Guest blogging Trucs & Astuces

Les 5 points clés pour traduire un site internet et partir à l’international

traduire-site-internet

Augmenter le chiffre d’affaires, asseoir la légitimité de l’entreprise, renforcer sa position de leader… On ne compte plus les bénéfices que peut apporter un développement international pour une société. L’une des étapes fondamentales d’une expansion, c’est bien évidemment la traduction du site internet.

Cependant, traduire un site internet n’implique pas seulement de réaliser la traduction de chaque mots présents sur votre site dans la langue du pays de destination. En effet, pour que ce projet se déroule dans les meilleures conditions et que le résultat final soit à la hauteur des enjeux, vous devrez passer par différentes étapes, toutes aussi importantes les unes que les autres.

J’accueille aujourd’hui Ludivine Chotard, en charge du marketing digital chez TextMaster, qui va vous livrer les 5 points clés pour traduire un site e-commerce et partir à l’international. Et selon elle, le meilleur moyen d’assurer une traduction optimale, c’est de penser ce projet de la même manière qu’on le penserait si on faisait construire une maison. Suivez le guide !

Comment assurer une traduction de site optimale de son site internet ?

Dessinez un plan clair et complet

Il s’agit bien évidemment de la préparation du projet en amont : réfléchissez à l’ensemble des contenus que vous devrez traduire, sans rien négliger.

Peu importe la méthode, il est très important de faire un audit de tout le site web afin de s’assurer que tous les éléments seront bien traduits : headers et footers, menus, URLs, textes, balises Alt et descriptions des images, textes dans les images, messages d’erreur, popups, formulaires, boutons, titres, mots-clés, méta descriptions… bref, tout type de texte qui peut se trouver sur votre site sous n’importe quelle forme, visible ou non.

En plus de tous ces éléments essentiels, pensez également à tous les contenus marketings liés à votre site web : newsletters, articles de blog, livres blancs, tutoriels, vidéos…

Mais réfléchissez bien à votre stratégie : de la même manière qu’il n’est pas forcément utile de prévoir un système de climatisation si vous construisez une maison en Islande, avez-vous vraiment besoin de traduire un article sur le Super Bowl qui se trouve sur votre blog américain lorsque vous vous implantez en Pologne ?

Rien n’est moins sûr ! Vous avez tout intérêt à étudier précisément l’ensemble de vos contenus, et à choisir lesquels vous devrez absolument traduire et adapter à vos marchés cibles.

Choisissez les bons prestataires et une main d’oeuvre qualifiée

Vous ne confieriez pas les travaux de construction de votre maison à un comptable, si ? Eh bien, pour la traduction de site web, c’est la même chose ! En raison des limites de temps et des coûts, il peut être tentant de traduire un site web à l’aide d’un outil de traduction automatique, ou bien de le faire traduire par un petit-cousin qui est parti 6 mois en échange dans un pays où l’on parle votre langue cible. Mais cette solution, bien que moins coûteuse, ne sera pas nécessairement plus rapide, et en tout cas pas de qualité suffisante.

Pour vous assurer de la bonne traduction de votre site web, vous devez choisir, comme pour construire une maison, la main d’oeuvre la plus qualifiée : avec de l’expérience, des références, de véritables expertises. Seul un traducteur natif et professionnel saura retranscrire l’essence de votre message et toucher votre audience cible.

Il vous faudra donc externaliser la traduction de votre site web, et trouver le prestataire idéal. Plusieurs options s’offrent à vous : contacter des traducteurs freelance, faire appel à une agence de traduction classique ou utiliser une plateforme de traduction en ligne, solution la plus agile.

De la simple solution externalisée aux plateformes telles que TextMaster qui pré-sélectionnent et certifient les différents traducteurs, ces plateformes en ligne ont été pensées pour les traductions web.

Elles offrent de nombreux services : réseau dense de traducteurs professionnels, optimisation de gros volumes, délais courts, gestion de formats de fichiers complexes, gestion de projet personnalisée, mise à disposition de technologies d’aide à la traduction… L’ensemble de ces fonctionnalités permet de gagner du temps, de réaliser des économies et de s’assurer de la qualité des traductions, tout en restant concentré sur son coeur de métier.

traduire-site-internet-1

Procurez-vous les meilleurs outils

Loin de voler le métier des artisans, les outils sont là pour les aider à accomplir leur travail manuel de la manière la plus rapide, efficace et qualitative possible. Encore une fois, c’est la même chose pour la traduction d’un site web ! Les technologies d’aide à la traduction sont là pour aider les traducteurs et les entreprises à faciliter le workflow de traduction. Tour d’horizon rapide :

Mémoire de traduction

La mémoire de traduction est une technologie permettant de conserver des segments de textes traduits afin de les réutiliser dans les traductions futures. Les segments déjà traduits sont automatiquement proposés au traducteur humain. Enrichie au fur et à mesure des projets, votre mémoire de traduction vous permet de réaliser des économies considérables en réduisant le volume de contenu à traduire et le coût par mot de vos traductions.

Post-Edited Machine Translation

La traduction automatique relue (ou PEMT) combine l’entraînement de moteurs de traduction automatique (éventuellement assisté de l’utilisation d’une mémoire de traduction) et la vérification humaine. Les traducteurs humains relisent et adaptent les textes pré-traduits pour les rendre intelligibles.

API des plateformes de traduction

Vous pouvez aujourd’hui facilement connecter votre système (PIM, CMS…) avec l’API d’une plateforme de traduction. Cela vous permettra de profiter de tous les services de la plateforme directement depuis votre interface.

Construisez des fondations solides

Vous avez bien préparé votre projet, choisi votre solution de traduction, et vous disposez de technologies adaptées : il est temps de poser les bases de la traduction d’un site web. C’est le processus de localisation technique, qui va vous permettre notamment d’améliorer votre positionnement sur les moteurs de recherche de vos marchés cibles. Voici quelques éléments clés à prendre en considération pour le référencement naturel et la localisation technique de votre site web sur un nouveau marché :

Hébergement du site

On ne peut pas affirmer à 100% qu’un hébergeur local a un impact sur le classement. Mais le plus important est le temps de chargement des pages qui, à date, est souvent meilleur chez les hébergeurs américains.

Structure du nom de domaine

Il existe un débat pour savoir si ce format [www.company.com/fr] est mieux que celui-ci [fr.company.com]. Il est néanmoins entendu que le plus optimal reste un nom de domaine totalement localisé [www.company.fr] pour obtenir le meilleur impact SEO.

Moteur de recherche

Afin de s’assurer que le moteur de recherche diffuse bien les bonnes versions de vos sites web dans ses résultats, il faut préciser les audiences dans Google Webmaster Tools… ou autre solution si vous vous implantez dans un marché sur lequel Google n’est pas majoritaire (e.g. Yandex en Russie ou Seznam en République tchèque).

Les backlinks

Les backlinks de sites populaires locaux auront plus de poids que ceux d’autres régions ou dans d’autres langues. Rapprochez-vous des blogueurs et médias locaux en produisant des contenus marketing localisés, tels que des études, des articles ou des livres blancs qui touchent leur audience !

traduire-site-internet-2

Aménagez l’intérieur pour vous sentir comme chez vous

C’est la dernière étape d’un projet de construction : l’aménagement intérieur, c’est un ensemble de petits détails qui vont faire que vous vous sentirez chez vous, que la maison a été construite et décorée selon vos goûts, vos habitudes, vos besoins. Pour un site web, cela correspond à la localisation culturelle, cette ribambelle de petits éléments que vous devez penser à adapter à chacun de vos marchés pour faire en sorte que vos visiteurs se sentent en confiance :

Le vocabulaire : il est indispensable d’utiliser le style, le vocabulaire, les expressions de votre cible dans le marché visé. Il peut d’ailleurs être utile de construire un glossaire.

Les informations de livraison : la livraison est l’une des principales raisons d’abandon du panier, pour cette raison il est crucial de fournir des informations et tarifs clairs.

Les politiques de retour et de remboursement : les législations varient fortement d’un pays à l’autre et les lois de protection des consommateurs ont un fort impact sur les politiques des marchands.

Les informations de contact : adresses email, physique et numéro de téléphone pour que les clients puissent être rassurés et rentrer en contact avec vous simplement.

Les heures de service : il est essentiel d’indiquer les heures auxquelles vous êtes joignable en tenant compte des différences de fuseaux horaires.

Les méthodes de paiement : il vous faudra répondre aux préférences des locaux afin de réduire les abandons de panier.

Les devises : d’après un rapport de Statista, 13 % des consommateurs en ligne ont déjà abandonné un achat car il était présenté en devise étrangère (Statista)

Les mesures : les tailles, poids et volumes doivent être alignés sur les standards locaux.

Les vacances et événements : planifiez les promotions en fonction des vacances et événements clés du marché.

Les saisons : l’impact peut être énorme sur le catalogue produit. Une collection hivernale au Canada ne rencontrera pas le même succès à la même période en Australie…

Si toutes ces étapes vous paraissent superflues ou en tout cas pas indispensables, vous vous trompez : convaincre des visiteurs sur de nouveaux marchés, c’est plus que de la simple traduction de page web. Tout doit être pensé et adapté pour un marché spécifique : un site bien localisé, c’est 70% de conversion en plus (NMPI).

Pour ne rien oublier et que votre projet se déroule au mieux, pensez à télécharger gratuitement le guide TextMaster de la traduction et localisation de site web !
Toutes les bonnes pratiques pour traduire et localiser votre site web

Les 5 points clés pour traduire un site internet et partir à l’international
Moyenne de 4.3 pour 16 votes

A propos de l'auteur

Sébastien BLERIOT

Evoluant en e-commerce depuis plus de 7 ans maintenant, j'ai profité de mes différentes expériences chez Rueducommerce et Next Interactive (BFM TV, RMC, 01net) et ELEGIA Formation pour développer mon expertise de la vente en ligne en B to C et B to B.
J'accompagne régulièrement des e-commerçants dans l'optimisation de leur stratégie e-commerce.

Laisser un commentaire