Guest blogging

Maillage interne en SEO : les 6 erreurs à éviter

maillage interne seo

Comme beaucoup vous avez lancé votre site web et bien entendu l’agence qui vous l’a développé vous avait dit que le site serait 100% SEO friendly. Elle ne vous a pas menti : le site est techniquement parfaitement optimisé SEO. Néanmoins, le SEO ce n’est pas que ça, c’est aussi avoir un maillage interne efficace qui pousse les bonnes pages pour les aider à se positionner sur les meilleurs mots clés.

Mais mettre en place un maillage interne efficace n’est pas toujours simple, surtout si vous n’êtes pas du métier. Alors, pour vous aider à mettre toutes les chances de votre côté et éviter la douloureuse découverte de ce qu’est une “pénalité Google”, voici les erreurs à éviter absolument. Si vous suivez ces règles, vous dormirez sur vos 2 oreilles. 

Utiliser des liens inadéquats 

Ne pas utiliser les bons liens est peut-être la plus grosse erreur que vous puissiez commettre. En renvoyant le visiteur vers un lien cassé ou indisponible, vous augmentez inévitablement le taux de rebond et perdez en crédibilité. Dans l’ensemble, divers types de mauvais liens peuvent entraver la structure de vos liens.

  • Liens brisés : il s’agit du type le plus courant de mauvais lien causé par un manque d’entretien régulier. Vous aurez un lien brisé s’il contient la mauvaise URL ou des liens vers une page supprimée. La mise à jour rapide des liens est importante pour résoudre ce problème.
  • Chaînes de redirection : un autre type de mauvais lien qui peut potentiellement perturber le visiteur est une boucle sans fin de redirections. Si vous envoyez un visiteur d’une page à l’autre via un long itinéraire, il peut rebondir. Donc, évitez d’ajouter des liens indirects qui redirigent vers une autre page pour minimiser le taux de rebond.
  • Liens temporaires : tout comme les liens rompus nuisent aux performances de votre site, les liens temporaires endommagent également la structure globale des liens. Ces liens finiront par donner une erreur 404 et indiqueront que votre site n’est pas entièrement fonctionnel. Au lieu de cela, remplacez tous les liens temporaires par les pages réelles de votre site.
  • Liens masqués : les directives de Google considèrent les liens masqués comme trompeurs. Donc, si vous les utilisez, vous pourriez être banni ou pénalisé. De plus, les liens masqués ne sont pas visibles pour les visiteurs sauf si vous utilisez des techniques d’obfuscation mais alors là … attention à la pénalité !

liens en 404

Choisir les mauvaises pages pour créer des liens

La partie stratégique de la création d’une stratégie de liens internes est de savoir quelles pages lier. Le moyen le plus simple de procéder consiste à créer plusieurs liens internes pour la page que vous souhaitez classer en premier afin de manipuler les classements de manière éthique. 

La plupart des spécialistes du marketing utilisent des textes d’ancrage différents pour ajouter des liens vers la même page. Bien que cela puisse sembler être la meilleure solution, cela peut s’avérer inefficace.

Utilisation de liens avec des attributs de nofollow

Il existe deux attributs pour un lien : suivre et ne pas suivre – follow et no follow. En termes simples, l’attribut « suivre » permet aux moteurs de recherche de parcourir la page liée tandis que l’attribut de non-suivi suggère le contraire. Un attribut de non-suivi signifie essentiellement que vous demandez aux moteurs de recherche d’ignorer le lien donné.

Ainsi, si vos liens internes contiennent l’attribut rel=nofollow, vous les empêchez volontairement de découvrir vos pages. Cela entravera naturellement l’autorité de votre site Web et entravera le classement des nouvelles pages dans les résultats de recherche. 

Vous devez également prendre soin du ratio dofollow / nofollow pour les exploiter de la bonne façon. Les directives de Google indiquent clairement que les attributs de non-suivi entraînent la suppression des liens cibles du Web.

Mauvais placement des liens

Une autre mauvaise pratique de référencement pour les liens internes est le mauvais placement des liens.

L’exemple le plus flagrant de cette pratique consiste à mettre les liens dans les balises d’en-tête. La logique simple derrière cela est que les robots de recherche de Google considèrent les titres comme faisant partie de l’organisation de la page. Placer des liens dans ces en-têtes embrouille les robots d’exploration, et ils le considèrent comme du spam. 

En outre, si vous utilisez des balises d’en-tête comme textes d’ancrage d’un article totalement hors de propos, cela peut faire encore plus mal.

Utiliser des textes d’ancrage sans recherche de mots clés

Les textes d’ancrage sont l’un des aspects les plus importants de la création de liens, qu’ils soient externes ou internes. En termes simples, un texte d’ancrage est un texte cliquable avec un lien hypertexte vers une autre page. 

Au mieux, un texte d’ancrage peut fournir la meilleure idée de la page liée. Au pire, un texte d’ancrage peut ruiner tous vos efforts de liaison interne.

Ne pas faire le tri dans vos liens

L’utilisateur final doit être au cœur même de votre stratégie de netlinking. Lorsque vous ajoutez des liens vers une page, tenez compte du point de vue du visiteur. Si un lien n’ajoute pas de valeur pour le visiteur, supprimez-le. 

L’expérience et l’engagement de l’utilisateur sont bien plus importants pour votre stratégie de netlinking que le jus de lien qui traverse les pages. Les robots d’exploration de Google auraient peu ou pas de contexte pour évaluer les liens. Surcharger votre page avec trop de liens est voué à l’échec.

Si votre objectif est simplement de créer plus de liens au détriment de l’expérience utilisateur, alors vous pouvez volontairement dire adieu à un classement plus élevé. En outre, le PageRank est divisé également entre tous les liens d’une page. Cela se traduira par une valeur inférieure allouée à chaque page.

Conclusion

Un meilleur classement sur Google nécessite un maillage interne optimisé. Avant toute chose, commencez par une stratégie de liens internes bien planifiée et vous pourrez vous frayer un chemin vers un meilleur classement pourpdeour votre site web.

Avec une solide architecture de liens internes, vous pouvez gagner en visibilité et  pouvez générer ainsi un trafic de qualité vers votre site web. Ce trafic qualifié pourra se transformer en clients payants, ne l’oubliez pas ! Mais construire une bonne structure de liens internes implique plusieurs éléments et une certaine expertise. Un consultant SEO pourra vous aider par exemple.

Si vous élaborez votre stratégie, tenez compte des erreurs décrites ci-dessus pour éviter des résultats négatifs. Utilisez ces points à votre avantage et créez une structure logique et intuitive pour votre site Web.

Rate this

Rated 4.41/5 based on 281 reviews

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de 9 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne désormais des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce. Je propose mes services en qualité de consultant mais également en tant que formateur/conférencier.