie: si un internaute arrive directement sur une page catégorie mais effectue une recherche dans le moteur interne, il se peut qu’il n’arrive pas à trouver le produit idéal. Il peut donc être intéressant d’ajouter une bannière d’animation commerciale pour promouvoir le(s) produits les plus recherchés directement sur la page catégorie

 

Lire également: Dropshipping: opportunité ou mauvaise idée ?

 

Ajouter/modifier le menu de navigation du site

De la même manière, si vous vous rendez compte, grâce aux mots-clés utilisés par les internautes dans le moteur interne, que certaines catégories/sous-catégories voir même des gammes de produits sont très recherchées alors même qu’elles ne sont pas présente dans le menu de navigation du site / ou le sont mais ne sont pas mises en valeur, il pourrait être intéressant de modifier la structure de votre menu pour les ajouter/les rendre plus visibles.

termes-moteur-recherche-interne-modification-menu

Par exemple, en analysant les termes de recherche dans le moteur interne de Joptimisemonsite, il apparaît que plusieurs internautes recherchent des informations liées à « Prestashop ». Ainsi, il serait intéressant de rajouter dans le menu principal du blog une entrée vers tous mes articles dédiés à Prestashop.

 

Identifier la saisonnalité

Analyser les mots-clés les plus recherchés dans le moteur interne peut également permettre d’identifier des saisonnalités de produits. Certains e-commerçants me répondront que la saisonnalité se voit déjà sur les ventes et qu’il n’est pas nécessaire de faire une telle analyse.

Détrompez-vous ! Pour certaines entreprises que j’ai eu l’opportunité d’accompagner, l’analyse de mots-clés du moteur a permis d’identifier que la saisonnalité n’était pas forcément liée à l’augmentation des ventes. Ainsi, les internautes venaient sur le site prendre des informations dans l’attente du bon moment pour acheter.

Cette analyse peut ainsi permettre de mettre en place des mécanismes marketing pour tenter de convertir ces visites d’informations en visites d’achat. Elle peut également permettre de définir une politique de contenus visant à positionner le site parmi les référents dès le frémissement de la saisonnalité.

 

Déceler des problèmes ergonomiques sur des pages données

Enfin, grâce à Google Analytics, il est possible d’identifier les pages qui ont entraîné le plus d’utilisation du moteur de recherche interne. En s’attardant sur ces pages, il sera ainsi possible d’identifier les problèmes ergonomiques qui obligent l’internaute à passer par le moteur interne.

Par exemple, grâce à l’utilisation d’une carte de chaleur, il est possible de savoir les filtres les plus utilisés par les internautes lorsqu’ils effectuent une recherche. Cela permet de réorganiser les fonctions de filtres en fonction de leur taux d’utilisation.

 

 

Votre avis m’intéresse:

Et vous, utilisez-vous les données de votre moteur de recherche interne ?

Si oui, comment ? Voyez-vous d’autres utilisations de ces datas ?

Utilisez-vous assez les données de votre moteur de recherche interne ?
Moyenne de 4 pour 1 vote

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de ç ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne régulièrement des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce.

1 commentaire

  • Un petit conseil pour votre analytics : il faut aussi prévoir de « tagger » les recherches qui ne passent pas par une page de résultat de recherche mais directement via une proposition depuis l’auto-complession …

    Il faut aussi penser à sortir des pages de résultats qui peuvent être référencées dans google directement et qui peuvent fausser les recherches.

    Je dois dire pour ma part que j’utilise le back office de mon moteur plutôt qu’analytics pour analyser sur les termes d’utilisation.

    autrement, comme d’habitude, excellents … ces petits conseils !
    merci Sébastien 🙂

Laisser un commentaire