8 Points clés pour une Fiche Produit qui convertit en 2023 !

8 Points clés pour une Fiche Produit qui convertit en 2023 !

Envie de booster les ventes et le chiffre d’affaires de votre boutique en ligne ? Découvrez 8 conseils pour une fiche produit qui convertit même le plus réticent des clients !

La fiche produit en e-commerce, c’est un enjeu stratégique. C’est ici, sur cette seule page Internet que votre prospect va prendre la décision cruciale : vais-je cliquer sur le bouton « Ajouter au panier » ?

À vous donc de finir de convaincre votre futur client à l’aide d’une description de produit au design et au marketing travaillés dans les moindres détails. Vous ne savez pas par où commencer ?

Pas de panique ! Dans cet article, je vous livre le guide complet pour rédiger une fiche produit qui convertit, avec 8 exemples et conseils concrets pour présenter votre offre de la manière la plus attractive possible.

#1 Un titre accrocheur et clair de présentation de produit

Le titre, c’est le premier élément que voit votre internaute avant même d’atterrir sur votre page produit. Travaillez-le donc avec soin pour donner envie à votre futur acheteur d’en savoir plus. Attention toutefois à ne pas garder une trop grande part de mystère dans l’intitulé de votre page produit : votre prospect doit savoir ce qu’il va découvrir.

Par exemple, évitez les formulations évasives comme « produit révolutionnaire pour la peau ». Optez plutôt pour un titre précis qui attise la curiosité : « sérum hydratant anti-imperfections ». Avant même d’avoir cliqué, l’internaute a des informations sur la texture (sérum), mais aussi sur les bienfaits du produit (hydratant et anti-imperfections). Vous pouvez être sûr que, si la personne a une peau sèche sujette aux petits problèmes dermatologiques, elle va vouloir en savoir plus !

#2 Un contenu précis et ciblé pour aider l’internaute à se projeter

Vous avez réussi le premier défi : donner envie à votre internaute de découvrir votre fiche produit. Maintenant, vous devez l’aider à se projeter et lui décrire précisément ce que vous vendez.

Rappeler la promesse du produit

L’erreur que font de nombreux e-commerçants débutants à cette étape, c’est de proposer une liste indigeste de caractéristiques techniques pour décrire leur produit. Même si ce sont des informations indispensables à mentionner, elles ne vont pas aider votre futur client à se projeter. Alors, oui, donnez la liste d’ingrédients, les performances du moteur intégré dans votre outil ou l’autonomie de la batterie de votre robot de cuisine sans fil.

Mais pensez surtout à aider votre prospect à se projeter. C’est ainsi que vous vous démarquerez de la concurrence et poserez les bases essentielles d’une fiche produit qui convertit.

Pour cela, il est essentiel de bien connaître votre cible et d’être certain du problème que vous souhaitez l’aider à résoudre. Par exemple, dans le cas de notre sérum hydratant précédemment cité, une phrase d’accroche pour donner envie à votre internaute de découvrir la liste d’ingrédients et les conseils d’utilisation pourrait être :

« D’après nos clients, ce sérum est le secret d’une peau toute douce et lisse. »

C’est beaucoup plus vendeur que « Découvrez les bienfaits de notre sérum à l’Aloé Vera ». Avec cette seconde phrase, vous n’apportez aucun élément supplémentaire pour résoudre le problème de votre prospect : trouver un produit qui l’aide à garder une peau nette et résoudre son problème d’assèchement.

Aider l’internaute à se projeter

Rappelez-vous que, si votre prospect peut acheter depuis le confort de son canapé, il ne peut pas voir ou tester le produit. Pensez donc à rédiger une description produit qui l’aide à faire marcher son imagination. Dans le cas d’un cosmétique, parlez du packaging, de la texture ou encore de l’odeur. Créez tout un univers autour de l’utilisation de votre article : quand va-t-il s’en servir ? Le matin en étant encore dans le brouillard de son réveil ou le soir avant de sombrer dans les bras de Morphée ?

Laissez parler votre imagination et si vous en manquez, regardez du côté de la concurrence pour dénicher quelques bonnes idées d’inspiration.

#3 La question délicate de l’optimisation SEO de vos fiches produits ?

Référencer ou ne pas référencer ses fiches produits sur Google, telle est la question.

Le choix de ne pas référencer ses fiches produits

À premier abord, ne pas référencer vos fiches produits, c’est-à-dire les rendre indisponibles auprès de l’algorithme de Google, peut sembler une idée étrange. Vous souhaitez évidemment que vos internautes trouvent vos produits sur les moteurs de recherche. Seulement, Google peut se retrouver à pénaliser votre visibilité pour 2 raisons principales :

  • Vos descriptions produit sont trop courtes. En rédigeant une fiche produit synthétique et précise, vous facilitez la vie de votre client, mais Google peut trouver que vous restez trop en surface et donc mal référencer votre page produit ;
  • Vous créez du contenu dupliqué. Si vous possédez plusieurs versions d’un même produit, vous pouvez vous retrouver avec plusieurs pages contenant quasiment mot pour mot le même contenu, ce qui ne plait pas vraiment aux algorithmes de Google. Ce problème reste toutefois contournable en définissant une URL de référence, dite URL canonique.

L’alternative à référencer ses pages produits consiste à référencer ses pages de catégories. Si votre e-commerce ressemble à une marketplace avec de nombreuses références de produits similaires, c’est une stratégie qui peut s’avérer payante, à condition de travailler correctement les mots-clés et le contenu de vos catégories pour répondre aux intentions de recherche.

Votre blog peut aussi être un endroit intéressant sur lequel placer vos produits et créer des contenus pertinents pour vos clients idéaux et avec un bon potentiel de référencement par Google.

Le choix de référencer ses fiches produits

En revanche, si vous vendez des produits uniques ou inclassables dans des catégories, je vous conseille de référencer vos fiches produits. Dans ce cas-là, travaillez bien le contenu de chacune de vos pages produits.

Google apprécie les contenus longs et de qualité : pensez à le contenter mais sans trop pénaliser l’expérience utilisateur. Divisez votre texte en paragraphe pour l’aérer, ajouter des images, « cachez » une partie du contenu avec des menus déroulants (mais en vous assurant que Google les voie bien à l’affichage). Mettez également l‘essentiel de l’information au début de votre contenu, au cas où votre internaute n’a pas le courage de tout lire.

Travaillez ensuite le référencement avec soin, en particulier :

  • Le choix de la balise « title » : en plus d’un titre accrocheur et clair, pensez à refléter l’intention de recherche de votre client sur Google. A-t-il plus de chance de taper « sérum hydratant » ou « gel hydratant » ?
  • Le champ sémantique, c’est-à-dire les mots-clés qui apportent du contexte à votre mot-clé principal. Dans le cas de notre sérum, pensez à inclure plusieurs mots en rapport avec votre thématique : crème, routine soin, gel, peau, pores, sébum, sec, assèchement, hydratation, nourrir, etc.

À lire aussi : découvrez notre sélection d’outils gratuits SEO pour trouver les bons mots-clés.

#4 Les visuels ou vidéos, un indispensable d’une bonne fiche produit

Ce conseil s’applique à toutes les pages de votre site Internet : personne n’aime lire des pavés indigestes de texte sur le web. Pensez donc à intégrer des images à votre description produit.

Dans la cas d’une fiche descriptive, les images voire le contenu vidéo sont particulièrement indispensables :

  • Ils permettent à l’internaute de se projeter et de se rendre compte du rendu du produit ;
  • Vous pouvez mettre visuellement votre article en situation pour aider encore l’internaute à se projeter : un meuble intégré dans une décoration, un article vestimentaire porté, etc.

Pensez en particulier à la qualité de vos contenus multimédia. Qu’il s’agisse de vidéo ou de photo, votre internaute doit pouvoir facilement s’imaginer en train de tenir le produit dans sa main et ne pas se contenter d’un rendu tout pixellisé.

#5 L’ajout d’une FAQ et d’avis clients

Maintenant que vous disposez de l’essentiel de votre fiche produit, c’est le moment d’ajouter les extras pour booster la conversion. Pour cela, pensez à intégrer une foire aux questions (FAQ) et à permettre à vos internautes de laisser des avis sur vos produits.

La FAQ, un atout pour les clients et le référencement

Quelles sont les questions que se posent les internautes sur votre produit ? Vous avez peut-être déjà quelques idées qui vous viennent en tête, notamment sur la composition, la fabrication ou certains conseils d’utilisation. En plus de vos intuitions initiales, vous pouvez compléter votre FAQ :

  • Avec l’aide de Google, notamment grâce à la section de questions additionnelles sur la page de résultat de recherche ;
  • En demandant directement à vos clients, via un sondage sur les réseaux sociaux ou par e-mail.
La section "autres questions posées" sur Google pour alimenter une FAQ

La section de questions additionnelles sur Google, pour la requête « sérum hydratant anti imperfection » : utile pour alimenter une FAQ

Ajouter une FAQ bien structurée vous permettra, en plus d’aider votre futur client, d’ajouter des éléments qui plairont à Google. En répondant aux questions des internautes, en créant du contenu pertinent en lien avec votre produit et en augmentant la qualité de votre fiche produit, il est probable que votre référencement s’en trouve impacté positivement.

Les avis clients, une preuve sociale à ne pas négliger

C’est rentré dans les habitudes de chacun d’aller consulter les avis clients avant de se rendre dans un restaurant, de réserver un hôtel et même d’acheter un produit ! Alors, pour bénéficier d’un effet positif sur votre communication, pensez à permettre à vos clients d’ajouter une note et un avis suite à l’achat d’un produit.

Vous pouvez même aller plus loin en proposant à vos acheteurs de participer à votre contenu. Invitez-les par exemple à se prendre en photo avec votre produit en situation. Cette stratégie peut être particulièrement payante dans le cas d’articles visuels (chaussures, vêtements, décoration, etc.).

Pensez à inciter vos clients à vous laisser des avis, simplement en envoyant un e-mail quelques jours après un achat par exemple ! C’est rare qu’une personne y pense d’elle-même, surtout si elle est satisfaite de son acquisition.

#6 Une fiche produit transparente et sans mauvaise surprise

Vous avez convaincu votre internaute de cliquer sur le bouton « Ajouter au panier », bravo ! Maintenant, pensez à lui donner toutes les informations nécessaires pour qu’il finalise son achat, sans abandonner en cours de route.

Pour éviter les mauvaises surprises, pensez notamment à inclure directement sur la fiche produit ou au cours du processus de paiement les informations transactionnelles suivantes :

  • La devise, à adapter idéalement au pays de l’internaute si vous vendez à l’international ;
  • La disponibilité du produit et une option de précommande si besoin ;
  • Les délais et coûts de livraison ;
  • Les conditions de retour ;
  • Les différentes options de paiement ;
  • Les conditions générales de vente à faire accepter par le client à l’aide d’un bouton dédié.

À lire aussi : découvrez quelle solution de paiement choisir pour votre e-commerce.

#7 L’art du cross-selling ou de l’up-selling

Le cross-selling et l’up-selling peuvent être des stratégies payantes pour une fiche descriptive qui convertit au-delà de vos espérances ! Le principe de ces techniques de vente consiste à ajouter des liens pointant vers d’autres produits de votre catalogue sur votre page produit. C’est ce que vous trouvez en général sur des sites e-commerce dans la section « Vous aimerez aussi : » ou « Avez-vous découvert ces produits ? ».

Le cross-selling

Le cross-selling consiste à proposer à l’internaute des produits complémentaires à son achat. Il peut s’agir de consommables (cartouches d’imprimantes, recharge de film pour appareil photo instantané) ou d’articles similaires (comme une huile de soin pour compléter une routine beauté).

Un exemple de cross-selling sur le site d'Amazon

Un exemple de cross-selling sur le site d’Amazon

L’up-selling

L’up-selling consiste à proposer le même type de produits que celui qui intéresse votre potentiel acheteur mais dans une gamme supérieure. L’idée est d’arriver à lui montrer de façon subtile les bénéfices qu’il gagnerait à acheter un produit de meilleure qualité.

#8 L’écosystème de la description de produit

Votre page de vente est maintenant peaufinée et donne envie d’acheter : encore faut-il la faire connaître auprès du monde !

En attendant que Google la reconnaisse comme la fiche produit à placer en première position de ses résultats de recherche, à vous de prendre en charge le travail de communication pour mettre en avant votre produit. Voici quelques idées pour construire tout un écosystème autour de votre catalogue et booster vos ventes :

  • Mettre en avant vos produits sur les réseaux sociaux, simplement dans des publications (sponsorisées ou pas), ou en allant plus loin en vendant directement sur vos comptes et en tirant partie de l’UGC (User Generated Content) pour gagner en visibilité ;
  • Rédiger des articles pointant vers vos produits sur votre blog. Vous pouvez les inclure dans un article de test, dans un contenu d’idées cadeaux ou même dans un billet de blog plus générique de conseils (par exemple, pour parler de votre tout nouveau sérum : « 4 astuces pour une belle peau hydratée »).

À lire aussi : découvrez comment utiliser TikTok pour votre e-commerce.

En résumé : la checklist de la fiche produit qui convertit

À vous de jouer ! Voici une checklist finale pour vous assurer que votre boutique en ligne ne contient que des fiches produits au fort potentiel de conversion :

  1. Indiquer le type de produit et sa promesse dans le titre ;
  2. Rappeler les problèmes résolus par votre article pour votre clientèle cible au début de votre description ;
  3. Rédiger une description produit qui aide l’internaute à se projeter (comme s’il tenait l’objet physique dans sa main) ;
  4. Travailler le référencement naturel de ses fiches produit ou pages de catégorie ;
  5. Ajouter des visuels ou vidéos de bonne qualité, permettant à l’internaute de se rendre compte de la qualité du produit, voire de le découvrir dans une mise en situation ;
  6. Ajouter une FAQ ;
  7. Inciter ses clients à laisser une note et leur avis ;
  8. Être totalement transparent sur les informations transactionnelles (devise, frais de port, conditions de retour, etc.) ;
  9. Proposer des produits connexes ou de gamme supérieure sur sa fiche produit ;
  10. Communiquer sur ses réseaux sociaux et sur son blog pour mettre en avant ses produits.

Au boulot : à vous de vous atteler à travailler vos descriptions produit pour booster vos ventes !

Envie d’autres conseils pour augmenter le chiffre d’affaires de votre e-commerce ? Découvrez :

Partager l'article

A propos d' Anais Maroteaux

Plume passionnée animée par des convictions fortes, avec un excellent esprit de synthèse, de bonnes capacités d’organisation et de la rigueur, je mets mon profil polyvalent au service de vos besoins en communication digitale : rédaction web SEO, stratégie de contenu et marketing digital. Je vous aide ainsi à booster la visibilité et l'engagement de votre site Internet grâce à une approche stratégique et des contenus de qualité.