Guest blogging

Google Shopping: 5 conseils pour améliorer les performances de vos campagnes

comment-ameliorer-performances-google-shopping

Vous disposez déjà de flux de données parfaitement optimisés mais vous souhaitez aussi optimiser vos campagnes et vos stratégies d’enchères ? Vous êtes une petite ou moyenne entreprise et vous cherchez à comprendre toutes les informations des campagnes Google Shopping ?

J’accueille aujourd’hui Aziz Beyrakdar, de la société Datafeedwatch, qui va vous présenter cinq conseils permettant de renforcer vos campagnes et vos stratégies d’enchères sur Google Shopping.

Utilisez les listes de remarketing pour les annonces du Réseau de Recherche pour booster vos campagnes Shopping

Les listes de remarketing pour les annonces du Réseau de Recherche peuvent améliorer votre CTR et CVR de 400 %. Elles permettent aux marchands de cibler les anciens visiteurs de leur site et de modifier leurs stratégies de vente en fonction des actions précédentes.

Les listes de remarketing peuvent être divisées de manière à segmenter les personnes qui ont visité certaines parties de votre site, mais pas d’autres. Par exemple, vous pouvez présenter vos annonces pour des chaussures de sport aux personnes qui ont déjà consulté cette catégorie sur votre site mais qui ne sont pas encore passées à la caisse. L’image ci-dessous illustre à quoi cela correspond dans la définition d’audience d’Analytics.

optimiser-enchere-google-shopping

Les autres types de segmentations que vous pouvez utiliser sont :

  • les visiteurs qui ont consulté une page de promotion
  • les visiteurs qui ont consulté une page de description d’un produit ou une page de catégorie
  • les acheteurs qui ont commencé, complété ou abandonné le processus de paiement
  • les acheteurs qui ont ajouté ou supprimé des produits de leur panier

Netpeak a utilisé les listes de remarketing sur Google Shopping et a obtenu un retour sur investissement de 239,7 %. Bien que l’étude de cas remonte à plus d’un an, la méthodologie et les idées examinées dans ce rapport prouvent que le remarketing présente un intérêt non négligeable.

Utilisez le ciblage par liste de clients pour récupérer d’anciens acheteurs

Dans la lignée des listes de remarketing pour les annonces du Réseau de Recherche, le ciblage par liste de clients pour Google Shopping peut améliorer considérablement les résultats de vos annonces. Le ciblage par liste de clients permet aux annonceurs d’utiliser leurs listes d’adresses électroniques pour aider Google à trouver des personnes « similaires ». Cela vous permet de trouver des internautes plus ciblés pour la diffusion de vos annonces, ce qui devrait vous aider à faire progresser le taux de conversion.

Selon CPC strategy, comme les listes de remarketing pour les annonces du Réseau de Recherche sont basées sur les cookies, elles ne sont pas suffisamment fiables car de nombreux clients choisissent de les bloquer. En revanche, le ciblage par liste de clients est considéré comme un outil plus concret pour tous les appareils, car il est basé sur les adresses électroniques et les identifiants de connexion. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’article complet ici.

Types de prospects qui peuvent être touchés avec le ciblage par liste de clients :

  • Montée en gamme des acheteurs récents – Les clients qui connaissent déjà votre marque et qui ont récemment acheté chez vous.
  • Ventes supplémentaires à d’anciens acheteurs – Les anciens clients convertissent mieux que les nouveaux.
  • Cibler les acheteurs réguliers – Les acheteurs fidèles doivent être récompensés.
  • Acheteurs hors ligne – Les comportements d’achat ont beaucoup changé ces dernières années et le plus grand bouleversement est que les clients ont désormais de nombreuses interactions en ligne avec une marque avant de prendre leur décision définitive d’achat.
  • Acheteurs par le biais d’applications – Selon la dernière étude de Criteo sur le commerce électronique sur mobile, le taux de conversion des navigateurs mobiles par rapport aux applications mobiles est assez frappant : 39 % contre 90 %.

Une fois que vous avez créé votre liste d’adresses e-mail (les adresses e-mail de vos clients), il reste quelques étapes à franchir pour la configuration du Customer Match:

  1. Dans votre compte AdWords, accédez à la Bibliothèque partagée, puis aux Audiences.
  2. Accédez aux Listes de remarketing et choisissez les Emails des clients.
  3. Télécharger la liste des emails des clients

Une fois l’opération terminée, Google peut mettre jusqu’à 24 heures pour créer une liste d’audience que vous pourrez utiliser dans toutes vos campagnes.

Si vous voulez en savoir plus sur le ciblage par liste de clients sur Google Shopping, nous avons examiné en détail les tenants et aboutissants de cette fonctionnalité.

ameliorer-campagne-shopping

Ne pas enchérir de façon excessive

Cela semble évident, car personne ne veut enchérir plus que nécessaire. Cependant, quand il s’agit de Google Shopping, la surenchère existe. Cela diffère des autres types de campagnes (Réseau de Recherche ou Réseau Display) où augmenter le montant de l’enchère n’augmentera pas forcément le nombre de conversions.

Dans les faits, il est toujours possible qu’en augmentant le CPC les conversions suivront. Mais, à un certain moment, les conversions cesseront d’augmenter. Le graphique ci-dessous met en évidence ce point.

comment-ameliorer-campagne-shopping

Source: Search Engine Land

Search Engine Land a également examiné les stratégies d’enchères pour résoudre certains des principaux problèmes rencontrés par les marchands sur Google Shopping. Leur solution consiste à enchérir au niveau de la requête, pour vous permettre d’enchérir rapidement et facilement en fonction de la recherche. Pour en savoir plus sur cette stratégie et sur la façon de l’utiliser, cliquez ici.

Pour vous aider à bien démarrer, examinons de plus près certaines des stratégies avancées de Google Shopping en matière d’enchères.

infographie-strategie-enchere-avancee-google-shopping

Avoir une stratégie d’enchères équilibrée pourrait être la composante la plus difficile, mais la plus utile de l’optimisation de votre campagne de shopping.

Réussir vos enchères peut vous aider à diffuser vos annonces devant les bonnes personnes au bon moment et plus souvent. Veillez donc les placer en haut de votre liste de priorités.

Testez les enchères au niveau de l’unité de gestion des stocks

Voici un conseil pour ceux qui veulent concurrencer les grosses écuries et n’ont pas peur de se battre pour cela. C’est la façon la plus précise d’enchérir sur Google Shopping, elle vous offre un contrôle total.

Il est fort probable que vous ayez scindé vos groupes de produits selon l’une des caractéristiques suivantes :

  • Marque
  • Catégorie
  • Libellé personnalisé
  • Type de produit

Cependant, dans chacun de ces groupes, il y aura probablement un ou deux produits qui primeront sur les autres. Pour obtenir un meilleur contrôle sur ce point, vous pouvez choisir d’enchérir au niveau de l’unité de gestion des stocks (ou SKU).

comment-optimiser-campagne-shopping

Comme vous pouvez l’imaginer, la mise en place et la gestion efficace de ce système peut prendre un certain temps, mais le jeu en vaut la chandelle si vous réussissez à optimiser chaque produit et à faire des enchères dans le but de convertir chaque produit.

Pour en savoir plus, Shopify parle longuement des options d’enchères ici

Envisager une baisse des prix

Alors oui, évidemment, vous ne voulez pas d’une course au nivellement par le bas et la dernière chose que vous souhaitez est de réduire vos marges. Cependant, cela en vaut parfois la peine. Au lieu d’augmenter votre CPC, vous pourriez réduire les prix des articles pour passer devant vos concurrents.

optimiser-campagne-google-shopping

L’algorithme de Google ne tient pas compte des prix des produits dans son classement des annonces pour une offre de produit. Cependant, il est attentif au taux de clics escompté et connaît les préférences des utilisateurs. En général, les internautes privilégieront les articles moins chers, ce qui, dans l’algorithme de Google, semble positif.

Andreas Reiffen explique cela en détail :

Afin de rendre Google Shopping plus attrayant pour les acheteurs en ligne, Google semble adopter ce que nous appelons un « penchant pour les prix bas ». Cela signifie que, s’il a le choix entre deux produits, Google choisira presque toujours de présenter le moins cher, même si le plus cher propose une enchère supérieure. De plus, si vos produits sont trop chers, Google peut purement et simplement refuser de les diffuser.

Selon Google, l’algorithme ne favorise pas les produits moins chers. Le moteur de recherche s’appuie plutôt sur un algorithme d’apprentissage automatique qui réagit à ce que les utilisateurs aiment ou n’aiment pas. Dans notre cas, les utilisateurs semblent détester les prix élevés et, par conséquent, l’algorithme choisit des produits moins chers. Quoi qu’il en soit, la conclusion est la même : le prix est essentiel. »

 

Ceci est une brève introduction aux conseils d’enchères que vous pouvez appliquer. 

Il existe bien entendu davantage de domaines d’optimisation dans Google Shopping qui peuvent vous aider à augmenter la rentabilité de votre campagne.

Toutefois, l’application de ces petits changements à votre campagne vous permettra d’économiser de l’argent et d’accroître les performances globales des campagnes.

 

A propos d’Aziz

Aziz Beyrakdar est le responsable du marché Français chez DataFeedWatch, il travaillait comme responsable de compte pour Google, gérant et optimisant les campagnes PPC & Shopping. En tant que Country Manager pour la France chez DataFeedWatch il s’engage à installer sa marque dans l’écosystème français et à déployer sa vision en France

 

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de 9 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne désormais des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce. Je propose mes services en qualité de consultant mais également en tant que formateur/conférencier.

Laisser un commentaire