Trucs & Astuces

Et si vous incitiez vos visiteurs à conserver un lien vers votre site ?

Pour bien terminer la semaine, j’avais envie de vous faire part d’une idée qui me trotte dans la tête depuis que j’accompagne des sites de e-commerce dans leurs stratégies e-commerce.

Sans avoir réellement creusé techniquement l’idée, je souhaitais profiter aujourd’hui de votre avis par rapport à celle-ci. Du coup, tous les commentaires sont les bienvenues.

 

Le constat: l’accès direct génère des ventes

Cela fait maintenant plusieurs mois que j’accompagne régulièrement des sites de e-commerce. Généralement, je demande toujours un accès à Google analytics afin de pouvoir analyser et comprendre comment le site génère son trafic, et par extension, ses ventes.

Comprendre d’où viennent les ventes

Lorsque Google Analytics est bien paramétré, surtout avec les aspects e-commerce, il est possible de retracer les chemins de conversions les plus fréquemment utilisés par les internautes. Cela signifie que Google Analytics vous indiquera les sources de trafic (référencement naturel, Adwords, Réseaux sociaux, accès direct…) qui ont conduit l’internaute à faire un achat sur votre site.

Par exemple, si le chemin le plus fréquemment utilisé est celui-ci:

chemins-conversions-referencement-naturel

Cela signifie que la plupart du temps, les internautes qui on acheté chez vous, sont venus deux fois sur votre site depuis un résultat naturel dans les moteurs de recherches.

 

L’accès direct, régulièrement la dernière source

Ce que je constate sur la plupart des sites e-commerce que j’accompagne, c’est que l’accès direct est régulièrement la dernière source de visite pour l’internaute.

Voici par exemple plusieurs chemins types que je retrouve régulièrement chez mes clients:

chemins-conversions

L’internaute fait une première visite sur votre site puis revient finaliser son achat via l’accès direct

chemins-conversions-2

L’internaute est arrivé sur votre site via un lien Adwords. Puis il est revenu concrétiser son achat via l’accès direct

L'internaute a eu besoin de 2 visites via de l'accès direct pour finaliser son achat sur votre site

L’internaute a eu besoin de 2 visites via de l’accès direct pour finaliser son achat sur votre site

 

Qu’est-ce que l’accès direct dans Google Analytics ?

Alors ok, c’est bien beau tout ça mais au final, c’est quoi l’accès direct au sens de Google Analytics ?

Ma définition à moi de l’accès direct, c’est toutes les sources de trafic qui ne proviennent pas:

– Des résultats naturels des moteurs de recherches: ceux-ci sont dans la section « résultats organiques »

– Des résultats payants des moteurs de recherches: ceux-ci sont dans la section « résultats payants »

– De liens placés sur d’autres sites internet: ceux qui vont dans la section « Sites référents ».

– Des réseaux sociaux, qui sont placés la section « résultats sociaux ».

Par exemple, voici le détails des sources de trafic de Joptimisemonsite sur les 30 derniers jours... dur dur avec les ponts de Mai ! ^^

Par exemple, voici le détails des sources de trafic de Joptimisemonsite sur les 30 derniers jours… dur dur avec les ponts de Mai ! ^^

Autrement dit, les visites qui proviennent de l’accès direct sont:

– Les internautes qui ont tapés directement l’URL de votre site. D’ailleurs Google Chrome favorise très bien cela maintenant.

– Les internautes qui ont utilisés un bookmark, un favori, pour se rendre sur votre site.

 

 

L’idée: inciter les internautes à conserver la page de votre site

Fort de ce constat, j’en arrive à la conclusion que si l’internaute ajoute la page de votre site dans ses favoris, c’est qu’il y a de fortes chances qu’il revienne chez vous concrétiser son achat.

Du coup, question ! Et là, vous êtes censés répondre « Réponse ! » en criant tout fort dans votre open-space… Aller aller, on se lâche, c’est la fin de semaine !!

Comment peut-on inciter les internautes à conserver votre page dans ses favoris ?

Pour vous aider à y répondre, je vous propose deux cas pratiques où vous aurez la possibilité de donner votre avis.

Cas pratique n°1: Un internaute qui abandonne son panier

[poll id= »13″]

Normalement, si vous êtes un e-commerçant qui a envie de faire du chiffre d’affaires:

1. Vous affichez une lightbox qui informe l’internaute que son panier sera sauvegardé pendant 30 jours (car c’est toujours plus sympa pour un internaute qui revient sur votre site de voir que tous les produits qu’il avait sélectionné sont ENCORE dans son panier).

2. vous spammez gentiment cet internaute en utilisant ses cookies pour lui rappeler qu’il n’a pas encore acheté chez vous… Vilain ! ^^

Du coup, quitte à affichez une lightbox, autant l’utiliser à fond en proposant, à la suite de votre information concernant la sauvegarde du panier, un bouton du style « ajouter cette page dans mes favoris pour finaliser mon achat ultériemment ».

 

Cas pratique n°2: Un internaute qui quitte votre site après avoir passé 2min (complètes !) sur une fiche produit

[poll id= »14″]

Logiquement, vous devez avoir répondu:

1. Je lui propose d’ajouter cette page à ses favoris via l’affichage d’une lightbox lorsqu’il cherche à fermer l’onglet

2. Puis, je lui affiche des publicités de retargeting.

 

Un mécanisme à peaufiner

Vous l’avez compris, je suis assez séduit par cette idée de proposer à l’internaute d’ajouter à ses favoris la dernière page de votre site sur lequel il était. Cette proposition ne coûte quasiment rien, si ce n’est le développement d’une ligthbox paramétrable, et a au moins le mérite d’offrir un dernier message à l’internaute pour l’inciter à revenir.

Bien entendu, pour éviter que cette ligthbox soit trop intrusive, il faudrait la paramétrer pour qu’elle ne s’affiche qu’aux internautes qui sont vraiment intéressés par vos produits (pas ceux qui rebondissent dès l’affiche de la fiche produit par exemple).

Et vous, que pensez-vous de cette idée ?

Rate this

Rated 4.50/5 based on 305 reviews

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de 9 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne désormais des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce. Je propose mes services en qualité de consultant mais également en tant que formateur/conférencier.