Analyses de sites

Le concept intéressant de MadameChoup pour inciter les internautes à partager leur achat sur les réseaux sociaux

Il y a quelques semaines, je vous avais présenté une fonctionnalité de négociation mise en ligne sur le site Cdiscount.

Cette semaine, j’ai eu envie de vous faire découvrir une nouvelle fonctionnalités e-commerce: l’achat malin du site Madamechoup.com

logo-madamechoup

 

Lire également: Pourquoi intégrer le SMS Marketing dans votre stratégie e-commerce & Comment bien vendre sur Facebook ?

 

L’achat malin, qu’est ce que c’est ?

Madamechoup est un site spécialisé dans la vente de tablier de cuisine.

exemple-tablier

 

J’en porte pas tous les jours, mais ils sont sympas non ? 

Ce site propose aux internautes une réduction immédiate de 6€ (soit le montant des frais de port – MALIN ^^), pour les internautes qui accepteraient de partager leur achat avec 10 de leurs amis sur Facebook.

Cette fonctionnalité a plusieurs intérêts selon moi:

1. L’internaute donne l’autorisation de publier son achat sur son mur Facebook. Et voici ce qui cela donne:

publication-achat-malin

2. 10 amis de l’acheteur recevrons une notification proposant de venir découvrir le site.

3. Si le montant de la réduction a été intégré dans le prix du produit, cela ne coûte donc rien à l’e-commerçant.

 

L’achat malin, comment ça marche ?

L’achat malin a été intégré sur le site de Madamechoup directement sur les fiches produits.

L’internaute a donc le choix d’ajouter son produit au panier au prix normal mais peut également l’ajouter avec l’achat malin.

Il est d’ailleurs expliqué dès la fiche produit en quoi consiste le concept: une ristourne contre un partage à 10 amis Facebook.

Presentation-achat-malin

Une fois que le produit est ajouté sur la fiche produit, l’internaute est invité à se rendre vers le panier d’achat.

C’est une fois qu’il a créé son compte que l’internaute doit partager son achat sur Facebook.

Lire également: Pourquoi il ne faut pas obliger les clients à créer un compte pour commander

 

On propose alors à l’acheteur d’indiquer les amis qu’il souhaite adresser.

choix-amis-achat-malin

Une fois que l’internaute a sélectionné les 10 amis qui recevront une notification, un message s’affiche pour indiquer à l’internaute que le message a été partagé.

Il peut donc finaliser son achat avec le prix remisé.

validation-publication

 

Un concept intéressant mais mal markété (Sisi, c’est français ! ^^)

Au final, je trouve le concept de partage sur les réseaux sociaux contre une remise intéressant.

Il permet à l’internaute de bénéficier de frais de port gratuits en quelques clics seulement. Et l’e-commerçant s’assure une visibilité sur les réseaux sociaux à moindre frais.

Je trouve cependant que cette fonctionnalité n’a pas été très bien markétée. En effet, comme l’argument pour inciter les internautes à partager n’est qu’un argument financier, l’internaute peut être tenté de sélectionné 10 amis au pif pour accéder à sa remise.

Pour ma part, j’aurais markété cette fonctionnalité avec un peu plus d’aspect humain (en plus de l’argument financier) en rajoutant la mention suivante « En partageant votre achat avec vos ami(e)s proches sur Facebook, vous contribuez à faire connaître notre site. Pensez à choisir des amis qui pourraient être intéressés ».

L’objectif étant de favoriser les partages utiles et non aléatoires.

 

Un module équivalent en vente pour les sites sous Prestashop

Par ailleurs, si vous utilisez Prestashop, vous pouvez également vous procurer le module Facebook Login & Facebook Promotion qui propose un fonctionnement similaire.

partage-module-prestashop

Il permet ainsi de proposer aux internautes de partager leur achat pour avoir un code de réduction.

message-code-reduction

Le fonctionnement est le même sauf que cette fois-ci l’internaute se retrouve avec un code de réduction à renseigner dans son panier d’achat.

Ce module Prestashop, qui coûte 17$, soit 14€. Avis aux amateurs 😉

 

 

Votre avis m’intéresse:

Et vous, quels sont les mécanismes que vous avez mis en place sur votre site pour inciter les internautes à partager sur les réseaux sociaux leur achat ?

 

Le concept intéressant de MadameChoup pour inciter les internautes à partager leur achat sur les réseaux sociaux
Laissez votre avis sur cet article

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de 7 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne régulièrement des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce.

3 commentaires

  • Honnêtement je doute de l’efficacité d’une telle promo. Elle alourdi le CAC et je ne suis pas convaincu qu’elle a un taux de conversion suffisamment intéressant pour le justifier. Je me trompe peut-être mais j’aimerais bien avoir des chiffres de la part de ce marchand si çà marche pour lui.

    En tant qu’acheteur, j’aurai effectivement utilisé la promo mais j’aurais choisi 10 amis extrêmement éloignés et j’aurai effacé mon message immédiatement après la transaction faite.

    Pour réussir dans le social media il faut donner (donner et encore donner) avant de demander quoi que ce soit. Peut-être qu’inciter les acheteurs à partager les articles de son blog peut être intéressant pour augmenter sa rayonnance.

  • C’est un concept assez intéressant je trouve. Mais ça sera un peu indiscret de vouloir partager mes achats sur ma page Facebook. Mais contre une remise intéressante sur les produits que j’achète sur le site, je tenterai bien le coup.

  • Salut Sébastien et merci pour ton article !

    Le concept d’achat malin, comme tu l’identifies, me semble en effet intéressant. Dans notre société de course à la réduction et aux bas prix, nul doute que tout argument qui touche à la bourse a du poids.

    Dans ma pratique d’achat sur le web (et je peux te dire qu’avec Noël, la CB tourne à plein régime en ce moment…), j’ai pourtant de la réticence à céder aux sirènes de la réduction soumise à conditions. Dans un cas similaire, je pense que j’achèterais un tablier sans spammer (c’est comme ça que je le vois) la boite Facebook de mes connaissances/ami(e)s.

    A terme, cette pratique est le meilleur moyen de se faire éjecter de la liste de ses ami(e)s… sans compter que je ne souhaite pas partager ce genre d’informations avec elles/eux. C’est un peu comme recevoir des invitations à jouer à des jeux : à la troisième relance, je zappe !

Laisser un commentaire