Prestashop Avis – Faut-il utiliser Prestashop pour son e-commerce en 2019 ?

Cela fait maintenant plusieurs années que j’accompagne des auto-entrepreneurs qui souhaitent se lancer dans le e-commerce par l’intermédiaire d’un site de vente en ligne. Pour beaucoup, Prestashop est la solution sur laquelle il vont créer leur site. Mon avis sur Prestashop est plutôt mitigé, je vous propose de vous expliquer pourquoi.

Il faut bien avouer que le marketing de Prestashop est alléchant: solution gratuite, facile à installer, en français… etc. Cependant, est-ce LA solution adaptée à votre besoin ? Selon moi, Prestashop est la solution idéale dans certains cas seulement. Je vous propose de vous livrer mon avis sur la question.

Si vous avez besoin de créer un site vitrine, vous pourriez également être intéressé par mon avis sur Wix ainsi que Jimdo, deux solutions gratuites de création de site internet.

logo-prestashop-avis

 

Résumé de mon avis sur Prestashop

Cet article peut être un peu long et je sais que certains d’entre vous apprécieront le fait que je propose un résumé de celui-ci. Voici donc mon avis sur Prestashop en quelques lignes.

Une solution qui n’est pas gratuite

La solution Prestashop est une alternative intéressante si vous avez pour objectif de faire plusieurs dizaines de milliers d’euros de chiffre d’affaires (ou que vous le faîtes déjà). En effet, bien que Prestashop axe sa communication sur sa gratuité, ce n’est pas une solution gratuite. En effet, il est possible de télécharger le logiciel gratuitement.

Cependant, pour avoir une boutique de vente en ligne efficace, il faudra passer par la case paiement: achat d’un thème premium + modules ou développement sur mesure par un professionnel de la création de site.Concrètement, pour avoir une boutique Prestashop un minimum efficace, il vous faudra investir entre 1000 et 5000€.

L’avantage de Prestashop, c’est que vous serez propriétaire de votre boutique. Vous n’aurez donc pas à donner un pourcentage de votre chiffre d’affaires comme le demandent les solutions de création de site par abonnement. L’autre avantage, c’est que vous allez pouvoir faire personnaliser (moyennant finance) 100% votre boutique.

L’inconvénient, comme tout propriétaire, vous devrez régler les différents bugs et autres évolutions nécessaires pour votre site. Ainsi, si vous n’avez pas compétence technique, il vous faudra forcément passé par un freelance ou une agence qui vous factureront entre 50 et 100€ par heure travaillée.

Alors quand choisir Prestashop ? Quelles sont les alternatives ?

Selon moi, Prestashop est une excellente solution si vous générez déjà du chiffre d’affaires via un site et donc que vous avez déjà une activité.

Si tel n’est pas le cas, voici mon conseil:

Si vous débutez dans le e-commerce et/ou que vous n’avez pas de compétences techniques et/ou un budget serré, je vous conseille dans un premier temps de passer par une solution par abonnement telle que la solution française Wizishop (dont le concurrent anglophone est Shopify).

De telles solutions vous permettent de vous lancer en e-commerce sans avoir à investir plusieurs milliers d’euros dans la création d’une boutique de vente en ligne. Et surtout, si vous rencontrez un bug, c’est à la solution de le résoudre (sans que vous ayez à payer). Ces solutions vous permettent de vous lancer en quelques minutes seulement et sans compétence technique.

Dès que vous aurez franchi la barre des 10 000€ de chiffre d’affaires mensuel, il faudra alors investir dans la création d’un site Prestashop. En effet, à partir de ce seuil de chiffre d’affaires, vous serez en mesure de financer les 1000 à 5000€ nécessaires pour créer une boutique 100% à votre image et réellement efficace avec Prestashop. Vous aurez également suffisamment de fonds pour financer l’intervention d’un éventuel prestataire externe pour régler les différents bugs qui arrivent sur un site e-commerce.

Vous serez alors propriétaire de votre propre boutique ce qui vous permettra d’économiser la commission de 2% prélevée par chaque solution par abonnement sur le chiffre d’affaires généré par votre boutique.

prestashop-avis

Présentation de Prestashop

Quand quel cas utiliser Prestashop pour créer un site ? Pour moi, il y a trois cas qui peuvent se présenter à vous: créer un site vitrine, créer un site e-commerce, créer un site multilingues. Je vais ainsi vous indiquer dans quel cas il est recommandé (ou non) d’utiliser ce CMS français.

Utiliser Prestashop pour créer un site vitrine

Prestashop est un CMS (content managment system) qui est spécialisé dans l’administration et la gestion d’un catalogue de produits à vendre en ligne. Par contre, Prestashop n’est pas du tout pensé et donc optimisé pour la création d’un site vitrine.

En effet, les vrais points forts de Prestashop sont les fonctionnalités présentes dans son back-office pour la gestion des commandes, de la facturation, de la logistique… etc.

Mon avis est donc de ne pas utiliser Prestashop pour créer un site vitrine. D’autres solutions spécialisées vous permettront de créer un site vitrine beaucoup plus simplement et pour le même budget.

Utiliser Prestashop pour créer un site e-commerce

Prestashop est une solution spécialisée dans les problématiques liées aux e-commerce: gestion d’un catalogue de produits, gestion des stocks, gestion des commandes, gestion des envois, gestion des retours produits… etc

Selon moi, l’utilisateur type de Prestashop est une petite structure (voir un auto-entrepreneur), ayant plusieurs dizaines/centaines de produits à vendre dans un marché précis, comme par exemple la France. Si vous êtes dans ce cas là, n’hésitez pas, c’est LA solution qu’il vous faut. Sachez cependant qu’il vous faudra investir plusieurs centaines d’euros pour avoir une boutique personnalisée à votre image et disposant des fonctionnalités nécessaires pour être totalement efficace en matière de vente en ligne. La meilleure solution étant de faire appel à une petite agence ou à un développeur freelance spécialisé, qui vous aidera à personnaliser votre boutique pour quelques milliers d’euros seulement.

Si vous avez prévu de créer un site e-commerce qui a vocation a développer plusieurs boutiques différentes et/ou des fonctionnalités assez poussées telles que de la personnalisation ou autre, mon avis est de vous rapprocher de Magento qui est une solution plus complexe (donc plus chère) mais plus robuste. Pareillement, si vous débutez en e-commerce, je vous conseille plutôt de vous rapprocher de Shopify ou encore Wizishop, des solutions par abonnement qui vous permettront de vous lancer à moindre frais.

Utiliser Prestashop pour créer un site multilingues

Prestashop soit une entreprise internationale, ce qui signifie que son CMS est traduit de la plupart des langues les plus utilisées dans le monde.

Cependant, est-ce une bonne idée d’utiliser Prestashop pour créer un site multilingues ? Comme je l’évoquais plus haut, Prestashop a face à lui la solution Magento qui est, à mon avis, plus développée dans la création et la gestion d’un site multilingues.

Alors bien entendu, des addons existent pour traduire une boutique Prestashop. Mais, je reste persuadé que si vous avez prévu à court terme de vous étendre sur d’autres pays, Prestashop n’est pas la solution la plus simple à utiliser.

Quelques questions récurrentes sur Prestashop

Pour terminer cet article, je souhaite revenir sur les différentes questions que peuvent me poser les clients que j’accompagne ou que je conseil dans leur lancement e-commerce.

Prestashop gratuit: est-ce possible de ne rien payer ?

Est-ce que Prestashop, c’est vraiment gratuit ? Cette question, c’est la première que toute les personnes me posent. Et malheureusement, la réponse est non.

Alors oui, il est possible de télécharger et d’installer gratuitement le CMS sur un serveur d’hébergement, et donc avoir une boutique en ligne basique disponible.

Cependant, il s’agit en fait d’une solution freemium. Freemium, cela signifie que la solution basique est effectivement gratuite, mais que pour agrémenter/améliorer/optimiser cette solution, il sera nécessaire de dépenser quelques dizaines/centaines d’euros.

En effet, le thème (design) de la boutique installée nativement est vraiment très pauvre en matière de recherche graphique. Pour avoir un design professionnel, il sera nécessaire de vous procurer un thème premium, généralement contre une somme comprise entre 50 et 150 euros.

Puis, si vous souhaitez apporter de nouvelles fonctionnalités à votre site, comme par exemple des modules dédiés au SEO, il sera nécessaire d’acheter les fameux addons. Encore une fois, cela peut être compris entre 20 et 200 euros par module.

Donc oui, il est possible d’installer gratuitement Prestashop mais dans les faits, la boutique que vous vous imaginez vous coûtera toujours un minimum d’argent.

Comment créer un site e-commerce sur Prestashop ?

Créer un site e-commerce sur Prestashop est en fait très très simple. En effet, la plupart des hébergeurs de site (OVH, 1and1… etc) disposent désormais d’une solution intégrée qui installe votre boutique en deux clics seulement.

La difficulté commencera lorsque vous souhaiterez personnaliser votre boutique, à vos couleurs, avec un thème premium et responsive design (qui s’adapte aux terminaux mobiles et tablettes)… etc.

Pas de panique, il existe de nombreux tutos pour créer un site avec Prestashop. Prestashop dispose d’ailleurs d’une chaîne Youtube comprenant plusieurs centaines de vidéos pour vous accompagner pas à pas dans la création de votre boutique.

Comment optimiser PrestaShop pour le référencement naturel ?

Optimiser son e-commerce pour qu’il atteigne les premières positions sur Google nécessite des compétences spécifiques et une vision globale des stratégies multicanal . Beaucoup de propriétaires de sites autodidactes sont vite découragés face à ce jargon technique. Vous pouvez donc vous faire accompagner par un freelance Prestashop qui décryptera pour vous tous les secrets de Google et vous aidera à optimiser de façon pérenne votre boutique en ligne.

L’optimisation SEO passe avant tout par un audit technique qui permet de faire l’état des lieux du site. Celui-ci met en lumière les anomalies structurelles qui déplaisent aux robots des moteurs de recherche. Bien souvent, les basiques ne sont pas respectés : balisage Hn manquant, titres de pages trop courts ou trop longs, contenus dupliqués …Cet audit évalue également les performances du site. En effet, un site lent nuit à l’expérience utilisateur, ce que Google déteste ! Le temps de chargement est donc un enjeu majeur pour le référencement naturel.

Le maillage interne, constitué des liens distribuant la popularité de vos pages, est également un critère de classement important. Celui-ci doit être savamment étudié pour conduire les robots vers les pages les plus stratégiques de son site. La navigation à facettes présente sur tous les e-commerce est généralement le premier piège dans lequel tombent les commerçants. Si elle n’est pas maîtrisée correctement, les robots s’engouffrent dans les profondeurs du site et crawlent des pages peu qualitatives. Ceci est totalement contre-productif dans la mesure où le budget crawl que Google nous alloue est limité. Il est donc essentiel de « sculpter » son site pour qu’il ne laisse apparaître que les pages importantes.

Enfin, un site optimisé techniquement n’aura aucune chance de se positionner s’il ne bénéficie pas d’une popularité extérieure. Celle-ci s’acquiert par le biais du netlinking. Cette stratégie vise à faire pointer des liens de qualité, avec des ancres variées vers son money site pour envoyer un signal positif à Google.  Mais il s’agit ici d’actions à haut risque qu’il convient de confier à un spécialiste, seul capable de vous éviter une sévère pénalité algorithmique.

Prestashop 1.6 ? Prestashop 1.7 ? Quelle version de Prestashop choisir ?

La version 1.7 est sortie officiellement au début de l’année 2017. La version 1.6 a, quand à elle, déjà plusieurs années de rodage.

Mon avis sur le choix de la version est assez simple: lorsqu’une solution technique vient de sortir, bien qu’elle ait bénéficiée de nombreux tests de la par de la communauté, il reste encore de nombreux bugs. Par ailleurs, il faut un généralement entre 6 et 12 mois pour que la majorité des modules disponibles soient mis à jour et donc soient disponibles dans la dernière version.

Ainsi, je vous conseille d’attendre au minimum 1 an après la sortie de la dernière version de Prestashop pour passer sur celle-ci. Vous vous éviterez ainsi de nombreux maux de tête. Privilégiez toujours une version éprouvée à une solution trop récente, il en va de votre business !

9 commentaires

  • Il y a pour moi 2 points importants, Prestashop permet de monter rapidement un ecommerce avec les fonctionnalités principales. Le problème vient plus de la customisation qui peut être assez chronophage et avec de nombreux modules payants. Les mises à jour sont aussi complexes et souvent les modules/thèmes ne sont plus compatibles. Point positif, beaucoup de modules de synchronisation avec des logiciels de caisse existent pour éviter une double saisie et une meilleure gestion des stocks.

    D’autres solutions comme WordPress + WooCommerce sont un peu plus longues à paramétrer pour avoir une boutique performante mais permettent ensuite une customisation plus simple avec de nombreux modules gratuits. Côté mise à jour, cela est nettement plus simple que Prestashop, mais la solution manque encore de système de synchronisation pour s’adapter à tout types de projet.

    Tout dépend de ce que l’on veut vraiment.

  • Comment faire pire ??? sérieusement en 2019 Prestashop est pour moi une daube sans nom. Le fait de devoir rentré dans le code pour modifier une couleur est déjà une aberration. Cette solution est juste la pour faire perdre du temps au gens et surtout pas pour en gagner. Tout est compliqué, tout est payant et chère et surtout ca bug. Bref Shopify c’est 1000 fois mieux et ca c’est pas peu de le dire. Ceux qui veulent passer du temps à vendre leurs produit fuyer Prestashop car moi à par perdre mon frique, mon temps et ma patience je vous pas du tout l’intérêt.

  • Prestashop reste en effet une belle solution. Je comprend l’effet freemium que peuvent ressentir certains, mais il ne faut pas oublier qu’il faut quand même payer les équipes, les développeurs, chef de projet, marketing, qui permettent au produit de se maintenir et évoluer. Idem pour le support. Même si la solution est open source, il y a des employés derrière qui la font vivre avec le communauté.
    De plus la plupart des modules sont développés par des entreprises tierces, qui ont le libre choix de proposer la gratuité de leur module ou de le vendre. Et encore une fois cela coûte du temps (énormément parfois) , et forcément tout ne peut pas être gratuit. Les solutions auto-hebergées open-source de ce type sont une chance pour ouvrir des opportunités aux plus grand nombre, sans quoi il faudrait débourser des centaines de milliers d’euros.

    Je rajouterais un point, non pas pour decourager mais être lucide, toute personne qui se lance dans le e-commerce doit penser à la valeur ajoutée qu’elle va pouvoir offrir par rapport à des concurrents déjà en place. Il y a tellement de PME qui perdent un investissement de temps énorme pour monter des boutiques qui ne prendront jamais vie, car au delà de la plate-forme technique, gérer un site e-commerce à un coût humain, logistique, temps, référencement, maintenance, sourcing et bien d’autres. Si vous n’y êtes pas préparé ou accompagné alors posez vous réellement la question, encore plus si vous n’avez pas de budget initial à investir.
    Croire que la gratuité permet de mieux se lancer est parfois un faux ami.

  • Bonjour,

    Merci pour cet article. Prestashop offre de belles possibilités, mais il est important de maitriser les trucs et astuces pour y voir clair, sinon on est vite déçu.

    A bientôt
    Marc

  • Le gros problème de Prestashop c’est vraiment son côté Freemium en effet.

    J’ai pu créer une boutique avec ce système et me rendre vite compte que je ne pouvais rien en faire sans débourser pas mal d’argent. Que ce soit dans des thèmes qui m’ont déçu ou dans des extensions qui étaient indispensables pour faire tourner ma boutique plus rapidement ou rien que pour créer un fichier sitemap …

    Prestashop a été une vraie déception pour moi !

  • Prestashop, service client vraiment nul, pas de suivie, ha si pardon, si vous payer il y’a du suivie, Prestashop est une solution ou il faut toujours payer pour avoir des option que nous nous trouvons gratuit chez d’autre.
    Vraiment dècus du service!

  • En effet, Prestashop est une solution pour créer des sites E-commerce et non pour créer des sites vitrines.
    complété avec des modules (comme des modules SEO) permettra de créer un site E-commerce digne de son nom.

  • Salut, effectivement Prestashop est une superbe solution e-commerce. Pour moi, comme vous le dîtes, si vous voulez une plateforme simple pour débuter, un WordPress peut faire le JOB (même un wizishop ou un shopify), mais dès que vous voulez devenir le maître à bord de votre solution, il faut une solution Open Source.
    Très bon article en tout cas.

  • Hello,

    Comme toujours l’open source est rarement 100% gratuit, typiquement les méthodes de paiement ex. cartes de crédit sont indispensables pour un e-commerce.

    Par contre, on peut tout de même s’en tirer à bon compte avec un investissement très modeste et surtout de la patience en essayant de faire le maximum par soi-même.

    A ce sujet j’ai proposé sur ma chaine YouTUBE un tutoriel pour monter son Prestashop 1.6 en 4h, c’est ma manière de donner un petit coup de main à tous les e-commerçants qui démarrent : https://www.youtube.com/watch?v=mCf0GZwbNas

    A bientôt !

Laisser un commentaire