Débuter en e-commerce

Ouvrir une boutique en ligne : que faut-il savoir ?

ouvrir-boutique-en-ligne-dropshipping

Les évènements actuels ont amené bon nombre de personnes à considérer le E-commerce pour continuer leurs business.

Selon une étude menée par Kantar, les ventes en ligne des 6 premiers mois auraient augmenté d’environ 13% en 2020 par rapport à 2019 sur la même période, pour un montant avoisinant les 45 milliards d’euros de recettes.

Il est désormais important de considérer une boutique en ligne en plus d’une boutique physique pour pouvoir établir une stratégie long terme.  

Les nouvelles restrictions en Europe poussent même certains à agir vite dans ce sens.

Etudier le marché

Dans un temps, une veille est nécessaire pour comprendre son marché et voir quelle est la concurrence. Cette veille peut prendre un certain temps mais est obligatoire pour bien débuter sa boutique en ligne.

Prenez le temps de voir quels produits sont les « best-sellers » et quelles stratégies sont utilisées par la concurrence. Il faut aussi s’imprégner des sites et regarder quelles couleurs sont utilisées, quels signes, quels mots clefs etc.

Une fois que vous avez fait ce travail, plusieurs options pour votre toute nouvelle boutique en ligne s’offrent à vous.

Plateforme ? CMS ? Ou propre site ?

Le choix le plus courant se porte sur les CMS (Content Management System) car ils sont moins chers et à portée de clics. Les CMS proposent plusieurs types de sites et de configurations que vous pouvez choisir et votre site est prêt très rapidement.

On peut aussi compter sur beaucoup de plug-ins à intégrer dans votre boutique pour booster vos ventes. Le prix peut varier de 30 à 300 euros par mois. Les CMS les plus utilisés sont Shopify, Prestashop, Joomla ! ou encore Drupal.

Les Plateformes E-commerces sont aussi largement utilisées, Amazon en tête, mais il en existe beaucoup d’autres : Rakuten, Ebay etc. L’avantage de ces plateformes est que tout est déjà en place et vous n’avez pas besoin de faire beaucoup de pubs.

Cependant certains inconvénients sont de tailles : la concurrence est très rude sur les plateformes E-commerce, de plus les marges de ces plateformes sur chaque peuvent être assez élevées suivant la catégorie de produits que vous choisissez de vendre.

Enfin, vous pouvez choisir de faire appel soit à une agence, soit à des freelances qui vont créer de A à Z votre site E-commerce. Cette solution est beaucoup plus chère mais vous aurez un site professionnel et beaucoup plus original que vos concurrents qui utilisent un CMS.

En termes de prix, si vous faites appel à une agence, il faut compter sur une fourchette comprise entre 4000 et 50 000 euros et pour des freelances entre 2000 euros et 30 000. Le prix dépend vraiment de la qualité et des fonctionnalités que vous souhaitez intégrer dans votre site.

Statuts juridiques & Fiscalité

comment-ouvrir-boutique-ligne-faire-dropshipping

L’auto-entreprenariat (Micro-entreprise) ou créer une entreprise unipersonnelle (SASU ou EURL) sont des choix intéressants pour ceux qui se lancent seuls et sans grand apport d’argent.

Les avantages du statut d’auto-entrepreneur sont d’une part les avantages fiscaux : moins de charges et pas de TVA si les revenus annuels n’excèdent pas 82500 euros.

Néanmoins, ce statut n’autorise pas d’associer, il est réservé uniquement pour une seule personne, ce qui limite les choix si vous souhaitez agrandir votre affaire. Autre point, si votre chiffre d’affaire dépasse 170 000 euros HT, votre statut passera automatiquement en entreprise

Cependant, ce statut est réservé à une seule et unique personne, pas d’associés possibles. Aussi, une limite de chiffre d’affaire est prévue, au-delà de 170 000 euros HT, vous passerez en entreprise classique. Attention toutefois une revalorisation des seuils de chiffres d’affaires a été effectuée pour le premier janvier 2020 et concerne certains secteurs seulement. Il est recommandé de s’informer sur un site spécialisé dans l’auto-entreprenariat.

Si le statut d’auto-entrepreneur ne vous convient pas, vous pouvez toujours prendre celui de l’entreprise unipersonnelle (SASU ou EURL), qui lui vous permet d’avoir des associés et des investisseurs. C’est le statut idéal pour celles et ceux qui prévoient ou ont déjà un chiffre d’affaire supérieur a 170 000 euros HT ou encore à celles et ceux qui veulent se lancer à plusieurs.

Logistique

Un point important à ne pas négliger pour votre nouvelle affaire, c’est bien la logistique !

Cette partie n’est évidemment pas adresser à celles et ceux qui font du dropshipping, mais à celles et ceux qui ont choisi d’avoir leur stock à porter de main.

Dans un premier temps, il est évidemment nécessaire d’organiser son stock, de sorte que les best-sellers soient à porter de main et les produits les moins vendus plus loin. On peut organiser en fonction des catégories de produits, de leur taille, de leur poids etc. C’est à vous de choisir en fonction de vos besoins et de votre façon de faire.

La gestion du stock, une partie qui peut sembler compliqué mais qui grâce à la numérisation ne l’est plus autant. L’utilisation d’Excel est progressivement remplacée par des logiciels qui gèrent à la fois le stock et la comptabilité.

Ces logiciels, il en existe des dizaines et des dizaines, c’est à vous de voir en fonction de vos besoins, mais généralement, il s’agit d’un abonnement à l’année ou au mois. Certains paraissent chers mais ont l’avantage d’avoir le service informatique présent 24h sur 24h en cas de problème.

Pour celles et ceux qui n’ont pas forcement les moyens de commencer avec ces logiciels, l’utilisation d’Excel évoqué plus haut reste une solution simple et fiable mais qui demande de la rigueur. Des programmes Excel déjà établis pour la logistique sont disponibles sur internet, donc il n’est pas nécessaire de les créer soi-même.

Enfin, pour la livraison et mêmes pour les clients, il faut connaitre toutes les dimensions et poids de chaque produit. Un livreur peut refuser la marchandise si le poids n’est pas conforme à ce qui a été marqué. Cela est surtout vrai pour les gros colis notamment.

Pour éviter ce genre d’erreur, il suffit d’utiliser quelques outils basiques mais très simple qui vous sauverons la vie.

Une calculatrice est recommandée, mais vous pouvez aussi utiliser celle qui est sur votre smartphone. Aussi et surtout, l’acquisition d’une balance pour la pesée des colis est primordial. L’achat de cette balance dépend évidemment là aussi du poids et la taille de vos produits. C’est un investissement durable et simple qui vous fera gagner beaucoup de temps.

Livraison

logistique-boutique-en-ligne-e-commerce-dropshipping

Le choix du livreur peut parfois prendre du temps. Il faut demander des devis et négocier les prix. Chaque livraison prend sa part sur votre marge des ventes. Soyez donc prudents et chercher à avoir une relation de confiance avec vos transporteurs.

Quand un problème de livraison survient, les clients demandent souvent aux vendeurs et non aux transporteurs de régler le litige. Pour éviter les mauvais avis sur votre boutique, faites attention à tous ces détails et envisager toutes solutions avant.

N’hésitez à vous renseigner partout où vous le pouvez. Une bonne préparation même si elle prend du temps, vous fera gagner et du temps et de l’argent car se lancer dans le E-commerce ne s’improvise pas même si cela parait simple à première vue.

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de 9 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne désormais des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce. Je propose mes services en qualité de consultant mais également en tant que formateur/conférencier.

Laisser un commentaire