Le Dropshipping est-il une Arnaque ?

Depuis quelques mois maintenant, le dropshipping serait devenu le nouvel eldorado du web pour tous les entrepreneurs qui souhaite développer leur propre activité. Il faut dire que ce mode de commercialisation a un avantage non négligeable: pas de stocks à acheter ce qui permet de consacrer tout son budget disponible dans la communication et l’optimisation des ventes.

Cependant, comme toute mode, de nombreux « influenceurs » du marketing dénoncent, avec des vidéos et articles toujours plus acerbes, cette méthode de commercialisation et affirment que le dropshipping est une arnaque. Entre les prophètes du dropshipping qui cherchent uniquement à vous vendre leur formation et ces détracteurs, difficile de s’y retrouver pour les internautes qui réfléchissent à se lancer dans la grande aventure de la vente en ligne.

Mais alors, le dropshipping est-il vraiment une arnaque aussi bien pour les clients que pour les apprentis entrepreneurs ? Est-il réellement possible de gagner de l’argent en faisant du dropshipping ? J’ai décidé de répondre en restant le plus objectif possible aux différents arguments qu’utilisent les détracteurs tout en essayant de ramener à la réalité les rêveurs.

Cet article pose le débat, n’hésitez donc pas à donner votre avis via les commentaires: que pensez-vous ce de mode de commercialisation ? Arnaque ou pas ?

dropshipping-arnaque

Le dropshipping est-il réellement une arnaque ?

Voici les 3 principaux arguments les plus fréquemment évoqués pour dire que le dropshipping est une arnaque.

« Avec le dropshipping, le vendeur n’a pas de valeur ajoutée »

Lorsqu’un dropshipper sélectionne des produits pour les vendre plus cher ou qu’il négocie avec un fournisseur pour que celui-ci lui fasse une remise permettant au dropshipper de faire sa marge, c’est faire de l’achat-revente. C’est le principe même du commerce depuis qu’il existe !

Depuis la nuit des temps, un commerçant achète des produits, applique un taux de marge et les revends. Sa valeur ajoutée peut être liée à la manière dont il va sélectionner ses produits pour être le seul à les commercialiser dans sa zone de chalandise.

Par exemple, à l’époque, les marchands parcouraient le monde entier pour ramener des épices et autres produits exotiques. Ils achetaient ces produits en Inde ou ailleurs et les revendaient en Europe car ils étaient les seuls à en avoir. Achat / revente !

Sur internet, la valeur ajoutée d’un distributeur peut être sur les techniques de marketing qu’il va utiliser pour mettre en valeur ses produits par rapport aux concurrents. Elle peut également être sur le fait d’être là, au bon moment, lorsque l’internaute effectue une recherche dans notre cher Google… Le principe est le même, sauf qu’il est digitalisé.

Du coup, selon moi, le dropshipping ne doit pas être la finalité du commerce mais seulement un moyen de commercialiser des produits sans avoir à supporter le coût du stock. La vraie valeur, celle qui va faire qu’un dropshipper va faire des ventes, c’est la manière dont il va commercialiser cette gamme de produits pour donner envie aux internautes de les acheter chez lui plutôt que chez le concurrent.

D’ailleurs, sachez que les célèbres émissions de téléachat, qui passent régulièrement à la télévision, fonctionnent toutes en dropshipping. Elles mettent en avant le produit d’un fournisseur qui leur a fait un rabais sur le prix de vente final, ce qui leur permet de faire une marge. Ne vous leurrez pas, c’est bel et bien du dropshipping !

« Les délai de livraison de 3 semaines vont décourager vos clients »

C’est l’argument type des haters de ce mode de commercialisation qui pensent que le dropshipping est uniquement possible avec Aliexpress et les autres sites de grossistes chinois. Et pour cause, si vous vendez des produits provenant de fournisseurs dropshipping du site chinois Aliexpress, pour bénéficier de la livraison gratuite, le délai de livraison de vos produits sera de 2 à 3 semaines.

Pour le coup, les délais de livraison sont un frein important pour les internautes, cela n’est plus un secret. Cependant, on en revient toujours à la proposition de valeur que vous souhaitez proposer à votre clients: qu’est ce qui ferait que les prospects seraient prêts à attendre 2 semaines pour recevoir leur commande ? Le prix ? Le confiance en le site e-commerce ? Le fait que le produit soit lié à un achat d’impulsion ? etc… Faîtes preuve d’empathie et trouvez les arguments qui les feront attendre si vous décidez de travailler avec des fournisseurs asiatiques.

Et une chose est certaine, le dropshipping ne se limite pas aux seuls fournisseurs chinois. J’en parle d’ailleurs dans mon article sur la manière de trouver des fournisseurs dropshipping fiables: trouvez de petits producteurs qui sont spécialistes de leur métier mais qui ne savent pas mettre en valeur leur production et proposez leur de commercialiser leurs produits pour eux.

Ainsi, sachez qu’il est tout de même possible de vendre malgré des délais de livraison élevés en travaillant un argumentaire commercial efficace. De même, n’oubliez pas que le dropshipping ne s’arrête pas aux fournisseurs chinois ! Le combo Shopify + Aliexpress n’est pas une sinécure ! (oula, je ne me reconnais plus là !)

« Pour arriver à en vivre, il faut énormément travailler »

arnaque-dropshipping

L’autre argument de ceux qui affirment que le dropshipping est une arnaque, c’est que les entrepreneurs qui se lancent en drophipping ne se rendent pas compte du temps qu’il faut investir pour arriver à vivre d’un site dropshipping.

Ah bon ? Parce que maintenant il faut travailler pour gagner de l’argent ? Bientôt ils vous nous dire que le feu ça brûle et que l’eau ça mouille (ça vous rappelle des souvenirs ces paroles avouez !).

Oui, pour gagner sa vie en dropshipping, il va falloir travailler et travailler dur. En effet, je suis d’accord sur le fait que ce n’est pas en lançant simplement quelques campagnes de publicité sur Facebook qu’il va être possible de générer plusieurs milliers de ventes. Comme toutes les créations d’entreprises, il va falloir vous former aux meilleures techniques pour arriver à vendre des produits sur internet, aux techniques de référencement naturel.

Grâce à des publicités bien ficelées, vous pourrez arriver à vous générer un complément de revenus. Cependant, pour en faire une activité principale, il faudra vous donner les moyens de réussir et investir du temps et un peu un d’argent dans la réussite de cette nouvelle aventure.

Ainsi, le dropshipping est une arnaque ? Non, seulement une aventure entrepreneuriale qui nécessite l’implication du créateur dans sa réussite… Rien de plus !

Alors, Arnaque ou pas ?

Résumé de mon avis

Non, le dropshipping n’est pas une arnaque. Le dropshipping est simplement une méthode de commercialisation qui permet de se lancer dans l’aventure de la vente en ligne sans avoir à investir plusieurs centaines/milliers d’euros dans la création d’un stocks de produits.

Le dropshipping est comme toute les créations d’entreprises: pour arriver à gagner de l’argent, il faut être malin, investi à 100% et prendre le temps de se former pour maîtriser les techniques de ventes sur internet.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe sur le web des formations gratuites qui vous permettent d’acquérir de nombreuses compétences. Pour le reste (malin et investi), tout ne dépend de la motivation du dropshipper en herbe et de sa capacité à trouver la bonne niche dropshipping.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Dropshipping = Arnaque ou pas ?

Mes autres articles sur le dropshipping

Le Dropshipping est-il une Arnaque ?
Moyenne de 4.4 pour 53 votes