Tests A/B

Comment j’ai optimise le taux de clic de mes campagnes de communication

Ces deux dernières semaines, je vous ai présenté deux tests que j’ai réalisé:

L’impact des IMAGES sur le taux de clic de vos campagnes de communication

L’impact du TEXTE sur le taux de clic de vos campagnes de communication

Pour terminer cette étude sur les taux de clic, je vous propose de nous intéresser cette fois à l’impact du call to action sur le taux de clic de vos campagnes de communication.

A la suite de cette dernière étude, je vous présenterai les résultats de la compétition que j’ai mis en place entre la campagne la moins optimisée contre la campagne la plus efficace pour comparer les taux de clic. Soyez au rendez-vous en bas d’article car vous verrez que les résultats sont assez surprenants.

 

Impact du call to action dans le taux de clic

Pour mener cette étude, j’ai mis en ligne 3 versions différentes de call to action à ma campagne de visibilité du logiciel anti-virus Ad-Aware free.

Malheureusement, je n’ai pas été en mesure de tester différentes couleurs de boutons, ce qui aurait été encore plus intéressant.

J’ai par contre testé l’importance du wording du call to action.

Pour rappel, j’ai mis en ligne les 3 différentes versions et ait attendu que chacune des versions ai au moins 500 000 impressions. Pour être totalement franc avec vous, j’ai attendu que chacune ait en fait 1 000 000 d’impressions.

 

Je vous propose de commencer par vous présenter les trois versions de call to action:

Bouton3

 Version 1: verbe à l’infinitif

 

Sur cette version du call to action, j’ai repris le wording habituel du site Telecharger.com, à savoir un verbe à l’infinitif.

Bouton1

 Version 2: pronom + verbe conjugué qui appel à l’action

Sur cette version, j’ai pris le parti d’ajouter un pronom à la première personne (ici le pronom est à la première personne du singulier – cours de CE1 donc si vous avez du mal à comprendre, posez-vous des questions).

L’objectif de cette version était bien sûr de voir si le fait d’interpeller l’internaute avec le pronom « JE » tout en conjuguant le verbe a un impact sur le taux de clic par rapport à un simple verbe à l’infinitif.

Bouton2

Version 3: changement complet de wording par rapport au site Telecharger.com

La dernière version de call to action que j’ai mise en ligne avait pour objectif de tester un wording complètement différent de celui utilisé sur le site Télécharger.com.

A votre avis, quelle version a obtenu le meilleur taux de clic ?

 

Resultats de cette etude sur l’impact du call-to-action sur le taux de clic

Au final, après plus d’un million d’impressions de chacune de versions, une version s’est avérée avoir un taux de clic bien inférieur aux deux autres versions.

J’imagine que vous l’avez deviné, les deux versions qui utilisent le mot « télécharger » – à l’infinitif ou conjugué – ont obtenu de biens meilleurs taux de clic à la version « Je le veux ».

C’est finalement la version « télécharger » qui a obtenu le meilleur taux de clic.

Bouton3

 

Cette version a un taux de clic supérieur de 7% au call to action « Je télécharge ». C’est d’ailleurs à cause de cette faible différence de taux de clic que j’ai dû attendre d’avoir 1 000 000 d’impressions, les taux de clics étant bien trop proches.

Plus impressionnant, elle obtient un taux de clic supérieur de 89% à la version « Je le veux ». Elle a donc quasiment obtenu 2 fois plus de clics que la version « Je le veux ».

Comme quoi, à image et texte égaux, le call-to-action joue également un rôle dans le taux de clic de vos campagnes de communication.

Et comme je vous le disais plus haut, je pense également que la couleur de ce call to action joue un rôle important. Je vais lancer une campagne sur un format IAB (bannières publicitaires standards) je vous présenterai les résultats dans plusieurs semaines.

 

Comparatif de la pire et de la meilleure campagne de communication

Comme je vous le disais en présentation de l’article, je vous propose maintenant de comparer les résultats de deux campagnes de communications différentes.

Tout d’abord, une création qui reprend l’image, le texte et le call to action qui avait généré les taux de clic les plus faibles.

Voici ce que la campagne donne:

pire-creation-ad-aware-free

 

Cette campagne, je l’ai mise en compétition avec la création la plus aboutie en fonction des 3 études précédentes que je vous ai présentées.

Elle reprend donc le visuel, le texte et le call to action qui ont obtenu le meilleur taux de clic.

Voici ce que la campagne donne:

Bouton3

Comme pour les études précédentes, j’ai attendu que chacune des versions ait 500 000 impressions.

Et voici les résultats:

La campagne qui rassemble les meilleurs éléments (images + textes + call to action) obtient un taux de clic supérieur de 260% (!!!) à la campagne qui rassemble les pires éléments.

Juste pour que vous vous rendiez compte de la différence d’efficacité de campagne, voici ce que cela pourrait représenter.

A volume d’impression constant, si la pire campagne génère 1000 clics, la campagne la plus optimale aura générée de son côté 2600 clics. Impressionnant non ? Autant vous dire que cela peut être intéressant de passer un peu de temps et d’énergie à optimiser vos campagnes.

 

Que retenir sur cette serie de tests ?

Pour commencer, nous avons pu voir que l’image, le texte et le call to action ont tous un rôle dans le taux de clics de vos campagnes de communication.

je me dois une nouvelle fois d’insister sur l’importance de tester vos campagnes d’acquisition de trafic et d’auto-promotion (sur votre propre site).

C’est d’autant plus important si vous achetez vos campagnes au CPM !

Je le vois sur les sites du groupe pour lequel je travaille (BFM TV, RMC et 01net), très peu d’annonceurs mettent en concurrence plusieurs campagnes. Or, en fonction du site sur lequel vous achetez votre inventaire publicitaire, la cible ne répondra pas pareil.

Et c’est pareil sur vos campagnes d’achats d’Adwords. Mettez toujours plusieurs annonces en compétition pour une seule et même campagne de mot clé. Comme nous avons pu le voir dans l’article précédent, le texte est sûrement l’élément d’une création qui impacte le plus le taux de clic. Or, vous n’êtes pas sans savoir que votre taux de clic influe sur votre note de qualité, qui elle-même influe sur le CPC que vous dépensez.

Alors, quitte à dépenser de l’argent, dépensez-le mieux 😉

 

What’s next ?

coming-soonComme je vous le disais plus haut, pour cette série de tests, je n’ai pas eu l’opportunité de tester l’importance que peu avoir la couleur du call to action.

Sachez que je suis actuellement en train d’effectuer ce test qui nécessitera plusieurs jours pour avoir des résultats fiables.

Je vous donne donc rendez-vous d’ici quelques jours/semaines pour une nouvelle étude.

 

Votre avis m’intéresse:

Avant de lire ces différents tests, pensiez-vous qu’il pouvait y avoir tant de différences entre deux campagnes de communication différentes traitant pourtant du même produit ?

Par ailleurs, avez-vous l’habitude de mettre en concurrence vos campagnes ?

Comment j’ai optimise le taux de clic de mes campagnes de communication
Moyenne de 5 pour 1 vote

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de 9 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne désormais des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce. Je propose mes services en qualité de consultant mais également en tant que formateur/conférencier.

5 commentaires

Laisser un commentaire