IA et SEO : le contenu, toujours n°1 ?

IA et SEO : le contenu, toujours n°1 ?

Le SEO, avant l’arrivée de l’IA, pouvait se résumer en 3 points : le contenu, le contenu et le contenu. L’Intelligence Artificielle va-t-elle bouleverser la prédominance du contenu dans le référencement ?

Comment l’IA peut optimiser le contenu SEO ? 

L’intelligence artificielle (IA) offre des opportunités précieuses pour optimiser le contenu SEO. 

Elle peut être utilisée à différents niveaux. 

Pour commencer, elle aide à la recherche de mots-clés et peut permettre de les intégrer naturellement dans un texte. De plus, l’IA peut repérer les mots clés efficaces et générer plus de contenu sur ces sujets, en vous proposant des sommaires efficaces et des sujets originaux.

Elle peut également évaluer le contenu existant, en détectant d’éventuelles fautes d’orthographe ou de grammaire ou en fournissant des recommandations pour améliorer le texte en termes de référencement.

L’IA générative offre un avantage significatif en aidant les équipes marketing à explorer des sujets liés à leurs mots-clés cibles, économisant du temps dans la recherche de sujets associés.

Elle augmente également les longueurs des textes, fournissant rapidement du contenu supplémentaire et améliorant ainsi les positions dans les résultats de recherche.

Cependant, il est essentiel de toujours ajouter une touche humaine pour maintenir la cohérence et la qualité du contenu enrichi. Elle doit être utilisée judicieusement en combinaison avec l’expertise humaine pour des résultats optimaux.

Abonnez-vous à la newsletter de Joptimisemonsite et recevez, chaque semaine, les dernières actualités publiées.

IA et Contenu en SEO : ce qu’en dit Google 

L’acteur le plus important pour définir les risques de l’IA dans les contenus SEO est le premier intéressé : Google.

La firme américaine avait d’abord souligné, en février dernier, comme l’expliquait le BDM,  que l’objectif clair du moteur de recherche était de récompenser la qualité du contenu, qu’il soit humain ou généré par l’IA.

Google autorise ainsi explicitement l’intégration de contenu généré par l’IA dans les pages web, à condition de respecter les critères de qualité définis par le concept EEAT : expertise, expérience, autorité, fiabilité.

Cependant, Google met en garde contre l’utilisation d’automatisation, y compris l’IA, dans le but de manipuler le classement dans les résultats de recherche, ce qui contrevient à leurs politiques anti-spam.

Et avec sa nouvelle mise à jour de septembre 2023, Google l’a confirmé : ce type de contenus généré entièrement par une IA peut être toléré s’il est utile et créé d’abord pour les utilisateurs.

Lire également

Le contenu, toujours roi du SEO ? 

Le Journal du Net s’est tout de même demandé si le contenu n’était pas en déclin, en termes de SEO. 

L’article explique que la qualité des textes générés par l’intelligence artificielle suscite des débats, avec des avis divergents parmi les experts en référencement.

Si l’IA générative peut produire du contenu de qualité sur des sujets génériques, elle éprouve des difficultés sur des domaines nécessitant une expertise approfondie ou impliquant des prises de position spécifiques.

D’un autre côté, d’autres spécialistes pensent que l’IA est « creuse » et ils anticipent un éventuel « grand nettoyage » de Google pour éliminer les contenus générés par l’IA

Il est important de bien comprendre que même les textes créés par l’IA puis modifiés restent détectables et perdent rapidement leur position dans les résultats de recherche.

Cependant, il est clair, pour certains, que Google n’est pas opposé à l’IA, encourageant son utilisation pour fournir un contenu de haute qualité aux utilisateurs. 

Si l’IA peut produire des contenus de qualité supérieure sur certaines requêtes, Google les favorisera pour satisfaire les utilisateurs.

L’important reste donc de répondre à l’intention de recherche et de bien travailler sur les mots-clés, ce qui reste la base du référencement.

Partager l'article

A propos d' Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.