emailing

Comment faire une bonne newsletter en 9 étapes ?

Chargement de boîte Gmail
Ecrit par Anais Maroteaux

Vous souhaitez donner une chance au marketing par e-mail pour votre business en ligne ? Mais comment faire une bonne newsletter ? À quelle fréquence l’envoyer ? Comment trouver des idées de contenu et rédiger des e-mails lus et générateurs d’engagement et de ventes ?

Comme avec de nombreuses questions en e-commerce, il n’existe pas de vraie formule magique qui marche à tous les coups : vous allez devoir tester, ajuster et analyser pour peaufiner la stratégie d’e-mailing qui fera mouche auprès de vos abonnés.

Toutefois, pour vous aider à prendre une longueur d’avance, je vous livre 9 étapes essentielles pour rédiger une newsletter efficace et vous donner toutes les chances de réussir votre campagne d’e-mail marketing !

Étape 1 : Trouver des idées de contenu

Que raconter à vos abonnés dans chacune de vos newsletters ? Voici votre premier défi à résoudre ! Il faut évidemment que vos sujets aient un rapport avec l’activité de votre boutique en ligne : ne parlez pas de votre dernier road-trip en Italie si vous vendez des fournitures de bureau. En revanche, vos billets de newsletter ne doivent pas devenir des spots publicitaires pour vos produits.

L’idée est de vous placer en tant qu’expert de votre thématique et d’apporter de la valeur à votre lecteur tout en incitant subtilement à l’achat.

Quelques idées de thématiques

Voici quelques idées de thématiques qui peuvent vous aider à trouver un peu d’inspiration :

  • Faire de la curation de contenu dans votre domaine, autrement dit partager des actualités et ressources (vidéos, livres, podcasts) qui pourraient intéresser votre audience. Si votre e-commerce est lié à un secteur d’activité qui évolue rapidement (innovation technologique, développement logiciel, etc), la curation de contenu peut avoir un bon potentiel pour capter l’attention de vos abonnés ;
  • Proposer des tutoriels et astuces sur comment utiliser vos produits, les entretenir ou prolonger leur durée de vie. Cela peut aller des idées de recettes si vous vendez des produits alimentaires ou des ustensiles de cuisine à l’entretien et au stockage du matériel de jardinage que vous proposez ;
  • Répondre aux problématiques de son audience. Menez des enquêtes auprès de vos abonnés (sur vos réseaux sociaux, voire même dans votre newsletter) sur leurs problèmes du moment. Inspirez-vous des questions les plus fréquemment posées par vos clients et ne vous contentez pas de les mettre dans votre FAQ sur votre site : parlez-en aussi en newsletter lorsque c’est pertinent ;
  • Partager les coulisses de votre entreprise. Sur quel produit travaille votre équipe en ce moment ? Quelle est la mission de votre entreprise ? Qui sont vos collaborateurs et comment participent-ils à apporter de la valeur à vos clients ? Enfilez votre caquette de reporter et présentez l’entreprise de façon humaine, chaleureuse pour renforcer la confiance de vos abonnés en vos produits, et booster vos ventes !
Newsletter de Shine

Une accroche de newsletter claire et un contenu qui apporte de la valeur pour renforcer la posture d’expert de l’entreprise (Shine : solutions bancaires pour les entrepreneurs)

Dans tous les cas, rappelez vous que vous parlez à des humains. Évitez les stratégies marketing agressives de vendeur d’aspirateur et rappelez-vous que vos internautes n’ont qu’à cliquer sur « Se désabonner » pour ne plus recevoir vos communications.

N’oubliez toutefois pas de mettre en avant vos produits de façon subtile : dans la liste d’ingrédients d’une recette, les ustensiles utiles, les produits d’une routine beauté réussie, etc. De temps en temps, vous pouvez aussi partager des promotions, offres spéciales et avantages pour vos lecteurs. Ils doivent se sentir privilégiés et ne pas regretter leur choix de s’être abonnés à votre newsletter !

Sous quel format partager ce contenu ?

Tout dépend de votre secteur d’activité mais il peut être intéressant de varier les formats de newsletter, par exemple :

  • Partage des coulisses de votre entreprise sous forme de texte, comme si vous écriviez à un ami ;
  • Mise en avant d’un article de blog, d’une vidéo Youtube ou d’un épisode de podcast avec une introduction textuelle et un visuel ;
  • Enregistrement d’une vidéo exclusive pour vos abonnés afin de leur donner l’impression qu’ils ont un coach personnel (cela peut fonctionner à merveille si vous êtes infopreneur ou vendez des produits en relation avec le sport ou le bien-être).

Avec le temps, vous verrez quels formats fonctionnent le mieux pour vous et pourrez faire une bonne newsletter petit à petit.

Étape 2 : Soigner l’objet de sa newsletter

Maintenant que vous avez une belle liste d’idées de thématiques, vient le moment tant attendu : la rédaction de votre newsletter. Je vous conseille de commencer par l’objet de votre e-mail et de bien le travailler : s’il n’attire pas l’œil de votre abonné au milieu de sa boîte de réception bien pleine, vous aurez du mal à faire passer votre message. Encore pire, votre newsletter pourrait être mise de côté par un filtre anti-spam si vous ne soignez pas bien votre objet !

Éviter de tomber dans les spams

Pour que votre e-mail ne soit pas sanctionné par les gestionnaires d’e-mails, évitez au maximum d’employer des mots dans votre objet et votre contenu qui pourraient être repérés par les filtres anti-spam : gratuit, argent, profit, urgent, 100 % garanti, vu à la TV, mot de passe, etc.

Quelques accroches efficaces pour attirer ses internautes

Vous avez réussi à passer entre les mailles du filtre anti-spam ? Ouf ! Maintenant, il faut donner envie à votre internaute d’ouvrir votre e-mail pour découvrir son contenu. Pour cela, commencez par adopter la bonne longueur pour votre objet. L’idéal se trouve autour de 50 caractères. Avec un objet plus long, celui-ci risque de se faire couper à l’affichage dans la boîte de réception (en particulier sur mobile).

Dans la mesure du possible pour faire passer votre message, mettez les informations capitales au début. Plutôt que : « 3 éléments indispensables pour de savoureuses salades », écrivez : « Salades savoureuses : 3 éléments indispensables ».

Je vous donne 3 accroches qui fonctionnent bien pour attiser la curiosité de vos internautes dans l’objet de votre e-mail :

  • Mettre en avant un bénéfice avec un élément de mystère, par exemple : « Gagnez une heure par jour avec cet outil » ;
  • Utiliser le format : « Avantage sans inconvénient », par exemple : « Des cheveux en meilleure santé sans se ruiner » ;
  • Allier 2 éléments qui normalement s’opposent : « Canicule : gardez la tête froide ».

À vous de laisser parler votre créativité pour adapter ces objets d’e-mail à votre thématique !

Pour aller plus loin, découvrez 10 conseils pour augmenter le taux d’ouverture de vos e-mails.

Faire une bonne newsletter selon Welcome To The Jungle

Un objet de newsletter qui attise la curiosité suivi d’une introduction courte et dynamique pour présenter le dernier article de blog (Welcome To The Jungle)

Étape 3 : Respecter sa charte graphique et son branding

Votre newsletter doit être cohérente avec votre activité et vous ressembler. Vos clients ou internautes fidèles qui connaissent votre site Internet doivent pouvoir reconnaître en un coup d’œil sans même lire le contenu que la newsletter vient de vous.

Pour cela, respectez votre charte graphique (couleurs, polices) dans le design global de votre newsletter.

Adoptez également un ton dans vos newsletters en accord avec votre identité de marque. Par exemple, n’utilisez pas l’humour si ce n’est pas un axe habituel dans votre communication.

De la même façon, même si quelqu’un vous conseille d’utiliser les émojis pour attirer l’œil dans vos objets d’e-mail, ne le faites que si c’est une astuce en accord avec votre branding et votre image de marque.

Étape 4 : Écrire un contenu intéressant, court et s’adresser à son lecteur

Le contenu de chaque billet de newsletter doit être court et synthétique dans la mesure du possible. La plupart de vos abonnés ne prendront pas le temps de lire des tartines de texte !

Voici quelques astuces pour augmenter la lisibilité de votre newsletter :

  • Mettez les informations les plus importantes au début, idéalement au-dessus de la ligne de flottaison (la partie de texte visible avant que votre lecteur ne scrolle l’e-mail) ;
  • Optez pour des phrases courtes et simples ;
  • Aérez votre texte avec plusieurs paragraphes et éventuellement des listes à puces.

Enfin, en e-mailing, vous pouvez opter pour un ton intimiste avec votre lecteur, comme si vous ne vous adressiez qu’à lui. Tirez parti de cette caractéristique propre à la newsletter ! Une astuce simple pour rendre votre message plus personnalisé, c’est d’insérer le prénom de votre lecteur dans l’e-mail et/ou son objet !

Étape 5 : Insérer des visuels

Personne n’aime lire des lignes de textes sans image sur un écran et vos lecteurs ne font pas exception ! Pensez à insérer des visuels, éventuellement des GIFs dans vos e-mails pour leur donner un rendu plus attractif.

Si c’est en cohérence avec votre activité, vous pouvez même imaginer faire passer votre message en majorité visuellement avec une infographie ou une illustration.

Pensez toutefois à toujours mélanger texte et image. Les e-mails avec uniquement une image peuvent se faire sanctionner par les filtres anti-spam.

Newsletter de Clémence et Vivien

Une newsletter intéressante et joliment présentée de la marque de cosmétiques « Clémence et Vivien » : 2 produits sont mis en avant et accessibles en cliquant sur le haut ou le bas de l’image.

Étape 6 : Insérer un Call-To-Action

Enfin, pensez à toujours insérer un ou deux Call-To-Action (CTA) dans vos billets de newsletter. Vous avez l’embarras du choix pour vos CTA :

  • Répondre à un sondage ;
  • Aller lire un article de blog, écouter un épisode de podcast ou voir votre dernière vidéo Youtube ;
  • Vous suivre sur vos réseaux sociaux ;
  • Répondre à votre e-mail ;
  • Aller découvrir vos derniers produits ;
  • Profiter d’une promotion en cours.

Laissez parler votre imagination et variez vos CTA pour ne pas lasser vos lecteurs. Limitez leur nombre pour éviter de trop disperser l’attention.

Étape 7 : Rester régulier pour fidéliser ses abonnés

C’est la rengaine du créateur de contenu sur Internet : la régularité est la clé ! Votre newsletter ne fait pas exception à la règle.

Choisir sa fréquence d’envoi

Votre défi sera de définir la bonne fréquence pour ne pas tomber dans le spam ni vous faire oublier par vos internautes. Vous pouvez commencer par envoyer un ou 2 billets de newsletter par mois.

Une newsletter hebdomadaire peut fonctionner si vous avez des actualités régulières à partager, mais une stratégie d’e-mail marketing ne se résume pas seulement à vos billets de newsletter. Vos e-mails commerciaux et transactionnels s’ajoutent à l’équation et le tout peut donner une impression désagréable de spam du côté de vos internautes.

Choisir son jour et horaire d’envoi

Vous devez aussi choisir avec soin le jour et l’horaire d’envoi de votre newsletter pour que votre message ne se retrouve pas noyé (dans la pile d’e-mails du début de semaine ou du début de journée par exemple). Pour cela, faites de tests pour vérifier quel moment semble le mieux fonctionner. Cela dépend souvent de votre secteur et de votre cible.

D’après une étude Hubspot sur l’envoi de newsletter, les mardi et jeudi, autour de 10 h ou en début d’après-midi, apparaissent comme les meilleurs horaires. C’est à ces moments-là que les travailleurs sont les moins sollicités et les plus enclins à ouvrir leurs e-mails.

Engager son audience

Et si vous imaginiez votre newsletter comme une série télévisée ? L’idée est de donner envie aux internautes d’ouvrir votre billet suivant pour découvrir la suite de l’aventure ! Si vous arrivez à atteindre le stade où vos internautes attendent avec impatience votre e-mail, vous avez tout gagné !

Pour cela, vous pouvez concevoir des mini-séries sur un sujet en particulier et scénariser les différents e-mails comme une histoire palpitante. À vous de jouer et de laisser parler votre créativité.

Enfin, pour fidéliser votre audience, restez disponible. Si un des vos internautes vous envoie un e-mail en réponse à un billet de newsletter, engagez la conversion ! C’est aussi une excellente façon de créer du lien avec ses abonnés.

Newsletter de Greenpeace

Un exemple de newsletter de Greenpeace originale, adressée directement au lecteur et avec un CTA clair

Étape 8 : Parler de votre newsletter

L’objectif principal de votre newsletter sera aussi de faire grandir votre liste e-mail. Plus vous aurez d’abonnés inscrits de leur plein gré, plus vous aurez de potentiels clients prêts à acheter chez vous.

Pour cela, il n’y pas de secret : vous allez devoir parler de votre newsletter. Sur vos réseaux sociaux, votre site internet, dans vos articles de blog, dans vos vidéos Youtube : mettez en avant votre newsletter passionnante, instructive ou drôle !

Pour inciter vos internautes à s’abonner, vous pouvez aussi leur offrir un cadeau en échange :

  • Un contenu exclusif gratuit (e-book, enregistrement audio, vidéo) qui répond à un problème précis ;
  • Un code promotion (réduction, frais de livraison offerts, etc.).

Étape 9 : Analyser ses résultats

Enfin, dernière étape et pas des moindres : l’analyse de vos résultats ! Pour faire une bonne newsletter, le plus important, c’est de réajuster votre stratégie au fur et à mesure. Pour cela, vous pouvez :

  • Tester plusieurs objets pour voir lesquels génèrent le meilleur taux d’ouverture ;
  • Essayer différents formats de newsletters et voir laquelle crée les meilleurs résultats sur le taux de clics.

La plupart des outils d’e-mailing, notamment Mailchimp, Sendinblue ou Mailjet, disposent d’outils d’analyse intégrés qui vous permettent de visualiser facilement et rapidement vos statistiques.

Ce genre de plateformes proposent aussi l’A/B testing. Vous rédigez 2 objets différents, voire 2 billets de newsletter différents et envoyez chaque e-mail à 2 échantillons de votre liste d’abonnés. Celui qui fonctionne le mieux est ensuite envoyé au reste de la liste.

Alors, êtes-vous prêt à faire une bonne newsletter qui booste vos ventes ?

Pour aller plus loin et gagner en efficacité dans la gestion de votre newsletter, explorez les solutions de marketing automation en e-commerce, très efficaces pour vous libérer du temps au quotidien.

Votre newsletter n’est qu’une partie de votre stratégie d’e-mail marketing. Continuez la lecture et découvrez le guide complet de l’e-mail marketing en e-commerce.

A propos de l'auteur

Anais Maroteaux

Plume passionnée animée par des convictions fortes, avec un excellent esprit de synthèse, de bonnes capacités d’organisation et de la rigueur, je mets mon profil polyvalent au service de vos besoins en communication digitale : rédaction web SEO, stratégie de contenu et marketing digital. Je vous aide ainsi à booster la visibilité et l'engagement de votre site Internet grâce à une approche stratégique et des contenus de qualité.